AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour à tous et bienvenue Invité sur Time is Running Out! Le forum est OUVERT ! Amusez vous bien parmi nous!

Réunion de Master autour d'un verre

 :: Le Présent :: La Terre :: Europe :: Royaume-Uni & Irlandes :: Londres :: Centre-ville et alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 9 Mar - 23:35
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master !Master Sam x Missy Le soleil se couchait sur Londres et la lune prenait la relève. Sam ou Koschei avait finis son travail et était bloqué dans son petit appartement londonien. Il referma lourdement le frigo, soupirant lourdement. Il allait devenir fous, du moins, encore plus fous qu’il ne l’était. Qui était-t-il encore ? Pourquoi ce Sam Tyler avait encore une influence sur lui ? Ce n’était pas possible ! Il se frappa la tête de ses mains, agacé avant de se tourner sur lui-même. Il attrapa ses lunettes qu’il avait posé sur la table de sa cuisine, les remettant en place. Il devait sortir, sortir d’ici ! Oui, sortir. Il sortit de sa cuisine, attrapant ses affaires ainsi que sa veste, sortant immédiatement de son appartement. Il descendit les étages à pied, se plongeant brièvement dans ses pensées. Il avait envie d’insulter quiconque croiserait son chemin. Mais était-ce juste ? Et pourquoi se poserait-t-il la question ! Il n’en pouvait plus de cet état. Et il pouvait presque en devenir pire. Il poussa la porte de son immeuble d’un geste brusque, sortant dans le froid ambiant. Il regarda autour de lui, reprenant son chemin, le long d’une avenue. Il marchait sans prêter attention à la nuit londonienne et ses passants. Il descendit rapidement dans une entrée de métro afin de se rendre dans un autre coin de Londres. Il n’entendit que vaguement le bruit signifiant que sa carte avait bel et bien été pointé par la machine, se dirigeant vers le bon quai. Le bruit ambiant du métro ne semblait presque pas l’affecté. Il attendit un métro, fixant l’aiguille d’une horloge sur le quai jusqu’à ce qu’un métro arrive. Il s’engouffra à l’intérieur, trouvant un siège, conservant son regard droit devant lui.

Ses doutes étaient nombreux. Il ne pouvait pas se laisser trop affecter par la conscience d’un idiot d’humain. Pourtant il l’était. Pourquoi aurait-t-il continué ce métier ? Pour assurer une bonne couverture, il disait. Mais il se mentait même à lui-même. Il était policier, même s’il commençait à agir de plus en plus comme le Master. Oh oui, il imposait sa vision du monde à la conscience de Sam. Il contractait sa mâchoire alors que les arrêts s’enchainaient. Et bientôt, la bonne station. Le quartier de Baker Street, c’était parfait. Il se fraya un passage sans problème, sortant du métro et retrouvant bien vite la surface de Londres.

Koschei reprit sa marche, traversant un passage pour piéton en manquant de se faire renverser. Il n’avait pas juger bon de prêter attention au bonhomme rouge. Et le klaxon du taximan avait bien retentit. Il se retint d’un geste obscène envers lui et continua seulement son chemin. Un pub, qui semblait normal et calme, parfait. Au moins, il n’y aurait sûrement pas des idiots pour l’ennuyer. Il s’était dirigé vers une table libre, dans un coin du bar après avoir commandé un verre de whisky au comptoir qu’il régla avant de se diriger vers cette table. Il s’y posa, déposant ce verre sur la table. Il prit alors sa tête dans ses mains, ses cœurs battaient toujours bien dans sa poitrine. Il était perturbé, comme toujours. Cette conscience de Sam Tyler. Cette conscience qui lui empoisonnait toujours la vie.

Pourquoi la vie lui imposait-t-elle ça ? Lui qui avait été libéré des tambours incessants, il avait ça maintenant. Il soupira longuement avant d’attraper d’un geste vif son verre. Il ferait tout pour redevenir complètement lui-même. Et il l’était déjà en bonne partie. Il y avait seulement ce torrent de sentiment qui le perturbait. C’était peut-être beaucoup. Il porta ce verre à ces lèvres, lorsqu’il croisa un regard. Une femme. Mais pas n’importe quelle femme. Il fronça légèrement les sourcils, posant son verre sur la table. Il dévia directement son regard qui venait se reposer sur cette table et ce verre de whisky. Était-ce possible ? Missy ? ici ? Il contracta légèrement sa mâchoire. Le destin devait vraiment lui en vouloir. Enfin ? Peut-être pas ? Il n’oubliait pas que cette dernière l’avait poignardé. C’était de sa faute qu’il avait dû trouver un nouveau corps. Et qu’il était submergé par ses sentiments indésirables. Et pourtant, pouvait-t-il en vouloir à lui-même ? Oui, il en était sans doute tout à fait capable. Mais elle était là ! C’était bien elle ! Et qui de mieux placé que lui-même pour l’aider ?! Elle aurait peut-être la solution à ses problèmes. Et puis, sa présence aurait pu être agréable ? Oui, mais qu’en était-t-il d’elle ? La dernière fois qu’il l’avait vu, elle avait cette folle idée de s’associer un docteur. Il n’était pas encore amnésique. C’était pour ça qu’elle l’avait poignardé. Et voilà qu’il était à nouveau complètement perdu et perturbé. Il prit à nouveau sa tête dans ses mains, soupirant longuement. Sa vie était bien plus simple avant tout ça. Ne pouvait-t-il pas seulement supprimer cette conscience ? Ce souvenir de Sam Tyler. Mais il était toujours là, quelque part. Et Missy ? Koschei releva soudainement le regard. L’avait-t-il aperçu ? Viendrait-t-elle vers lui ? Et aurait-t-elle les solutions miracles à sa nouvelle condition ? Y en avaient-t-ils après tout ?
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Mar - 18:39
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.J'en ai assez de tourner en rond comme une bête enfermée dans une cage. À constamment cogiter entre les cauchemars incessants que je me paie depuis que la dernière incarnation du Docteur a décidé de me « punir » en me faisant rappeler tout le mal que j'ai fait. Et depuis ma « renaissance », je ne cesse d'avoir des images de ce qu'il s'est passé dans le vaisseau colonie. Le regret, le remord m'envahit de plus en plus. À croire que la souffrance ne cessera jamais en ce qui concerne le Maître...

Je suis sur Terre, Londres... J'ai une soudaine envie d'aller boire quelque chose dans un bar tranquille ou va éviter de me mettre plus sur les nerfs que je ne le suis déjà. Et ! Je n'ai pas envie de ressembler à Mary Poppins ! J'en ai marre de ces crétins d'humain et leur manque d'intelligence. Je me dirige vers ma garde-robe et cherche quelque chose de convenable à me mettre sur mes épaules. Que vais-je donc porter ce soir ? Je veux me fondre dans la masse sans que l'on m'importune. Je finis par trouver mon bonheur, simple et chique. Je n'ai pas l'intention de me prendre la tête. Celle-ci est déjà bien suffisamment agité comme ça.

Une petite séance de maquillage oblige, je réarrange ma chevelure. Elle n'est pas attachée comme à mon habitude, elle me tombe sur mes épaules. Je fais plus madame tout le monde qu'une Dame du Temps. Une fois prête, je prends mes affaires dont mon parapluie dans ma poche. Je quitte mon Tardis qui est caché quelque part dans les ruelles de cette ville puante. Une fois dans la ruelle, je regarde de droite à gauche. Je me trouve dans le quartier de Baker Street. Je me demande même pourquoi, je m'y trouve. La nuit est tombée depuis un bon bout de temps est la Lune est visible dans le ciel.

L'observant pendant plusieurs minutes, je suis charmée puis reprend mon chemin main dans mes poches. Je prends mon temps, je ne suis pas pressée. Je cherche le bon bar dans lequel, je pourrais me reposer un peu et boire quelque chose. Arrivant près de l'un d'entre eux, quelque chose attire mon attention. Mes sens de Dame du Temps sont en éveille, cela me perturbe. Curieuse malgré ma méfiance, j'entre dans ce pub. Un client me passe à côté lorsque j'ouvre la porte. M'avançant prudemment, je cherche du regard ce qui est la cause de ma « perturbation ».

Ma tempête intérieure reprend de plus belle, fronçant légèrement les sourcils, cela ne me plaît guère. Je ne maîtrise pas encore ma nouvelle capacité de pyrokinésie. Il m'arrive d'avoir souvent des fluctuations et me retenir n'est pas toujours aisé. Je crois que je ne pourrais jamais être en paix ce n'est pas POSSIBLE !

Scrutant attentivement la salle tout en me dirigeant vers le bar man, quelqu'un attire automatique mon regard sur lui. Écarquillant les yeux, je reconnais ce visage ! C'est... C'est... Mon ancienne incarnation ?! Je suis en train de rêver, de délirer ! J'en suis sûr, il faut m'enfermer à l'asile psychiatrique ! Je suis complètement perdue, je perds complètement pied. Est-ce réel ? Est-ce une hallucination ? Je dois en avoir le coeur net ! Accélérant le pas, je dévie de ma route pour se diriger vers lui. J'ai de plus en plus chaud ! Du calme... Du calme...

Plus, je me rapproche de lui et plus j'ai chaud. Je maudis ma fille de m'avoir infligée cette malédiction, « Mais je ne te promets pas qu'en présence de Koschei tu ne sois pas une centrale nucléaire fois mille, mais pour une autre raisooooooon ! ». Une fois devant lui, tout en le tenant, je le bascule en arrière et l'embrasse avec fougue (pour voir si c'est bien réel).

Je ne rêve pas, c'est bien-lui ! Pourtant, la peur commence à m'envahir d'un coup. Je me rappelle très bien que la dernière fois que nous nous sommes vus. Nous nous sommes entre-tués mutuellement... Et qu'il était très en colère après moi. Cette fois-ci, je ne commettrais plus cette erreur. Le temps du changement est effectivement arrivé, mais je ne suivrais plus le Docteur. Ce crétin a décidé de m'abandonner, tant pis pour lui !

Je reste comme ça à l'embrasser pendant plusieurs minutes avant de le remettre à sa place et m'asseoir en face de lui. Il porte des lunettes noires et bien voyante maintenant ! Ma peau est brûlante... Je dois absolument faire taire mes ardeurs pour éviter que je m'enflamme soudainement. Je suis incapable de sortir le moindre mot, comment se fait-il qu'il ne se soit pas régénéré ? Cela ne ferait que confirmer mes craintes que j'ai depuis quelques temps. Ma ligne temporelle semble avoir un très gros problème... Mais qu'est-ce qui se passe bordel !

Qu'est-ce qui m'arrive ? Mon regard est plongé dans ceux de mon ancienne incarnation. J'ignore totalement sa réaction et je crains qu'il se mette une nouvelle fois dans une colère noir parce qu'il pense que JE l'ai trahi. Alors que j'ai essayé de le sauver, nuance et que j'assume ne pas avoir fait le bon choix. Je commence à trembler, signe de ma très forte agitation intérieur.

- Je… je… je t’en prie pardonne-moi. Je regrette sincèrement ce que j'ai fais. J'aurais dû te suivre et me la fermer, tu es bien plus important que tout le reste. Tu avais raison et je n'ai pas su t'écouter. Je... Je.... dis-je honteuse tête baissé.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 1:26
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy Certains jours, il lui semblait que rien n’allait dans sa tête. Il brûlait presque intérieurement. Cette conscience, cette humanité, ce flot de sentiments ! Tout ça le rendait malade. C’était presque pire que ces tambours incessants. Il n’en pouvait plus. Et c’était ce qui l’avait mené à quitter son petit appartement de Londres. Il avait envie de sortir. Et il était sortit pour boire un verre. Se rendant jusqu’au quartier de Baker Street. Un choix presque ironique pour lui. Le Quartier du célèbre détective pour celui qui était à présent collé au Scotland Yard. Et il était arrivé dans un pub tranquille, commandant un simple verre de whisky avant de s’évader jusqu’à une table éloignée des autres. Il avait envie d’être tranquille, loin de ces primitifs d’être humain. Et la conscience de Sam n’y pourrait rien. Koschei faisait face à son verre de whisky jusqu’à croiser un regard.

Ce regard. Un flash-back semblait presque le prendre et lui donner une sensation de nausée. Elle ? Ici ? Comment était-ce possible ? Non, il devait divaguer. Il reposa son regard sur son verre de whisky. Devenait-t-il réellement fous ? Avait-t-il perdu pour de bon l’équilibre mental qui était le sien ? Il en avait marre, marre de tout. Mais ... Et s’il s’était bien s’agit d’elle ? Missy.  Il avait en effet un peu triché sur ce nouveau corps. Il plissa les yeux, fixant toujours son verre de whisky. Mais des bruits de pas avançaient vers lui. Il contracta légèrement sa mâchoire. Elle s’approchait de lui, il le sentait bien. Il se souvenait encore bien de leur dernier moment ensemble. Et ce n’était pas une danse romantique mais bel et bien une danse funèbre qui les avait séparés.

Elle se rapprochait toujours plus de lui. Et lui, n’avait toujours pas relevé la tête. Il ne savait pas encore vraiment comment réagir. Et pourquoi ?! Toujours ce problème intérieur ! Il n’en pouvait plus ! Mais il n’eut pas à relever la tête. Quelqu’un venait de l’attraper par le col. Il fut visiblement surpris alors qu’il sentit des lèvres atterrirent sur les siennes. Une grande surprise. Il se souvenait avoir eu envie de l’embrasser lorsqu’ils étaient sur le toit de l’hôpital. Mais c’était mal n’est-ce pas ? Lui s’en moquait bien. Et il répondit à baiser fougueux brièvement. Il eut ensuite envie de la repousser. Sa conscience semblait lui dire que c’était mal. Il avait presque envie de faire exprès d’enfreindre cette règle de bienséance.

Les minutes passèrent, sa conscience lui enflammait une nouvelle fois l’esprit. Il brûlait presque intérieurement. Respirant par le nez jusqu’à ce qu’elle le lâche finalement. Il reprit correctement place, l’air toujours aussi surpris. Il ne pouvait pas totalement cacher son air incroyablement surpris. Il ne s’attendait doublement pas à ça. Comme lorsqu’elle avait osé le pousser contre ce mur. Il cligna plusieurs fois des yeux, enlevant ses lunettes brièvement, son regard posé sur elle. Il ne disait rien. Il ne savait pas tellement quoi dire. Il lui en voulait toujours. C’était de sa faute s’il était dans une telle condition. Mais il était toujours aussi inexplicablement attiré par son futur. Il l’écouta alors attentivement, affichant presque un fin sourire en coin.

« Grand-père t’a laissé tomber ? »

Son sourire d’effaça pourtant tout aussi rapidement, soupirant longuement. Il passa une main sur sa tempe. Sa conscience lui hurlait bien trop de chose. Il allait définitivement perdre l’équilibre s’il n’arrivait pas à faire totalement disparaître Sam Tyler de son esprit.

« Qu’est-ce que tu fais là, Missy ? hum … Tu sais soigner tes entrées »

Il plissa les yeux, passant une main sur ses lèvres avant d’attraper subitement son verre de whisky pour une boire une longue gorgée. Il reposa son regard sur elle. C’était mal, très mal. Mais pourquoi devait-t-il songer que c’était mal.

« Hum … Je crois que nous devrions discuter Missy. De nombreuses choses. Tu ne comptes plus me poignarder ? Ou m’empoisonner ? »

Il arqua un sourcil, se remettant correctement dans son siège tout en remettant ses lunettes en place. Son regard s’était reposé sur elle. Une main se reposant sur sa tempe.

« Je n’ai pas envie de t’en vouloir particulièrement … enfin, on doit parler. C’est important. Tu es là ! C’est bien ça. Toi, tu peux m’aider et tu dois m’aider ! »

Il fronça légèrement les sourcils, attrapant une nouvelle fois sa propre tête entre ses mains. Sa conscience lui empoisonnait la vie. Et il n’avait pas envie que cela soit le cas pour plus longtemps. Il devait complètement effacer ce foutus Sam Tyler de son esprit. Des sentiments, une conscience, une humanité. Ce n’était pas pour lui ! Tout ça le perturbait bien trop. Tout ça l’agaçait bien trop. Et le seigneur du temps n’en pouvait plus de cette condition. Et ce, même, s’il acceptait encore ce travail à Scotland Yard. Du moins pour le moment. Au pire, ça lui faisait une bonne planque. Peut-être qu’il continuerait tant qu’il restait sur Terre. Mais il devait surtout trouver une solution à ce mal être. Cette conscience qui le travaillait. Il avait atteint un équilibre et l’esprit de Sam Tyler ne pourrait plus faire long feu, si ? Non ! Ce n’était qu’un simple humain. Lui, un seigneur du temps. Il gagnerait ce combat. Et Missy l’aiderait ! C’était sa faute, après tout.
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 14:28
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Ayant relevé la tête, je continue de le regarder comme un aimant qui attire le fer. Cette attirance m'avait manqué, fortement à vrai dire. Je subissais le même sentiment que lorsqu'on est drogué et qu'on est plus sevré. Je ne m'attendais absolument pas à ce revirement de situation. Le fait qu'il soit là, assis devant moi, ravive cette flamme que j'avais pour lui ! Je brûle... Je brûle... On reprend ces esprits, on se calme pour éviter tout incident fâcheux à très lourde conséquence pour moi.

- Grand-père t'a laissé tomber ? me dit-il avec une certaine ironie.
- ... Ouvre les yeux. Est-ce qu'il est avec moi ? Non. Donc, tu as la réponse à ta question. répond-je avec nervosité.

Je le vois soudainement cesser d'afficher un sourire pour soupirer longuement. Il semblerait qu'il ait à nouveau mal à la tête. Ne me dites pas que ces maudits son de tambour sont revenus ! Il manquerait plus que ça tient !

- Qu'est-ce que tu fais là, Missy ? Hum ... Tu sais soigner tes entrées. me demande mon ancienne incarnation.
- Merci... Tu sais très bien que j'adore donner le meilleur de moi-même. le remerciai-je poliment.

Voilà la question qui me déstabilise complètement, le fait d'être en vie alors que je ne le devrais pas ! Je tremble de plus en plus, des flashs de ma mort reviennent et du moment où j'ai repris connaissance. Que j'ai constaté que j'étais VIVANTE dans cette forêt carbonisée. Que je suis devenue un paradoxe temporel. J'ai soudainement l'impression d'être dans un état second. J'entends mes deux coeurs battre rapidement dans ma poitrine. Me frottant le visage nerveusement, je finis par répondre :

- Je constate que cela t'étonne de me voir en vie n'est-ce pas ? Figure-toi que je ne le devrais pas. Je suis venue ici pour essayer de rattraper le temps perdu avec notre fille. Même si elle a tenté de me tuer, j'ai réussi à la calmer et à faire qu'elle m'écoute ! explique-je toujours sur le ton de la nervosité.

Je tapote mes ongles sur la table, je suis toujours aussi nerveuse et instable. Il faut que je cesse de trembler. Perdue serait un bien piètre mot pour dire ce que je ressens sur le moment. Je suis tellement perturbée parce qu'il se passe que tout ce qui m'entoure n'a plus aucune importance. Je marmonne des choses à voix très basse, comme si j'étais soudainement frappée par la schizophrénie. Encore une fois, je perds complètement pied, mon esprit semble être partie ailleurs. C'est comme si le temps venait de mourir, de s'arrêter à tout jamais et ne pas repartir.

- Hum ... Je crois que nous devrions discuter Missy. De nombreuses choses. Tu ne comptes plus me poignarder ? Ou m'empoisonner ? me demande-t-il.
- Je suis là, je pense effectivement que nous avons beaucoup de choses à nous dire. Tu es sûr que tout va bien ? Je lui en ai voulu à Missy parce qu'elle m'a dit de suivre le Docteur. Pas parce qu'elle m'a poignardé. Sinon, je ne me serais pas laissé faire... Je m'en souviens parfaitement ce qu'elle a fait et surtout pour quelle raison. Ce qui n'est visiblement pas ton cas. Tu as ma promesse, je ne ferais rien.

Une nouvelle fois, je le vois poser sa main sur sa tempe. Il a donc mal au crâne... Quel nouveau malheur lui est tombé dessus ? Je ne le sais pas, mais je pense que je ne vais pas tarder à avoir la réponse à la question. Quant à moi, je suis obligée de me contenir de force. Une lutte intérieure a commencé. L'air que j'expulse de mes poumons est tellement chaud, que je pourrais facilement à faire apparaître involontairement des flammèches. Je transpire beaucoup, de la sueur coule le long de mon visage. C'est génial ! Vraiment. Mon maquillage risque d'en patir.

- Je n'ai pas envie de t'en vouloir particulièrement ... enfin, on doit parler. C'est important. Tu es là ! C'est bien ça. Toi, tu peux m'aider et tu dois m'aider !

Je me lève soudainement et me dirige vers le bar. Je me commande une grande carafe d'eau et tout sauf de l'alcool. Celui-ci risquera d'augmenter ma chaleur corporelle, donc je me contente d'un thé noir. Revenant à la table, je pose la carafe sur le côté et mon thé devant moi.

- Mais dit-moi qu'est-ce qui t'arrive ? Depuis tout à l'heure, je te vois presque t'arracher les cheveux. Je t'écoute, qu'attends-tu de moi ? lui dis-je en le fixant toujours du regard.

Prenant mon thé, j’en bois une gorge, mais malheureusement le liquide se transforme en vapeur d’eau. C’est dégueulasse, je me retiens de vomir, mais je ne peux m’empêcher de fortement tousser. Me frottant le visage en levant les yeux au plafond. Je prends la carafe d’eau et la renverse volontairement sur ma tête. L’eau reste pendant quelques secondes sur ma peau pour la rafraîchir et s’évaporer…

J’inspire et expire, j’inspire et expire tout en tentant de rester calme. Le flot de sentiment qui m’envahit prend de plus en plus le dessus. Je déteste quand cela m’arrive, j’en ai marre ! Ça ne va vraiment pas le faire, si je ne me contrôle pas. Je cours droit à la catastrophe et sérieusement, cela ne m’amuse vraiment pas. Tout ça parce que J’AIME mon ancienne incarnation, mes hormones sont responsables de cette poussée de température. Aelia… Ce n’est vraiment pas un cadeau.

- La folie n’est pas un état d’esprit, elle n’est que conséquence… Je ne sais plus qui je suis… Qu’est-ce qui ne fonctionne pas chez moi. Toi, tu sais ? Dis-moi que tu sais, dit-moi que je ne replonge pas dans la folie… lui demande-je très inquiète et perdue.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 16:05
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy



« Comme c’est étonnant »

Koschei pencha légèrement la tête, inspirant longuement. Bien sûr qu’il était ironique et avait bien fait exprès d’envoyer cette pique. Elle l’avait trahi pour le docteur et il comptait bien mettre ça au clair, directement. Il plissa les yeux, soupirant bientôt à cause de sa conscience qui l’assaillait à nouveau. Cette relation était malsaine du point de vue de Sam Tyler. Et la méchanceté gratuite ? Il inspira longuement, reprenant la parole. Il avait ensuite attrapé son verre pour en boire une longue gorgée. Le Master avait peur, en réalité. Peur de cette conscience, ces sentiments qui le perturbaient bien trop. Et s’ils ne partaient jamais ? Il reposa son regard sur elle, hochant brièvement la tête face à ses propos. Sa conscience lui hurlait que c’était mal, mais il devait bien se dire qu’il appréciait ça. Il inspira longuement, penchant légèrement la tête.

« Oui, je sais bien cela. On aime ça, soigner nos entrées … et »

Il ne finit pas sa phrase, son regard toujours posé sur elle. Il laissa sa phrase comme ça, la laissant s’évanouir dans le présent. Comme s’il ne voulait pas admettre tout haut la fin de cette phrase. Son regard était toujours posé sur elle. Et un détail lui paru bien vite comme une nouvelle évidence. Elle semblait très nerveuse. Il plissa les yeux, écoutant à moitié ce qu’elle venait de dire. Pour tout dire, il ne semblait même pas avoir entendu la moitié de sa phrase. Oh non, il était bien trop concentré sur cet état de nervosité. Pourquoi était-t-elle dans un état comme ça ? Mais il perçu la fin de sa phrase. Relevant légèrement la tête tout en passant une main sur nuque.

« Oh oui … je la côtois aussi, assez régulièrement »

Pas plus de détails, comment pouvait-t-il lui dire qu’il était au Scotland Yard avec leur fille ? Il inspira longuement, contractant légèrement sa mâchoire. Sa fille avait le don de le mettre hors de lui. Du moins, elle agissait sur ses nerfs. Et elle semblait toujours bien trop apprécier l’influence de l’esprit de Sam Tyler sur le sien.

Et bien vite, Koschei avait reprit la parole. Une simple remarque, une demande assez ironique de sa part. Elle ne comptait plus tenter de le tuer ? C’était sûrement une assez bonne nouvelle pour lui. Et il écoutait ses propos. Il passa brièvement sa langue entre ses lèvres, passant une nouvelle fois sa main au niveau de sa tempe.

« Oui oui oui ! Je t’en ai voulu ! De m’avoir trahi, trahis pour grand-père. Ta promesse tranquillise sans doute mon esprit »

Et sa main se reposa à hauteur de sa tempe. Son combat intérieur éternel l’épuisait autant que ça le rendait fous. Pourquoi avait été affublé de cette conscience et de ses sentiments ? Il soupira à nouveau avant de reprendre soudainement la parole.

Un appel à l’aide. Ça lui arrivait la gueule de devoir faire ça. Mais elle était lui, c’était différent. Elle pouvait le comprendre, elle pouvait réellement l’aider. Il cligna plusieurs fois des yeux, il agissait toujours comme s’il avait mal à la tête. Cette conscience le rendait à nouveau complètement fous. Il prit alors sa tête dans ses mains, observant seulement Missy s’en aller vers le bar. Que faisait-t-elle ? Il releva la tête en l’observant revenir, clignant plusieurs fois des yeux en l’observant verser une carafe d’eau sur sa tête. Il ne put résister et ajouta sur un ton désinvolte.

« Je sais que je me fais toujours assez de l’effet … mais …. Oh tu as donc besoin d’une bonne carafe d’eau pour calmer tes ardeurs ? »

Il arqua un sourcil, riant légèrement tout en avouant presque à demi-mot, que lui aussi, avait toujours une attirance naturelle vers elle. Elle était lui, il était elle. Et ils s’attiraient mutuellement grâce à ce trait de caractère. Cet égocentrisme poussé à son paroxysme. Mais elle avait parlé avec de se verser cette cafare d’eau sur la tête. Il se reprit quelque peu, soupirant longuement.

« Je suis à bout ! Je deviens fou, pour de vrai. Et c’est de ta faute ! Je … écoute »

Il se pencha en avant sur cette table, lui faisant bien plus face alors qu’il avait remis ses lunettes en place. Et il parla plus bas, alors qu’elle avait brièvement repris la parole.

« Ce corps … une idée merveilleuse de ma part. Me transformer en énergie pure au lieu de me régénérer. Et mon Tardis pouvait trouver mon alter égo, un bon réceptacle pour ma divine personne.
Mais ce Sam Tyler ! Il est toujours présent dans mon esprit, en partie ! »

Il se tapa légèrement la tête, comme agacé par cet état de fait. Il était toujours penché en avant vers elle. Il inspira longuement, se mordillant légèrement la lèvre inférieure.

« Je dois vivre avec une maudite conscience, sa maudite conscience d’humain stupide. Des sentiments, des stupides sentiments ! Et je n’arrive toujours pas à l’effacer complètement de mon esprit. Ça me fatigue … comment est-ce possible ? Un simple humain qui arrive à avoir une influence sur mon esprit … COMMENT ! »

Il tapa du poing sur la table, agacé. Mais il devait se calmer. Il observa brièvement ses mains. Il ne devait pas s’énerver, pas ici. Il se recula à nouveau dans sa chaise, passant brièvement sa langue entre ses lèvres avant de reprendre son verre de whisky pour le finir d’une dernière gorgée.

« Ce n’est qu’une question de temps, il va disparaître complètement de mon esprit. Mais en attendant, ça me rend fous ! Comment on peut vivre avec ces foutus sentiments, cette foutue conscience ! Je veux être simplement moi. Sans cet idiot de Sam »


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Mar - 2:18
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Comment ça, il côtoie notre fille assez régulièrement ? Et elle ne m'a rien dit ! Non, mais, la prochaine fois que je vais la croiser. Je vais vraiment lui dire ma façon de penser. Pourquoi m'a-t-elle caché la vérité ? Lorsque nous étions ensemble, elle aurait pu me dire clairement qu'il était ici. Non, elle a juste mentionner son nom à cause de ma nouvelle condition... Fille digne du Docteur, aussi crétin que lui. J'en suis désespérée, voir même écoeurer.

- Ce n'est pas pour rien que j'ai dis à notre chère Aelia qu'elle est plus la fille de ce crétin de Docteur que celle du Maître. Elle avait l’intention de me dire quand, que tu étais ICI ! Entre Déesse de la vengeance... Le fait qu'elle a fait de moi, une nouvelle fois une aberration et ça. J'en ai marre ! me plaigne-je.

Ce que je pensais était bien fondé, mon ancienne incarnation m'en veut bien de l'avoir trahi. Au moins, il n'a pas cherché à me tuer une nouvelle fois ce qui est une très bonne nouvelle. Cela me rassure d'une certaine manière, moi qui craignais qu'il allât entrer une colère incontrôlable ce n'est guère le cas. Par contre, on ne cesse de se regarder l'un comme l'autre. Les humains ne sont pas censés savoir que nous sommes la même et unique personne. Et puis pousser mon égocentrisme et mon cynisme a l'extrême, ne m'a jamais fait de mal.

Lorsque je me renverse l'eau fraîche sur la tête, il ne put s'empêcher de me lancer une nouvelle fois une pique :

- Je sais que je me fais toujours assez de l'effet ... mais .... Oh tu as donc besoin d'une bonne carafe d'eau pour calmer tes ardeurs ? me dit-il soudainement.

Je me fige lorsqu'il me sort cette remarque ! Il a très bien compris, enfin en partie. Puisqu'il ne comprend pas encore, qu'Aelia m'a donné la capacité de contrôler le feu et que c'est permanent. Bien sûr, elle ne lui a rien dit. Puisque je suis certaine qu'ils se sont vus après que je l'ai retrouvé. Observant mes mains, je peux entrapercevoir la chaleur en sortir. Agitée, je regarde autour de moi. Je ne sais pas si la chaise sur laquelle, je suis assise va tenir bien longtemps. Je ne suis vraiment pas dans la merde...

- Pour répondre à ta question, il faudra peut-être bien plus qu'une carafe d'eau pour me calmer. Et à ta place, j'éviterais de faire le malin. Ta fille ne t'a pas peut-être tout dit me concernant. explique-je en tentant de me calmer.

C'est un avertissement pour éviter que je lui fasse du mal sans le vouloir. J'arrive à contenir mes pulsions pour éviter que du feu apparaisse. Je n'ai pas envie de le carboniser le pauvre, je m'en voudrais à mort. Ce qui fait que je suis encore plus torturée mentalement.

- Je suis à bout ! Je deviens fou, pour de vrai. Et c'est de ta faute ! Je ... écoute. commence alors t'il à m'expliquer.

Le regardant surprise, je le vois se pencher en avant pour que je fasse de même pour l'écouter. Faisant mon possible pour faire totalement abstraction de mes ardeurs, je fais pareil, mais tout gardant une distance de sécurité. Étant donné rien que le simple fait de respirer pourrait lui brûler la peau.

Il recommence ces manies à se frapper le crâne, ou de trifouiller ces lunettes. Je l'entends maintenant me parler à voix basse :

- Ce corps ... une idée merveilleuse de ma part. Me transformer en énergie pure au lieu de me régénérer. Et mon Tardis pouvait trouver mon alter ego, un bon réceptacle pour ma divine personne. Mais ce Sam Tyler ! Il est toujours présent dans mon esprit, en partie !
- Attend... Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris. Qu'est-ce que tu viens de me dire ?! réagis-je avec effarement.

Je reste presque bouche bée de ce qu'il vient de me dire ! Je suis en train de rêver, il n'a quand même pas fait le con à refuser une nouvelle fois de se régénérer. Il croit sincèrement que cela n'a pas d'influence sur ma LIGNE TEMPORELLE !

Le reprenant par le col, je te le secoue, mais d’une force. Je pourrais presque lui hurler dessus, mais on va éviter d’entrer dans une colère noire. JE SUIS DANS LA MERDE PUTAIN !

- QU’EST-CE QUE TU AS FAIT ?! AU LIEU DE PENSER A TA DIVINE PERSONNE ! As-tu la moindre idée des conséquences sur MA LIGNE TEMPORELLE ! C’est une catastrophe ! Mais pourquoi… Ne comprend donc tu pas ce que j’ai fait pour TOI. le recadre-je sans ménagement.

Je suis complètement agitée dans mon esprit. Et moi qui pensais que ma fille avait commis la pire connerie de TOUT l’univers. Ba non, mon ancienne incarnation n’est pas mieux. Baissant mon regard sur mon verre de thé, je fixe le liquide pendant quelques secondes puis mes yeux remontent en direction de mon passé. Enfin… Je ne suis plus trop sûr de savoir à qui, j’ai affaire. Ce fameux humain du nom de Sam Tyler, sosie parfait de moi ou Koschei. Et je dois aussi parler à voix basse.

- Je dois vivre avec une maudite conscience, sa maudite conscience d’humain stupide. Des sentiments, des stupides sentiments ! Et je n’arrive toujours pas à l’effacer complètement de mon esprit. Ça me fatigue … comment est-ce possible ? Un simple humain qui arrive à avoir une influence sur mon esprit … COMMENT !
- C'est la pire des humiliations et... Je ne voulais absolument pas te l'infliger. Je sais ce que tu ressens, cela fait mal d'être soudainement pris d'une conscience, de sentiment. C'est quelque chose d'extrêmement douloureux, je vais t'aider à régler ce problème. Je te dois au moins ça pour me faire pardonner mon erreur. lui propose-je alors.

Croisant mes bras, je le regarde avec compassion, voir même de la pitié. Et encore et toujours cette tempête intérieure. Me mordillant la lèvre, je réfléchis à comment je vais faire pour l'aider. Alors que moi-même, je suis plus ou moins dans la même situation. Sauf que je n'ai pas l'esprit d'un humain emprisonné en moi.

- Now it's my time (now it's my time)
It's my time to dream (It's my time to dream)
Dream of the skies (dream of the skies)
Make me believe that this place isn't plagued by the poison in me
Help me decide if my fire will burn out before you can breathe
Breathe into me...
me mettai-je soudainement à chanter.

J'aimerais tant pouvoir lui prendre la main, mais je ne peux pas de peur de lui faire du mal. Tant que ma température ne reviendra pas à la normale, je ne vais pas pouvoir le faire. Je vais devoir trouver une solution pour l'immuniser au feu, en attendant. Je vais devoir rester à bonne distance pour éviter tout incident. Que faire pour l'aider ? Et si on commençait par tenter d'en savoir un peu plus sur ce Sam Tyler.

- Sam ? Est-ce que vous m'entendez Sam Tyler ? Je tiens à vous dire que non, ce n'est pas mal. La morale humaine ne s'applique pas, pour notre espèce. Nous sommes des Seigneurs du Temps, pas des animaux. lui dis-je sur un ton de défi.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Mar - 13:08
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy



La situation était forcément compliquée, autant pour l’un que pour l’autre. Et de son côté, Aélia ne lui avait jamais parlé de Missy non plus, ni de sa condition. Qu’avait-t-elle essayé de faire ? Il plissa les yeux tout en l’écoutant. Il ne comprenait pas tout ce qu’elle disait. Il ne savait rien de la condition de Missy. Lui, connaissait uniquement la sienne. La sienne était déjà bien assez complexe. Sam Tyler et ce pouvoir, ces éclairs d’énergie pure qu’il ne contrôlait pas encore. Et qui émanait de ses mains lorsqu’il était bien trop en colère. Il toussa légèrement, lui comprenait parfaitement ce qu’elle disait. Il en voulait toujours à leur fille. Même si Sam altérait toujours sa vision.

« Une aberration ? De quoi parles-tu, Missy ? »

Il n’aimait pas tellement ne pas comprendre de quoi on lui parlait. Surtout lorsqu’il s’agissait de son futur, de lui-même. Et Koschei observait toujours sa version féminine. Son égocentrisme semblait vraiment poussé à son plus haut niveau. Cette carafe d’eau l’avait évidemment fait réagir. Il avait rebondi sur une nouvelle pique. Usant de ce trait de caractère qui lui allait si bien. Mais elle répondit à sa pique, comme à une réelle question. Il plissa les yeux à ses dires. Ne comprenant pas encore la dimension réellement dangereuse de ses propos. Il se pencha d’ailleurs légèrement vers elle, affichant un fin sourire narquois.

« Oh … Et qu’est-ce qui calmerait tes ardeurs ? Essaie … hum, qu’est-ce que Aelia a avoir avec ça ? »

Il se remit correctement sur son siège, son regard porté sur celle qui avait un don bien gênant et dont il ne savait encore rien. Lui, était bien suffisamment poussé à bout. Qui voyait-t-il encore dans la glace ? Ce visage. Cet esprit. Il en devenait fou. Cette condition était une honte.

Et il lui avoua ce qui clochait chez lui. Du moins un début pour commencer. Et sans s’y attendre, il se fit attraper par le col et secouer de toute part. Son regard montrait bien sa surprise. Et elle l’engueulait avec cet air qui était bien le sien. Il cligna plusieurs fois des yeux, se laissant étrangement faire pour le moment, bien trop surpris pour réagir. Pourtant, en flash-back, il se revit presque contre ce mur.

C’était mal, très mal. Mais ce genre de situation semblait réellement lui faire de l’effet dans son égocentrisme légendaire. Et il parut bien vite tout aussi mal à l’aise que la dernière fois qu’elle l’avait plaqué contre un mur. Elle le lâcha enfin et il se retrouva à nouveau sur son siège. Il continua son explication, tentant d’ignorer son état actuel d’excitation qui le mettait bien trop mal à l’aise. Surtout avec Sam qui agissait toujours sur son esprit.

Il lui avait simplement dit la vérité sur cette part de sa vie. Et elle semblait maintenant assez perdue. Il contracta légèrement sa mâchoire, baissant brièvement le regard avant de relever immédiatement le regard. Il avait encore bien d’autre soucis. Et il l’écoutait chantonner un air qu’il ne connaissait pas spécialement. Il inspira longuement.

Il était perdu, totalement perdu avec cette histoire. Il voulait détruire ce Sam Tyler. L’effacer complètement de son esprit mais il était toujours là quelque part dans sa tête. Et elle lui parla, à lui, directement. Koschei fronça d’abord les sourcils. Puis il se sentit à nouveau mal. Et il porta une main à sa tempe, il était là. Il l’était rarement comme ça. Le maître était toujours plus puissant face à lui. Mais quand il en avait réellement envie et qu’il était prêt à prendre le risque, à y donner l’énergie, il revenait pour un bref moment, reprenant le dessus sur le Master.

« J’entends tout. Et si c’est mal, extrêmement mal. Cela va à l’encontre de toute moralité. Tout comme votre manière de parler d’Aélia. C’est une femme forte, une très bonne amie et une collègue irremplaçable. Ah oui, on est à Scotland Yard, ça il ne vous le dira pas, non ? … Je sais que je ne serais bientôt plus, mais je ne lui faciliterais pas la tâche »

Et c’était au tour du Master d’observer la situation, d’être brièvement dominer dans ce corps. Mais il faisait déjà en sorte de reprendre le dessus. Et l’homme se reprit la tête entre ses mains. Koschei était-t-il déjà de retour ? Peut-être bien Certainement même. Le Master restait plus puissant que lui, bien plus puissant. Cela semblait même incompréhensif qu’il soit toujours présent dans sa tête. Mais il était toujours là. Lui imposant sa conscience, ses sentiments et son humanité. Et Koschei reposa son regard sur Missy, semblant un peu perdu. Ah génial, maintenant elle savait qu’il était toujours au Scotland Yard au côté de leur fille. Il ne semblait pas prêt d’être tranquille. Il contracta légèrement sa mâchoire, semblant vouloir se lever avant d’abandonner subitement cette folle idée. Ah non, ce n’était pas le moment de se lever de cette table, pour lui. Ah il n’aimait pas du tout ça. Il regarda autours, évitant le regard de Missy avant d’appeler au loin un serveur.

« Et vous là ! Apportez-moi du whisky glacé ! »


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Mar - 3:48
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Je ne comprends vraiment pas ma fille, qu’est-ce qu’elle cache ? Autant à moi qu’à mon passé ! Je n’allais pas la tuer si elle lui avait dit ce qu’elle m’a fait. Aurait-elle peur de la réaction de son père ? Je penche sur cette question, effectivement… Il n’est pas aussi patient que je le suis et il risquerait d’entrer dans une colère noire face à elle. Malheureusement, le mal est fait. Il va l’apprendre et… Je doute qu’il aille bien le prendre.

- Une aberration ? De quoi parles-tu, Missy ? me questionne mon ancienne incarnation.

Cela ne fait que confirmer ce que je pensais, il n’est au courant de rien. Et c’est moi qui vais devoir lui expliquer. Elle aurait dû le faire après m’avoir vu. Mais non, elle a préféré taire cet évènement à son père. Levant les yeux au ciel, je pousse un très long soupir de désespoir. Mon rythme cardiaque s’accélère encore. Fermant les yeux, je me remémore ce qu’il s’est passé et lui dit :

- J’étais prête à accepter ma sentence, à accepter la mort définitive que tu m’as infligée. Que c’était ma toute dernière vie… Mais lorsque j’ai retrouvé notre fille, j’avais accumulé une telle énergie que je brulais de l’intérieur au point que j’étais devenue une bombe à retardement. Se servant de ces capacités de Déesse de la Vengeance, elle a absorbé cette énergie pour la redistribuer dans mon Tardis. Ce qui fait que cette chaleur interne est devenue permanente… lui raconte-je avec un regard sévère.

Cela ne sert à rien de lui mentir, il aurait fini par le découvrir lui-même. Et c’est la chose à ne pas faire, mentir au Maître c’est vous condamner à mort. Il a fallu que je cherche une parade à ce problème, traitement à l’azote liquide quand ma température est beaucoup trop élevée…

- Oh … Et qu’est-ce qui calmerait tes ardeurs ? Essaie … hum, qu’est-ce que Aelia à avoir avec ça ? me provoque-t-il.
- Ha Ha Ha…Très drôle… Il existe bien un moyen, le temps que je maîtrise ma nouvelle capacité. Mais, il est dangereux et douloureux. À cause de notre fille, je suis capable de … m’enflammer. Mes sentiments y jouent pour beaucoup. Et c’est pour cela que depuis tout à l’heure, j’essaie de me contenir. m'exprime-je avec une certaine gêne.

Encore une fois, le fait que je le « recadre » quant à sa connerie, je ressens en lui une excitation. Cela me rappelle lorsque je l’ai plaqué contre ce mur, l’effet de surprise puis peu à peu l’excitation qui monte jusqu’à son paroxysme. Je ne dois penser à cela, c’est pas vrai… Cette « pression » intérieur est de plus en plus forte et incontrôlable. Encore une fois, je peste intérieurement contre ce qui m’arrive. Mais voilà, on m’avait prévenue… Quand tu seras à proximité de Koschei blablablabla. Je me mords nerveusement la lèvre, puis passe ma langue dessus. Je dois me retenir… Je dois me retenir pour la sécurité de tout le monde, nous sommes en publique voyons.

- J’entends tout. Et si c’est mal, extrêmement mal. Cela va à l’encontre de toute moralité. Tout comme votre manière de parler d’Aélia. C’est une femme forte, une très bonne amie et une collègue irremplaçable. Ah oui, on est à Scotland Yard, ça il ne vous le dira pas, non ? … Je sais que je ne serais bientôt plus, mais je ne lui faciliterais pas la tâche.
- Ce qui est mal, c’est de croire que votre morale humaine s’applique au restant de l’univers. Pour vous Sam Tyler, elle n’est QUE votre amie et collègue. En ce qui concerne mon passé et moi-même, nous sommes ces parents. Devenir une Déesse de la Vengeance est la ligne rouge à ne pas franchir pour notre peuple, c’est pour cela que je l’ai recadré ! SCOTLAND YARD ?! Depuis quand le Maître s’amuse-t-il à pourchasser les criminels ? Non… c’est vous ! Vous êtes flics !

Cette nouvelle est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je respire de plus en plus vite, la coloration de mes yeux passe du bleu à la couleur de feu. J’ai soudainement très mal, je déteste ça. Ma chevelure devient alors incandescente puis elle s’enflamme pendant une fraction de seconde ! Serrant les poings, je ne retiens plus ce feu intérieur. Je risque de complètement prendre feu.

- Et vous là ! Apportez-moi du whisky glacé !

Cherchant dans mes poches, je sors une seringue spécial rempli d'azote liquide, c'est une dose moyenne. Je dois me dépêcher car tous les regards sont sur moi. Il veut encore du Whisky ? Sam Tyler serait alcoolique ?? Prenant ma respiration, je me pique le bras pour insérer le liquide et refroidir brutalement mon corps. Je suis prise de spamm et m'effondre au sol.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Mar - 13:54
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy




De nouvelles révélations, toujours de nouvelles révélations. Et il en était quelque peu agacé. Il détestait qu’on lui cache la vérité, qu’on lui mente. Et sa fille avait délibérément cacher de nombreuses vérités alors qu’elle jouait toujours un jeu dangereux entre lui et ce Sam Tyler. Déjà qu’il lui avait toujours semblé que sa fille avait perdu son estime le jour où elle avait choisi de voyager avec le Docteur, de devenir son ennemi. Mais les choses devaient changer. Elle était bien sa fille. Mais ça ne l’empêcherait pas de lui dire sa manière de penser. On ne le piégeait pas, on ne lui cachait pas la vérité. Il pencha légèrement la tête, contractant légèrement sa mâchoire. Il releva légèrement la tête.

« C’était ton choix, Missy. Mais … non, Aelia a oublié de me parler de ça comme de me dire que tu étais ici, sur cette ligne temporelle, dans ce lieu. Je vais lui en reparler de ça »

Il soupira longuement, alors qu’elle partait vers le bar, que cette carafe d’eau finit sur sa tête. Koschei en esquissa un fin sourire amusé, ne retenant pas un commentaire pour la provoquer quelque peu. Il arqua un sourcil à ses répliques, levant les yeux au ciel.

« Est-ce que je perds mon humour avec le temps ? Mais je comprends ! Qu’est-ce tu crois ? Moi aussi, j’ai eu des soucis de conditions et j’en ai encore … enfin, ça c’est une autre histoire, pas pour aujourd’hui »

Il n’avait pas non plus envie de parler de tout directement. C’était aussi une manière d’assoir son autorité, même face à lui-même. Il ne dévoilait pas tout, pas tout de suite. Mais il dévoila ce qui était le pire pour lui. Cette conscience, commençant d’abord par l’origine de cette nouvelle condition. Et il fallait s’y attendre, son futur n’appréciait que modérément son idée. Elle le recadrait une nouvelle fois, le secouant tout en l’engueulant. Le genre de chose qui semblait toujours avoir un effet sur lui. Une déformation de son égocentrisme extrême. Et il retournait sur sa chaise, quelque peu mal à l’aise. Il n’aimait pas tellement ce genre de situation, pas au milieu d’un bar remplis d’humain stupide. Surtout avec l’esprit de ce Sam Tyler qui lui criait que c’était mal.

Et Sam Tyler usa d’un élan de force pour reprendre brièvement le contrôle, appelé par Missy qui l’interpella. Il parla trop, avouant des choses concernant sa réalité et celle de Koschei. Cette carrière à Scotland Yard qu’il avait conservé. Ah, il allait en entendre parler, il le savait parfaitement. Et en attendant, alors que Sam Tyler fut assez blessé par ses propos, il n’eut pas le temps de répondre à nouveau. Ses mains se reposèrent à hauteur de sa tête, ne prononçant qu’une dernière phrase.

« Vous savez que c’est mal et qu’elle fait ce qu’elle peut. Elle n’a pas besoins d’être jugé par vous »

Le Master était à nouveau maître de ce corps, il reprenant le contrôle, ne souhaitant pas tout de suite croiser le regard de Missy. Pourtant, il aurait peut-être dû poser son regard sur elle. Il commanda seulement un verre de whisky glacé. Il en avait bien besoin tout de suite. Et son verre vint vite, lançant l’argent au serveur d’un air agacé. Son regard se posa alors finalement sur son futur qui semblait injecter un produit dans son bras. Il arqua un sourcil, n’ayant pas le temps de dire quoi que ce soit que cette dernière s’effondrait sur le sol.

Koschei pencha légèrement la tête, posant son verre glacé contre son entre jambe, l’espace de quelque seconde avant de soupirer largement. Le serveur était arrivé vers lui, bien trop vite. Koschei se releva un peu vite, buvant son verre d’une gorgée comme un shot le reposant sur la table.

« Ça va aller ! Ne vous en faites pas ! Mon … amie … ça lui arrive, je crois que le thé n’est pas si bon que ça. Ne faites rien ! Je vais la raccompagner jusqu’à chez elle, elle est seulement endormie »

Le maitre savait se montrer convaincant quand il le voulait, surtout avec de stupide humain. Il partit assez rapidement et Koschei attrapa Missy par les bras, la relevant pour ensuite la maintenir contre lui, soupirant légèrement. Se disant qu’elle était tout de même assez lourde. Il la dirigea, comme il le pouvait jusqu’à la sortie du bar, se retrouvant sur le trottoir de ce quartier de Baker Street. Heureusement qu’il s’agissait d’un quartier assez calme. Il n’allait pas prendre le risque de voir son futur emmené dans un hôpital humain.

Il commença alors à héler un Taxi lorsqu’un finit par s’arrêté devant lui. Il lui indiqua alors une rue à côté de la rue où il avait un petit appartement, posant comme il le pouvait Missy derrière, s’installant à côté de lui. Il expliqua au taximan que son amie dormait seulement et ce dernier ne posa heureusement pas plus de question. Après tout, c’était la sortie des bars. Le trajet fut assez calme à cette heure et très vite, il put sortir du taxi après avoir payer la course. Il allait demander une contribution à son futur. Déjà qu’il devait la porter, si en plus il devait payer seul le taxi.

Et maintenant, Koschei pouvait continuer son chemin, maintenant toujours le poids mort qu’était Missy jusqu’à une rue à quelques mètres d’où s’était arrêté le taxi. Son immeuble se tenait un peu plus loin. Monter jusqu’à la porte menant à son petit appartement fut peut-être le plus compliqué. Et Missy allait peut-être se rendre compte qu’elle avait dû se prendre plusieurs fois un mur. Oh, il était seul après tout ! Oh et d’ailleurs … une marche, une maladresse et Missy partit en arrière. Il eut tout juste le temps de la rattraper qu’elle se tapait une nouvelle fois la tête contre un mur, mais de face, cette fois-ci. Il arqua un sourcil, se disant qu’elle allait encore lui en vouloir. Mais elle aurait pu se réveiller aussi.

Il avait enfin atteint la porte de son appartement ! Mais il devait encore trouver ses clés. Il posa Missy face contre le mur, se disant qu’elle tiendrait sûrement comme ça, le temps qu’elle attrape ses clés. Mais un bruit sourd lui indiqua que ce n’était finalement pas une bonne idée. Il soupira lourdement.

« Et elle n’est toujours pas réveillé … »

Il trouva cependant ses clés et ouvrit sa porte, relevant son futur et l’emmenant à l’intérieur de son petit appartement. Il la porta alors rapidement jusqu’au petit salon, la posant sur le canapé. Il soupira alors lourdement. Qu’est-ce qu’elle pouvait être lourde quand même ! Il se dirigea ensuite jusqu’à la cuisine, se servant un verre d’eau bien mérité. Il le but d’une seule gorgée avant de se dire qu’elle allait seulement la laisser là. Il n’allait pas non plus lui laisser son lit si elle restait comme ça, toute la nuit.

Un dernier regardé porter vers elle puis il s’en alla jusqu’à sa salle d’eau. Une bonne douche ne lui ferait pas de mal. Surtout pour ses autres problèmes de la journée. Missy était revenu dans sa vie ce soir et elle lui causait déjà de nouveaux problèmes. Mais il espérait bien qu’elle puisse l’aider pour son problème de Sam Tyler. Et finissant de se dévêtir, il finit sous la douche, y restant un bon moment. Il avait bien besoin de ça.

©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 20:06
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Noirceur, ténèbres, obscurité... Trois mots qui veulent dire la même chose. C'est dans les ténèbres que je trouverais mon espoir... J'ignore depuis combien de temps, je suis inconsciente. Des songes, des rêves traversent mon esprit. Encore et toujours ces cauchemars. Je fini par me réveiller bien plus tard, en sursaut. Où suis-je ? Cette lumière m’explose les yeux. Passant mon bras droit sur mon visage. Je tente d’analyser ce qui m’entoure. Mais pour l’instant, reprenons ces esprits. Me frottant le visage tout en tournant la tête, je constate que je me trouve dans un salon. Je suis alors dans un appartement, je présume alors que je suis chez ce Sam Tyler. Je m’assois tranquillement puis me lève.

Je vacille puis tente de reprendre les choses en main. Mes sens sont quelque peu perturbés, mais cela va revenir. Prendre de l’azote à l’état liquide et se l’injecter dans le corps ne fait pas du bien. Heureusement que les Seigneurs du Temps sont résistants et solides contrairement aux fragiles humains.

Me frottant les habits, je commence à regarder ce qui m’entoure avec attention. Mon ancienne incarnation ne semble pas être dans les parages dans l’immédiat. Mais où est-il passé ? M’avançant, je commence à m’intéresser aux objets dans les environs. Peut-être en apprendrai-je plus sur ce mystérieux flic de Scotland Yard. D’où sort-il ce sosie parfait?

Je ne tarde pas à trouver différentes photos de lui avec une personne que je n’ai jamais vue. Je cherche à comprendre qui est cette belle femme, il semblait être heureux. En tout cas, je constate que je la vois jamais en compagnie de ma fille. Avec une certaine déduction, j’en déduis qu’elle est certainement morte et que c’est Aelia qui est devenue sa coéquipière… S’est-elle rapprochée de lui pour ce Sam Tyler ou bien pour son cher père ? Je penche pour la première solution au détriment de son VRAI père.

Je parcours ce petit appartement à la recherche de mon ancienne incarnation lorsque j’entends de l’eau coulée d’une douche. M’arrêtant, je devine où il se trouve et ce qu’il fait. Il le fait exprès ce n’est pas possible ! Il veut vraiment que je lui montre ce dont est capable la Maîtresse ? Me provoquer de la sorte n’est absolument pas une chose à faire. Lâchant un soupire, je me dirige grâce au son de la douche. Et je me mets à chantonner, pas certain qu’il m’entende :

- Réalisé que je ne peux jamais gagner
Parfois le sentiment d'avoir échoué
À l'intérieur par où je commence?
Mon esprit se fout de moi

Dis-moi, pourquoi suis-je à blâmer?
Ne sommes-nous pas supposés être les mêmes?
C'est pourquoi je ne dompterai jamais
Cette chose qui brûle en moi

Je suis celui qui choisit mon passé
Je suis celui qui ne pourrait pas durer
Je sens la vie s'arracher de moi
Je sens la colère me transformer


Une fois vers la salle de bain, je m’appuie légèrement contre l’encadrement de la porte. Je ne dis point mot et me rince l’œil. J’ai toujours adoré ce corps, si parfait qui aujourd’hui est partagé entre le Meilleur Guerrier de Gallifrey et un vulgaire humain. Je vais devoir l’aider à régler ce problème, mais… Est-ce possible de détruire ce Sam Tyler sans le détruire LUI. Haussant les épaules tout en mordillant ma lèvre. Il me cherche définitivement a être nu a prendre sa douche devant moi. Je finis par me déshabiller pour me retrouver dans mon plus simple appareil. Je vois des bleus sur mon corps, levant les yeux au plafond. Je lâche un soupire, il ne peut donc pas prendre soin de moi ?!

Je me dirige vers sa douche (je le vois de dos), je dois en profiter tant que ma condition reste telle quelle. C’est-à-dire ne pas commencer à surchauffer anormalement. Je le prends, le tourne vers moi et le plaque à nouveau contre le mur et l’embrasse avec fougue. J’en profite également pour envoyer un pique à Sam Tyler :

- Si cela vous dégoûte, vous êtes autorisé à fermer les yeux ! Il n’y a rien de mal à s’aimer soit même ! dis-je en riant.

Me collant bien à lui, je fais exprès pour emmerder Sam. Nous sommes des Seigneurs du Temps pas des humains. Nos lois et nos coutumes ne sont pas les mêmes et nous n’avons pas de leçon de morale à recevoir d’une espèce monstrueuse. Je fini par me plaquer moi contre le mur et je lui fais un regard digne de la provocatrice que je suis.

- Je te veux, il n’y a que toi que j’admire et que j’aime. Je te veux pour l’éternité. Toi et moi, personne d'autre ! demande-je avec provocation.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 22:20
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy



Elle lui avait semblé dans les vapes pour une bon moment et Koschei s’était dirigé vers sa salle d’eau. Après une telle soirée, il pouvait bien profiter d’une bonne douche. Retirant ses vêtements, il avait ainsi fini sous la douche. Il avait pu la désirer alors qu’elle l’engueulait comme lorsqu’elle l’avait plaqué contre un mur. Une excitation presque naturelle face à cette audace. Et il s’aimait lui-même. Il se perdait dans ses pensées, l’eau chaude de la douche coulant le long de son corps dénudé. Il ne faisait plus attention à rien, se perdant dans son esprit dédoublé. Un éternel combat de l’esprit entre lui et Sam Tyler.

Et il profitait de la chaleur de cette douche, se laissant enfin un peu aller. Il releva légèrement la douche, l’eau s’écoulant sur son visage. Il plissait les yeux, ne semblant toujours pas conscient de la présence de Missy dans sa salle de bain. Pourtant, bien vite il la remarquerait. Et voilà qu’il à nouveau plaquer contre un mur, les lèvres de son futur contre les siennes. Il avait à nouveau été surpris, ne répondant que brièvement et tardivement à son baiser. Il était plutôt surpris. Il contracta légèrement sa mâchoire alors qu’elle collait son corps nu contre le sien. Sam lui hurlait sans doute que c’était mal. Mais lui, comment pouvait-t-il rester totalement stoïque ? Il ne semblait même pas vraiment contrôler les réactions naturelles de son corps. Il ne répondit à ses premiers propos. Il l’observait alors qu’elle semblait tout aussi provocatrice que demandeuse. Il passa ses mains sur son visage alors que l’eau de la douche coulait toujours entre eux. Il stoppa l’eau, son regard porté sur son futur.

« Je sais »

Il afficha un fin sourire en coin, répondant comme Han Solo sans vraiment le savoir. Il secoua alors la tête, passant une main sur sa tempe.

« Tu me dois vingt cinq livres et tu ne me parieras pas comme ça »

Il cligna plusieurs fois des yeux alors qu’il entendait toujours Sam Tyler dans sa tête. Il allait devenir fous. Pourquoi lui faisait-t-elle ça, maintenant ? Quand grand père était là, elle trouvait ça très mal. Il inspira longuement, s’approchant brièvement d’elle avant de lui murmurer.

« Tu sais, quand grand père était de la parie, tu trouvais ça mal … très mal. Et …. Tu sais, j’en ai vraiment envie mais là … »

il se prit nouvelle fois la tête entre ses mains, sa conscience et Sam Tyler. Deux choses qui semblaient lui empoisonné la vie. Il arrêta subitement l’eau, son regard toujours posé sur Missy. Il plissa les yeux, portant ses mains face à son entre jambe, comme pour se cacher à elle. Il ne savait même pas quoi dire. Sam lui hurlait trop que tout ça, c’était malsain. Il soupira longuement, regardant autours de lui, avant de s’approcher brièvement de Missy, affichant un fin sourire en coin.

« Me refuserais-je à moi-même ? … Tu m’étonnes toujours lady version »

Il sortit pourtant de la douche, ses mains à hauteur de sa tête. Il en avait marre d’entendre Sam dans sa tête. Et il trouva rapidement quelque chose pour calmer ça. Ce serait parfait, sa radio ! Et attrapant un essuie qu’il porta à ses épaules, il alluma la musique qui diffusait différentes musiques humaines. L’une des rares choses humaines qu’il appréciait encore assez bien. Sam lui empoisonnait toujours autant l’esprit. Il soupira longuement, écoutant la musique tout en restant là, avant de reposer son regard sur Missy. Il semblait réfléchir, passant une main sur sa tempe.

« Une expérience inédite et fort intéressante … même si ce Sam Tyler me hurle dans la tête. C’est infernal … »


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 23:35
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Une simple douche, rien qu'une simple douche. Mon regard rempli de défis et de provocation est sur mon ancienne incarnation. Je fais totalement abstraction au bruit de l'eau qui coule de la pomme. Je suis plus concentrée sur sa réaction et cela me permet aussi d'analyser bien plus en profondeur le dilemme de Sam Tyler. Mais vais-je véritablement trouver la solution ? Vais-je vraiment pouvoir réussir ? J'ai été prisonnière des tambours pendant plus d'un siècle et demi sans que je trouve le remède. Et il a fallu que Rasillon l'ouvre un peu trop pour que je comprenne. Et maintenant ?

Il stoppe l'eau et me confirme qu'il sait (concernant ma dernière remarque).

- Tu me dois vingt-cinq livres et tu ne me parieras pas comme ça. Me demande mon passé.
- Bien sûr, si cela te préoccupe tant l'esprit, je paierai. affirme-je en faisant un signe de la tête.

Je le vois cligner plusieurs fois des yeux. Je crois que cela le perturbe véritablement. Il ne le dit pas forcément, mais cela se voit à ces faits et gestes. Je n'ai pas besoin d'être médecin ou autre pour bien voir que cette cohabitation entre les deux est un véritable enfer pour lui.

- Tu sais, quand grand-père était de la partie, tu trouvais ça mal ... très mal. Et .... Tu sais, j'en ai vraiment envie, mais là ... se rappel mon man version.
- Tu voudrais bien cesser de faire une fixation sur ce crétin ? Déjà, il n'était pas avec nous quand tu m'as posé cette question, ensuite cette espèce de jaloux nous a interrompus plusieurs fois. As-tu une mémoire courte ? Est-ce Sam Tyler ou bien toi qui n'en a pas envie ? Après tout, je ne vais pas te violer si c'est ta crainte. tente-je de me justifier tout en me rappelant parfaitement ce moment...

Secouant la tête, je passe ma main sur ma chevelure puis continue de l'observer attentivement. Je ne suis pas spécialement gênée d'être nue avec moi-même. Par contre, lui, je le vois met mettre ces deux mains sur son entre jambes. Voilà un détail intéressant et troublant à la fois. Depuis quand, est-ce que je me cache ainsi à sa propre personne ? Je constate véritablement cette fracture entre lui et moi, pourtant ne sommes-nous pas censés être de la même ligne temporelle ? Il y a cette vérité que je tente en vain d'enfuir au plus profond de mon être. Que quelque chose d'anormal s'est produit juste après qu'ont se soient entre-tués et que c'est en train de foutre le bordel. Il regarde de droite à gauche puis viens vers moi.

- Me refuserais-je à moi-même ? ... Tu m'étonnes toujours lady version. me dit-il en me cherchant.
- Je t'étonne ou je suis toujours aussi effrayante pour toi ? Te refuser à toi-même ? C'est pourtant ce que tu fais, tout ça à cause d'un humain. dis-je avec une certaine certitude.

Je le regarde ensuite sortir de la douche comme ça, comme si de rien n'était. Je fais exactement la même chose. Le suivant, celui-ci va jusqu'à la radio pour mettre de la musique. Il est toujours dans son plus simple appareil. Je crois que lui aussi me provoque et ça risque de chauffer pour ces divines fesses. Regardant le sol, on met de l'eau partout, ça ne va pas plaire à Sam ça. Écoutant attentivement le son joué, j'affiche un sourire parce que c'est vraiment de l'ironie et me souviens d'une phrase du papy... « Vous comprenez l'univers et ces mécanismes. Mais vous ne savez pas entendre la musique. »

- Une expérience inédite et fort intéressante ... même si ce Sam Tyler me hurle dans la tête. C'est infernal ... se plaint-il toujours de ce Sam.
- Je te l'accorde cher moi-même, quand nous sommes ensemble. C'est toujours très intense, le Maître est fidèle à lui-même. Depuis combien de temps vis-tu avec ce ... Sam ? Pourquoi fait-il ça ? Lui qui est censé être flic exemplaire, pense-t-il que de torturer l'esprit d'un Seigneur du Temps est la chose la plus intelligente à faire. Ça se voit que ce n'est pas lui qui a dû supporter le son des Tambours de Guerre durant pratiquement toute son existence. expose-je sous forme de théorie.

Je ne suis pas loin du mur, pas question que l’on me voie par la fenêtre. On pourrait m’accuser d’exhibitionnisme, je n’ai pas vraiment l’envie de passer le reste de mon temps en prison. Pour que je me paie encore en prime U.N.I.T sur le dos non merci. Un peu de pudeur tout de même ! Même si je n’en donne pas vraiment l’impression. Soupirant, je disparais pour me sécher et emprunter une serviette de bain à ma taille.

Revenant dans le salon, je me laisse entraîner par la musique. J’ai largement eu le temps d’apprendre à « écouter » comme dirait le papy. Faut pas que je pense à ce crétin, ça risquerait de fortement m’énerver.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 0:07
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy

La situation était tendue, surtout agaçante pour Koschei qui était toujours divisé intérieurement. Et ses actions étaient continuellement commenté par Sam Tyler. Il en devenait réellement fou par moment. Il aurait pu se mettre à crier sur un miroir et se faire du mal à lui-même à force. Ce corps lui appartenait et cet humain allait vite partir de son esprit ! Du moins, c’est ce qu’espérait le Master. Que cet humain parte et emmène avec lui ses sentiments et cette humanité.  Il avait tout de même une réplique qui lui ressemblait bien. Mais après ça, il se montrait presque gêné de cette proximité. Et il avait évoqué leur passé commun, cette situation lorsque le docteur était là au milieu. Il inspira longuement, son regard porté sur son futur alors que ses mains se posaient à hauteur de son entre jambe, l’espace de quelques secondes.

« Oh ma mémoire n’a aucun problème Missy. Je n’oublie pas non plus que c’est pour lui que tu m’as poignardé ! … oh, tu ne vas pas me violer ? »

Il arqua un sourcil, secouant ensuite la tête. Une part de lui en voulait toujours à Missy pour ce coup de poignard. Mais il y avait surtout l’influence de Sam Tyler sur son esprit. Il en deviendrait bien vite réellement fou. Et il échangea une dernière parole avec son futur avant de quitter la douche. Il ne fit pas tout de suite attention à ce qu’elle faisait, mettant un peu de musique comme pour calmer ce bruit dans sa tête.

Et son regard se reporta sur Missy. Il allait devoir nettoyer le sol et en était déjà profondément agacé. Un nouvel échange de paroles. Et bien vite, il arqua un sourcil. Il ne faisait plus attention à sa nudité tout en écoutant les propos de Missy. Il plissa les yeux, se retournant vers le miroir au-dessus de l’évier de cette salle de bain. Il s’observa un instant, semblant réfléchir.

« Quelque temps … Il aurait dû être anéantit … disparu ! C’est mon réceptacle parfait ! Mais non ! Il est toujours dans ma tête ! Mais ça ne durera pas éternellement ! Je le ferais disparaître »

Il soupira longuement, reposant son regard sur Missy alors faire. Il releva légèrement la tête, se tapant machinalement la tête. Stupide, il était stupide. Il allait se taire, Sam Tyler. Il laissa la musique, attrapant un essuie qu’il attacha à sa taille, tel un pagne. Et il se dirigea bien vite vers le salon, l’observant toujours attentivement. Il afficha alors un fin sourire en coin, s’approchant d’elle. Sam Tyler devait se taire. Il en avait un peu marre d’être le provoqué dans ce jeu. Il pouvait aussi jouer la provocation. Et ce qu’il en adviendrait ? Il s’en moquait pour l’heure. Il entendit, au loin, la musique changer pour une chanson d’un groupe irlandais. Mais la musique importait peu. Il attrapa sa taille, avec sa délicatesse légendaire. Affichant un célèbre sourire provoquant, passant brièvement sa langue entre ses lèvres.

« Mais tu sais, lady version … on n’a jamais vraiment finis cette danse sur le toit de cet hôpital »

Il arqua un sourcil, affichant un fin sourire en coin. Ils n’étaient pas vraiment en tenue pour cela, mais est-ce qu’il y réfléchissait. Et la musique tournait autour d’eux. Il n’avait plus envie d’entendre Sam Tyler dans sa tête. Il tenait toujours sa taille, son regard se plongeant dans celui de son futur féminin.

« Alors, tu veux m’accorder cette danse ? Les deux seigneurs du temps les plus merveilleux de toute cette time line ! »

Il lui lança un clin d’œil, affichant un fin sourire. Il avait toujours eu un côté assez actif et excentrique dans cette version. Et pour l’heure, il tentait d’ignorer Sam Tyler dans son esprit. Et la proximité avec son futur ? Il n’avait pas envie d’entendre Sam. Lui, savait ce qu’il voulait faire et c’était bien ce qui importait ici. Un humain n’allait pas continuer à lui imposer toutes sortes de limites. Oh non, il ne pouvait pas laisser faire cela. Il était un dieu pour ce stupide humain. Et un Dieu pouvait bien être attiré par lui-même. D’autant plus qu’il espérait bien que Missy l’aide avec ce souci. Après tout, c’était entièrement de sa faute, de son point de vue. Le Master n’était pas vraiment du genre à accepter sa part de responsabilité.


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 17:51
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Donc cela ne fait pas très longtemps que ce Sam lui pourrit la vie. Je me demande même si ma fille ne serait pas non plus étrangère à cette situation. Dans le sens ou du fait qu'elle est devenue Déesse de la vengeance qu'elle se soit servi de ces capacités pour en quelque sorte punir son père de ces actes passés. Si elle a vraiment fait ça, je jure que même le Docteur ne pourra pas m'empêcher de la recadrer bien sec ! Et dire que je voulais juste être en paix, je peux faire une croix dessus.

Je ne m'attendais absolument pas à tout ça. Que je puisse revoir mon ancienne incarnation après notre séparation très douloureuse non. C'est juste irréel ce qu'il se passe et je suis incapable de donner une explication rationnelle. Non et même lui ne s'attendait pas à me revoir de sitôt. Je me demande même si, je suis en train de rêver, mais non. Tout ceci est véritablement vrai, moi qui pensais me retrouver toute seule avec ma fille, ce n'est plus le cas. Maintenant, il va falloir faire avec mon ancienne incarnation, les deux versions du Maître se sont retrouvées ironiquement sur Terre...

Je continue d'écouter cette musique et m'amuse à faire quelque pat de danse. Puis, je vis mon ancienne incarnation partir à la salle de bain. Il revient quelques minutes plus tard vêtu d'un essuie à la manière d'un pagne. Je me retiens de rire puis l'observe attentivement. Il affiche un sourire en coin, comme j'ai tant l'habitude de faire. Il se rapproche, je le regards avec mon sourire bien à moi, provocateur et rempli de défis. Celui-ci me prend par la taille, je lui donne un bisous dans le cou.

- Mais tu sais, lady version ... on n'a jamais vraiment fini cette danse sur le toit de cet hôpital. me demande soudainement mon passé. m'annonça-t-il.
- Effectivement, puisque nous avons été injustement interrompus. Je m'en souviens comme si c'était hier. lui dis-je avec nostalgie.

Comment oublier une telle chose, une danse mémorable sur le toit de cet hôpital. Nous nous sommes amusés à faire un tango au beau milieu de ce chaos. Il y a décidément que le Maître peu importe son incarnation pour faire une chose pareille, je rigole même tout en secouant ma tête. Mes longs cheveux me tombent sur les épaules.

- Alors, tu veux m'accorder cette danse ? Les deux seigneurs du temps les plus merveilleux de toute cette time line ! me demande-il.
- Je constate que cela t'est resté en travers de la gorge. Je crois qu'en réalité, cela t'a manqué n'est-ce pas ? Une telle proximité avec ton futur, quoi de mieux qu'une danse. J'accepte avec grand plaisir chéri. accepte-je avec joie.

Il faut absolument que je me contrôle et ne pas laisser cette fichue malédiction gâcher ce moment. Prenant délicatement sa main, je le suis dans cette danse sans réfléchir et sans poser de question. Au moins, nous n'aurons pas le papy pour nous interrompre cette fois-ci ! Par contre, pour ce qui est de cet humain, j'ai des doutes qu'il va le laisser tranquille. Cette histoire me perturbe vraiment, habituellement étant Dame du Temps, je trouve la solution à tous. Mais là, cela me dépasse. C'est comme si, on se retrouvait à nouveau avec ce problème de Tambour, mais ici, c'est cet esprit humain qui les a remplacés. Comme un retour en arrière...

Tout en dansant, j'appuie ma tête sur son épaule tout en ne disant pas le moindre mot. J'écoute attentivement cette musique qui nous envahit. Je ne pense à plus rien si ce n'est qu'à nous deux, nous sommes des Dieux pour ces stupides humains. C'est ce que nous sommes et rien d'autre, des Seigneurs du Temps et des Divinités. Je n'ai pas abandonné cela, même si je n'ai plus cette envie de domination. Pour moi, ces êtres infâmes et abjects ne sont rien à côté de nous sommes. Ce sont eux les animaux pas nous.

J'ai l'impression que le temps s'est soudainement arrêté pour nous deux. Lui frottant le dos avec ma deuxième main, l'autre toujours dans la sienne. Je continue de suivre le mouvement bien collé à lui. C'est agréable, je dois l'admettre très agréable même. Toucher sa peau, sentir son odeur comme un « couple » ordinaire. Sauf que ce n'est pas vraiment le cas à part pour ces crétins d'humains.

- Ta façon de brûler comme un soleil, ta façon de brûler comme un monde en feu. Je me souviens de cette sensation. Aujourd'hui, elle est à nouveau-là par ta divine présence. Je ne m'en laisserai jamais, tu m'as tant manqué chéri. lui avoue-je avec émotion.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 21:53
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy



Qu’est-ce qui avait permis à cet humain de résister à l’esprit du seigneur du temps ? C’était une question importante à laquelle Koschei semblait incapable de répondre. Ce n’était pas logique. Il aurait dû disparaître de son esprit. Il aurait dû mourir à l’instant même où il prenait possession de son corps. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait ça et une telle chose n’était jamais arrivé. Mais que pouvait-t-il y faire pour le moment ? Il le combattait, il tentait de l’ignorer tout en le provoquant. Et pour l’heure, il semblait à nouveau prêt à le provoquer avec son futur. Il avait noué un essuie autour de sa taille tel un pagne avant de rejoindre Missy dans le salon de ce petit appartement appartenant bien à Sam Tyler.

Il s’avançait toujours vers elle avec un sourire bien à lui, bien à eux. Un air naturellement provocateur et rempli de défis. Il l’avait ensuite prise par la taille, lançant une réplique qui se voulait un peu nostalgique. Il hocha brièvement la tête. Et oui, leur tango au milieu du chaos avait été interrompu avant qu’il ne l’embrasse. Grand-père c’était réveillé et les avait bien interpellés. Il sembla brièvement réfléchir à ses nouveaux propos, affichant un fin sourire tout en haussant ses sourcils.

« Tu sais que je déteste qu’on m’interrompe et m’empêche d’aller au bout de ce que je veux faire ! »

Il lui lança un clin d’œil, souriant toujours d’un air provoquant alors qu’ils dansaient, ici, au milieu de ce salon. Lui, simplement vêtu d’une serviette de bain. Une scène qui aurait pu paraître incroyable ? Anodine ? Mais c’était surtout la nature de leur relation qui était complexe ici. Et à la radio passait un tube bien populaire du groupe Police. Et Koschei restait au plus proche de son futur, se laissant entrainer par cette musique. Missy conduisait cette danse, c’était presque évident. Il semblait avoir deux pieds gauches. Il inspira longuement, écoutant les nouveaux propos de Missy. Il haussa les sourcils, affichant un fin sourire.

« J’aime t’entendre dire ça sans ressentir un coup de poignard »

Oh il était toujours bien revanchard.  Et oui, cela faisait bien partie de son caractère ça. Mais il conservait ce contact avec son futur, la gardant contre lui. Il inspira longuement, la musique enivrant toujours ses sens. Autant que la proximité de son futur. Il affichait un fin sourire.

« J’aime aussi ma présence, lady version … Ce monde a bien de la chance d’avoir deux versions de notre parfaite divinité ! »

Il semblait réfléchir. Malgré la nouvelle présence d’émotion dans son esprit, il parlait avec moins d’émotions visible que son futur. Son regard avait toujours transporté plus d’émotion que ses paroles. Et il ne semblait pas tellement vouloir que cela change. Serait-t-il encore lui-même ? Il inspira profondément, une nouvelle musique passant à la radio.

« Tu dois m’aider avec ce Sam Tyler dans ma tête … il doit disparaitre ! je ne peux pas me laisser faire comme ça par un stupide humain »

Il l’observait toujours, lâchant brusquement sa taille pour porter ses mains à hauteur du visage de Missy. Son regard se replongea dans ses iris, plissant les yeux.

« Toi seul, peut me venir en aide avec cette histoire. Nous sommes pareil toi et moi. Seul nous pouvons nous comprendre. Tu peux m’aider à le faire disparaître pour toujours. Ce flic et collègue ami de notre chère fille »

Il inspira longuement, passant brièvement sa langue entre ses lèvres. La musique changeait toujours et les entourait toujours. À présent, le master affichait un nouveau fin sourire entre l’amusement et la pure provocation.

« Now … hold me … kiss me … make me ! That was beautiful ! »

Il lâcha son visage mais se pencha vers elle, l’embrassant brièvement. Sa fierté parlait sans doute un peu aussi. Il en avait un peu marre d’être le passif qui se laissait faire. Il ferma les yeux, un instant, alors qu’il rompait ce baisé, pour s’éloigner à nouveau, un peu d’elle. Son regard toujours posé sur elle.

« Tu sais, quand j’y pense … Les femmes ont souvent eu raison de moi ! Toujours les femmes ! Mon assistante, Lucy, toi … j’espère qu’on va bientôt changer ça. Et me débarrasser de ce Sam »

Il posa l’une de ses mains sur sa tempe, soupirant longuement. Cette situation durait depuis trop longtemps pour son propre bien être. Il n’allait pas supporter longtemps l’influence de cet humain si ça devait durer. Il fallait trouver une solution pour qu’il fasse rapidement disparaître ce Sam Tyler.


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Mar - 17:49
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Et voilà les deux Seigneurs du Temps passé et futur réuni dans une danse qui cette fois-ci n'est pas mortelle. Et ceci dans l'appartement d'un humain pour en quelque sorte lui faire un pied de nez. Sam va encore hurler dans la tête de mon ancienne incarnation que c'est mal ce que l'on fait. Pourtant, on ne fait rien de répréhensible, au contraire... Nous sommes des grands enfants malgré tout.

- Tu sais que je déteste qu'on m'interrompe et m'empêche d'aller au bout de ce que je veux faire ! m'affirme-t-il.
- Je le sais que trop bien, tu as raison. Je déteste que mes projets soient interrompus et inachevés. avoue-je confirmant ces propres propos.

Quand, je pense que nous sommes seuls là tous les deux, rien que lui et moi. Qu'il n'y a rien d'autre que nous, et la musique. C'est le paradis, deux êtres dominants entraînés dans une danse charnelle. Je pense que c'est la meilleure chose qui me soit arrivée depuis quelques semaines. Toujours appuyée contre son épaule, je profite de ces moments de calme et de tranquillité. Je ne me pose pas de question de savoir si c'est bien ou mal, plus maintenant.

- J'aime t'entendre dire ça sans ressentir un coup de poignard. me dit-il avec une certaine amertume.
- Ho... Et dire que tu m'as félicitée de l'avoir si bien exécuté. Je le ressens encore parfois, pour me rappeler de remercier ... Comment s'appelle-t-elle déjà ? Ha oui la Maîtresse ! le provoque-je avec grande fierté.

Je suis étonnée qu'il ne se soit pas encore rendu compte de ce que Missy a fait pour moi. La seule personne capable de changer le Maître est le Maître lui-même. Même si cela ne se fait en général pas dans la douceur. Où alors, il le sait pertinemment... Sauf qu'il ne veut surtout pas l'admettre.

- J'aime aussi ma présence, lady version ... Ce monde a bien de la chance d'avoir deux versions de notre parfaite divinité ! s'exprime avec fierté et égocentrisme mon passé.
- Vraiment ? Je suis contente de te l'entendre dire, venant de toi, cela ne m'étonne pas. Je me demande vraiment comment cette planète fait pour supporter l'humanité ? Ils sont incapables de comprendre et d'ouvrir leur esprit à leur monde. Ils sont plus fort pour faire la morale aux autres que de prendre soin de leur propre planète. Bien sûr, les Seigneurs du Temps ne sont pas non plus des anges, nous avons commis des atrocités lors de la Guerre du Temps. m'exclame-je presque mégalomanie.

Levant les yeux aux cieux, je continue cette enivrante danse avec lui. Cela me rappellerait presque lorsque, je me suis amusée à faire le clown avec la musique sur le Valiant. Moi et faire l'imbécile, c'est une très longue histoire. Contrairement à moi, il est très expressif, mais pas aussi émotif que je le suis. Normal, me direz-vous, je suis une « femme ».

- Tu dois m'aider avec ce Sam Tyler dans ma tête ... il doit disparaitre ! je ne peux pas me laisser faire comme ça par un stupide humain. Toi seul, peut me venir en aide avec cette histoire. Nous sommes pareils toi et moi. Seuls nous pouvons nous comprendre. Tu peux m'aider à le faire disparaître pour toujours. Ce flic et collègue ami de notre chère fille. me supplie-t-il.
- J'ai compris que je dois t'aider ! Je ne suis pas sourde ! D'un côté, tu peux t'en prendre qu'à toi-même. Si tu t'étais régénéré au lieu de faire l'idiot comme tu l'as fait. On n'en serait pas là ! Car en me régénérant en elle, je n'ai pas de Sam Tyler dans mon esprit. exprime-je mon ressenti.

Il finit par me lâcher la taille, je le fixe du regard avec sérieux. Il met maintenant ses mains à hauteur de mon visage. Ses yeux divins sont plongés dans les miens, passant ma langue sur mes lèvres, je reste le plus calme possible.

- Now ... hold me ... kiss me ... make me ! That was beautiful ! me dit-il avec une certaine provocation dans ces propos.
- Qu'il en soit ainsi ! Embrassons-nous ! dis-je avec envie.

Et là, il se penche sur moi pour m'embrasser. Il en aura fallu du temps ! Je lui réponds avec fougue, lui c'est timide. Je ne dis rien et me laisse faire, après tout, faut en profiter non ? Je ne boude pas mon plaisir, ma température remonte en flèche. Se contenir, se contenir... C'est moi qui brûle comme un monde en feu, qui hurlent... Il finit par se stopper et s'éloigner un peu de moi. Un pur délice, je repasse ma langue sur mes lèvres tout en ayant des étoiles dans mes yeux.

- Tu sais, quand j'y pense ... Les femmes ont souvent eu raison de moi ! Toujours les femmes ! Mon assistante, Lucy, toi ... j'espère qu'on va bientôt changer ça. Et me débarrasser de ce Sam. se plains une nouvelle fois mon ancienne incarnation.

Alors là, il dépasse les bornes... Vexée de sa remarque, je vais chercher mon parapluie et le frappe avec sur le sommet de son crane. Non, mais ho ! Comment ose-t-il dire ça à son futur, il est bête ou quoi ?

- Dit donc ... Comment oses-tu dire cela à l'héroïne que fut Missy ! Comment oses-tu insulter de la sorte TON FUTUR ! Je te signale que si elle n'avait pas été là, je ne serais pas aujourd'hui libérée de mes chaînes. Je serai encore prisonnière de mon passé, elle m'a permis de changer et devenir ce que je suis aujourd'hui. Une Dame du Temps, fière d'être une femme. ELLE T'A SAUVÉ ET MET-LE DANS TON CRANE ! C'EST-ELLE ET ELLE SEULE QUI A FAIT QUE LE MAÎTRE A CHANGÉ SON PROPRE DESTIN. ET TU SEMBLES OUBLIER IRENA AVEC QUI TU AS EU UNE FILLE... le recardre-je sec.

Je suis très en colère et ma chevelure s'est enflammé pendant une fraction de seconde. Je laisse tomber sur le sol mon parapluie. Comment, je pouvais être détestable sous cette incarnation-là. Me frottant le visage, on voit bien le faussé entre lui et moi. Cela continue de se creuser.

- Pour ce qui est de ce Sam, il faudrait peut-être pencher sur ce qu'il s'est réellement produit sur ce vaisseau de Mondas. C'est là qu'il faut chercher, car c'est après notre dispute que ça commence à se déstabiliser pour nous deux. Un paradoxe temporel, pour une raison que j'ignore... propose-je à faire en premier.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 16:07
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy

Une danse, non mortelle et de nouvelles provocations entre les deux seigneurs du temps. Les deux incarnations du Master qui étaient à la fois si différent et semblable. Et Koschei en voulait toujours à Missy pour ce coup de poignard, et ce, même s’il avait été bien exécuté. Il plissa les yeux, affichant un fin sourire en coin alors que la situation semblait toujours évoluer entre eux. Et les mots s’échangeaient, le Master en profitant toujours pour en rajouter à son habituel égocentrisme. C’était ainsi qu’il disait à nouveau qu’ils étaient des dieux formidables. Et ce, malgré son actuel problème sur terre. Koschei contracta légèrement sa mâchoire alors qu’elle critiquait à nouveau son choix. Il inspira longuement, lui lançant un regard noir.

« Tu sais très bien pourquoi j’ai fait ça, Missy »

En effet, il avait surtout agi avec son impulsivité légendaire et sa colère. Le fait qu’elle le poignarde était déjà une chose. Mais le fait qu’elle le poignarde pour rejoindre le Docteur. Cela avait été trop pour lui. C’était bien ce qui l’avait poussé à la tuer, à son tour. Pour ensuite éviter de se régénérer en elle en trouvant une autre solution. Evidemment, il n’avait pas prévu que sa régénération se passe mal, une nouvelle fois.  Ainsi, il comptait bien sur le fait que Missy l’aide à régler ce problème.

Et toutes ces choses dîtes, Koschei s’était laissé aller à d’autres envies. Il était vrai qu’il avait été assez agacé d’être interrompu par grand-père lors de cette danse sur le toit de cet hôpital. Ressentir une sorte de désir pour lui-même, c’était presque normal pour lui. Et, tenant Missy par le visage, il afficha un fin sourire en coin. Il l’avait ensuite embrassé, comme il avait pu embrasser Lucy Saxon. Il s’était ensuite légèrement reculé, affichant un nouveau fin sourire provoquant.

Le master, dans cette incarnation également, avait toujours bien trop parlé. Il n’y avait donc pas trop de surprise derrière sa nouvelle prise de parole. Et il la provoquait à nouveau, en lui rappelant que de nombreuses femmes avaient voulu le tuer. Et avait plus ou moins réussis. Il fronça cependant les sourcils en l’entendant lui crier dessus. Plus encore lorsqu’elle le frappa avec ce parapluie qu’elle semblait sortir de nulle part. Cette femme avait-t-elle toujours un parapluie avec elle ? Koschei passa une main sur sa tête, maugréant légèrement.

« Non mais ça va pas ?! Va falloir que tu arrêtes sérieusement de faire ça ! Et ce que je dis est vrai ! 3 femmes ont tenté et plus ou moins réussis à me tuer ! Mais la mort n’a jamais été pour moi ! Ensuite … Je n’oublie pas Irena et notre fille. Elles n’ont jamais tenté de me tuer … N’est-ce pas ?! »

Il contracta légèrement sa mâchoire, ignorant presque ses nouvelles propositions concernant le sujet de Sam Tyler. Au contraire, il se tourna sur lui-même, retournant jusqu’à une nouvelle pièce où il récupéra enfin quelques vêtements pour se vêtir. Finissant en pantalon et t-shirt noir. Il retourna dans le salon, récupérant ses lunettes sur la table basse, les remettant en place, avant de tourner une nouvelle fois la tête vers Missy.

« Et je t’ai plus ou moins écouté. Mondas, ça n’a rien à voir à mon avis … parce que j’ai seulement décidé de ne pas ma régénéré mais d’utiliser mes dernières régénérations pour me transformer en énergie pure. Et ainsi, laisser mon Tardis faire le reste, sur Terre, pour trouver le réceptacle parfait. Et ça a été ce Sam Tyler ! C’est la suite qui n’est pas logique ! Il aurait dû totalement disparaître ! Mais cet idiot et toujours dans mon esprit et me rend complètement fous ! Et ce n’est sûrement pas notre fille qui va m’aider ! Elle est amie avec ce Sam Tyler ! … hum … Et puis, c’est forcément moi … et toi, qu’est-ce que tu fiches ici ? Sur Terre ? en fait ? »

Il arqua un sourcil, l’observant attentivement. Il y avait bien des choses qu’il ne savait pas. Et il n’aimait pas du tout ça. Il n’aimait pas du tout qu’on lui monte, qu’on lui cache des choses. Il voulait pouvoir tout contrôler, comme tout dominer. Et il était sûr que sa fille allait l’entendre, également, sur cette histoire. Ne pas lui dire que Missy était également là. À quoi pensait-t-elle ?


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Mar - 16:58
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Cette situation extrême ne m'amuse pas vraiment. Il ne reconnaîtra jamais ces erreurs contrairement à moi qui suis tout l'opposée. Bien sûr que je sais très bien pourquoi, je me suis poignardé. Tous mes revenus en tête, les moindres détails de ce qu'il s'est passé et de nos choix différents à tous les deux. Le pire c'est que je ne lui en veux pas de ce qu'il a fait, car en étant Missy, ma vision des choses m'ont ouvert les yeux.

La suite, hooo... Maudire les femmes, les détester et toujours me plaindre d'elles. Cette aversion que j'avais pour le sexe opposé, je n'ai fait pratiquement que ça quand j'étais le Maître de la Guerre du Temps à Saxon. Et il est encore capable de s'en plaindre maintenant, mon coup de parapluie était plus que mérité. J'en ai marre d'entendre que c'est toujours de notre faute, alors que c'est son attitude qui a conduit à ces différentes morts.

- Non mais ça va pas ?! Va falloir que tu arrêtes sérieusement de faire ça ! Et ce que je dis est vrai ! 3 femmes ont tenté et plus ou moins réussi à me tuer ! Mais la mort n'a jamais été pour moi ! Ensuite ... Je n'oublie pas Irena et notre fille. Elles n'ont jamais tenté de me tuer ... N'est-ce pas ?!
- Je n'ai pas oublié, mon ancienne assistance Chantho, elle ne m'a pas infligé une mort définitive. Juste une punition méritée pour l'avoir injustement tuée. Luci Saxon, dois-je te rappeler ce que tu lui as infligé à cette pauvre femme ? Tu lui as fait vivre un enfer, elle t'a certes tuée. Mais, c'est toi qui a choisi de mourir définitivement. Quant à Missy, c'est un suicide, c'est très différent parce que la portée de son geste. À fait qu'aujourd'hui, je suis fière d'avoir été poignardée par elle pour sauver mon âme. Tu crois vraiment que ta propre fille n'a pas tentée de me tuer par DEUX FOIS. Tu ignores bien des choses, je trouve que notre cher Aelia t'a caché beaucoup trop de vérité. Tout ça pour ce Sam Tyler, elle est pareille que le Docteur. Trop humaine à mon goût.

Je le regarde en faisant mon possible pour contrôler ma température interne, je dois rester calme. Pareils et pourtant si différents, nos chemins semblent prendre des directions totalement aléatoires. J'imagine qu'il va encore se vexer par rapport à ce que je viens de dire. Il faut qu'il se rends compte que son futur n'est pas comme toutes ces autres incarnations. Bien des choses ont changé et ce n'est pas uniquement dans mes pensées, mes paroles, mais aussi dans mes actes.

- Et je t'ai plus ou moins écouté. Mondas, ça n'a rien à voir à mon avis ... Parce que j'ai seulement décidé de ne pas me régénérer, mais d'utiliser mes dernières régénérations pour me transformer en énergie pure. Et ainsi, laisser mon Tardis faire le reste, sur Terre, pour trouver le réceptacle parfait. Et ça a été ce Sam Tyler ! C'est la suite qui n'est pas logique ! Il aurait dû totalement disparaître ! Mais cet idiot et toujours dans mon esprit et me rend complètement fou ! Et ce n'est sûrement pas notre fille qui va m'aider ! Elle est amie avec ce Sam Tyler ! ... hum ... Et puis, c'est forcément moi ... et toi, qu'est-ce que tu fiches ici ? Sur Terre ? En fait ?
- Tu dis que cela n'a aucun rapport et pourtant, c'est bien là-bas que ma ligne temporelle a commencé à se déstabiliser. Ma résurrection est inexplicable, Man Version. Il n'y avait personne avec moi quand, je me suis réveillée. Il n'y avait que la mort et la désolation, tout avait été détruit et carbonisé. Tu penses réellement que tu n'as pas été affecté, détrompe-toi. La connerie que tu as faite, en est la preuve. Tu aurais dû, tout comme je l'ai fait, devenir Missy. À la place, ton histoire a changé, elle s'est modifiée. Donc normalement, je ... ne devrais tout simplement pas exister. Je ne devrais pas me tenir debout devant toi.

C'est la théorie la plus plausible que j'ai en tête. Oui, s'il ne devient jamais moi. Je ne devrais pas être là. Cette histoire est juste un monstre bordel et j'ai bien l'intention de réparer les dégâts parce que cela nous touche tous les deux. Je le laisse quelques minutes pour aller me rhabiller. Une fois avec des vêtements sur mon dos, avec la pointe de mon pied, je lance mon parapluie pour le ranger dans ma poche. Sortant mon kite de maquillage, je me maquille tout en répondant à sa dernière phrase.

- Est-ce que tu m'écoutes oui ou non ? Je t'ai dit ce que je fais ici sur Terre. Je suis ici uniquement pour ma fille, le reste, j'en ai que faire. Bien que cela m'arrive parfois de devenir, le temps d'un soir : disc-jockey. Je ne cherche ni domination ni massacre plus de ceci. C'est terminé. Le reste du temps, je suis sur Gallifrey et j'essaye d'éviter une guerre civile provoquée par cet imbécile de Papy. Dire que j'ai rêvé de cette Gloire Éternelle qui m'a injustement été volée. Elle est maintenant à notre portée.

Je viens m'asseoir tranquillement sur le canapé. Je m'inspecte dans mon petit miroir tout en me mettant du rouge à lèvres. Je réfléchis donc à comment régler cette histoire avec Sam Tyler, je pense que cela ne va pas du tout être évidant. La solution, serait de revenir en arrière, mais cela va créer encore plus de problèmes pour nos lignes temporelles. J'ai compris que mon ancienne incarnation souhaite détruire cette âme ou cet esprit. Mais... Ce serait de la pure cruauté et ça, je ne peux l'accepter même si cet humain est pénible. Il existe c'est un fait, lui aussi a souffert et je pense que mon Man Version s'en fiche, lui il veut juste la paix.

- Dis-moi franchement, est-ce que la cruauté résoudra ton problème avec ce policier de Scotland Yard ? Je vais t'avouer que j'ai le même problème que toi, sauf que je n'ai pas d'esprit enfermer dans ma tête. À la place, je ne cesse de voir les visages de tous ces pauvres gens que j'ai tués par pur plaisir. Je me souviens de leur nom et de comment, je les ai tués. Ça m'hante chaque seconde qui passe. Je dois vivre avec ça, que je le veille ou non. J'imagine bien que détruire son esprit, va également te détruire toi. Crois-tu pas qu'on m'a assez fait souffrir et détruit comme ça. Certes, mon attitude n'as pas aider. Mais, je suis la nouvelle Génération du Maître. Je ne veux plus qu'on me voit comme un monstre sans coeur, sans pitié et sans aucune compassion. Cette époque-là est révolue, la galaxie évolue et nous devons évoluée avec.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Mar - 22:11
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy


La tension était à nouveau à son apogée entre les deux incarnations du Master. Il était parfois presque difficile de réellement se dire qu’ils étaient la même entité. Ils semblaient si différent l’un de l’autre. Et leurs paroles échangées laissaient bien entendre cette différence. Mais cette fois-ci, le Master semblait réellement voir rouge à ses propos. Comment osait-t-elle lui dire ça ?  Cela lui semblait tout à fait invraisemblable. Et il explosa bien vite, lançant un regard noir en direction de Missy.

« Comment OSES-TU SEULEMENT ?! Comment ! Chantho ? on je me souviens de son nom maintenant ?! Un vulgaire insecte ! une fille ! Complètement agaçante qui me rendait fous ! Et Lucy ? Une stupide humaine ! Elle a bien eu de la chance de m’avoir à ses côtés quelques temps ! Ton futur n’est pas le Maître ! Tu penses comme le docteur ! C’est une honte pour toute notre lignée ! Tu dis que notre fille ressemble beaucoup au Docteur Mais toi aussi sur le moment ! à les considérer comme des gens qui avaient des raisons valables de me tuer ! Et si j’ai choisi de mourir c’était pour ne pas être son prisonnier ! Et tenter ma chance avec mon second plan ! Moi … je n’aurai jamais laissé le docteur m’enfermer dans un coffre ! Pour me transformer en … quoi ? Quelqu’un de sensible et donc de faible et stupide ! »

Il prit sa tête entre ses mains avant de s’en aller dans une autre pièce pour se rhabiller. Lui aussi avait des sentiments, son esprit pollué par celui de Sam Tyler. Mais c’était bien différent. Il était agacé, agacé par la manière dont elle avait de parler de tout ça. Il ne fallait pas qu’elle oublie qui il était. Et encore une fois, il était très inquiet pour son futur. Peut-être, serait-ce une bonne chose de réellement changer sa ligne temporelle et ne jamais devenir Missy. Pourquoi aurait-t-il voulu devenir celle qui prétendait être meilleur et avait voulu aider le docteur ?

En attendant, il était revenu vers le salon, habillé d’un pantalon et t-shirt noir et ayant récupéré ses lunettes au passage. Il avait écouté à moitié ses paroles et répondu sur ce qu’il pensait de tout ça, avec son naturel habituel. Et encore une fois, elle n’était pas d’accord avec lui. Il contracta légèrement la mâchoire, penchant légèrement la tête tout en affichant un fin sourire en coin.

« Oh tu crois que j’ai modifié mon futur ? Ce sera si dommage … »

Il arqua un sourcil, l’observant toujours attentivement. C’était aussi compliqué entre eux. Il la détestait autant qu’il l’aimait. Il aimait le fait qu’elle soit lui, qu’ils soient le Master. Qu’ils soient deux dieux sur cette Terre. Mais il ne pouvait pas tout accepter de ce futur. Encore une fois, il la vit revenir vers le salon et reprendre la parole. Il plissa les yeux à ses propos, passant une main sur sa tempe.

« Je t’écoutes ! Même si tu parles énormément. Et qu’est-ce que tu racontes Disc-jockey ? Comme une pauvre humaine ? Mais qu’est-ce que tu fais de notre divinité ? Disc-jockey ? Et ça, sans chercher à conquérir quoi que ce soit. Et moi je fais en sorte de prendre entièrement possession de ce corps, de faire disparaître ce stupide Sam Tyler »

Il passa une main sur sa tempe, soupirant légèrement. Ils étaient très différents, ce master, Koschei, était toujours le Master qui se voulait trop sûr de lui. Et trop ambitieux. Il brûlait de son ambition. Il s’enflammait rapidement. Et il était très têtu et fier. Il n’aurait jamais avoué ses fautes ou autres. Il inspira longuement, écoutant bien vite ses propos.

« Pardon ?! Maintenant, tu veux protéger ce stupide Sam Tyler ?! Tu ne veux pas non plus me tuer une nouvelle fois et lui rendre la pleine possession de ce corps qui est le mien maintenant ! Il n’a rien à faire dans ma tête ! Il n’est qu’une torture insupportable. Il empoisonne mon existence avec cette foutue humanité, ses sentiments et son influence ! J’en ai marre et je le détruirai avec ou sans toi Missy ! Et je suis ce que je suis ! J’en ai rien à faire de ce qu’on peut bien penser de moi. Ils sont trop crétins pour me comprendre, c’est leur problème, pas le mien. Quoi, tu veux courir avec le docteur à travers les champs d’herbe rouge ? Tu veux protéger et sauver cette stupide terre ? Je ne cesse d’évoluer ! Mais j’évoluer en mon sens. Je ne deviens pas faible. Et si je n’ai pas envie de conquérir quoi que ce soit, ce sera pour me reposer, et pas devenir un idiot qui s’en fait pour cette terre de primates. »

Sur ces mots, koschei se dirigea vers un fauteuil libre, s’y installant en écartant légèrement les jambes, prenant sa tête entre ses mains. L’influence de Sam Tyler était déjà assez compliquée pour ses nerfs. Pourquoi Missy devait-t-elle raconter ça ? Dire être comme ça ? L’opposé de ce qu’il était censé être. Ça l’agaçait fortement. Il finit par lâcher sa tête, semblant en pleine réflexion.


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 22:52
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.- Comment OSES-TU SEULEMENT ?! Comment ! Chantho ? On je me souviens de son nom maintenant ?! Un vulgaire insecte ! une fille ! Complètement agaçant qui me rendait fou ! Et Lucy ? Une stupide humaine ! Elle a bien eu de la chance de m'avoir à ses côtés quelque temps ! Ton futur n'est pas le Maître ! Tu penses comme le docteur ! C'est une honte pour toute notre lignée ! Tu dis que notre fille ressemble beaucoup au Docteur, Mais toi aussi sur le moment ! à les considérer comme des gens qui avaient des raisons valables de me tuer ! Et si j'ai choisi de mourir, c'était pour ne pas être son prisonnier ! Et tenter ma chance avec mon second plan ! Moi ... je n'aurai jamais laissé le docteur m'enfermer dans un coffre ! Pour me transformer en ... quoi ? Quelqu'un de sensible et donc de faible et stupide !
- Oui, je me souviens parfaitement de tout ça, pour il me semble, avoir été toi. Mon futur ? Je ne l'ai pas croisé, donc je ne pourrais pas te répondre à cette question. Quand, vas-tu cesser de mettre le Docteur dans presque TOUTES tes conversations. Tu as toujours été quelqu'un de sensible, ce n'est pas nouveau. Faible et stupide ? Je n'ai rien perdu de mes expériences passées, contrairement à tes dires. Tu peux demander à U.N.I.T, ils en peuvent plus de moi.

Heureusement que je me connais par coeur et que je sais pertinemment ce que je suis devenue. Ce qui me fait le plus marrer dans cette affaire, c'est qu'il le saurait tout ça s'il n'avait pas joué au con. Haussant les épaules, je m'appuie sur mes genoux et réfléchis attentivement puis, il me dit :

- Oh tu crois que j'ai modifié mon futur ? Ce sera si dommage ...
- Oui ce serait tellement dommage pour toi, d'être à ma place. D'aimer être une femme forte, accomplie et dominante ! Ne plus foncer droit dans le mur, mon esprit n'est plus aveuglé par ma colère et mon envie de vengeance.

Je me mets à rire à cette remarque, ne suis-je pas têtue et bornée ? C'est l'une des marques de fabrique du Maître et ce malgré l'évolution que j'ai eue.

- Pardon ?! Maintenant, tu veux protéger ce stupide Sam Tyler ?! Tu ne veux pas non plus me tuer une nouvelle fois et lui rendre la pleine possession de ce corps qui est le mien maintenant ! Il n'a rien à faire dans ma tête ! Il n'est qu'une torture insupportable. Il empoisonne mon existence avec cette foutue humanité, ses sentiments et son influence ! J'en ai marre et je le détruirai avec ou sans toi Missy ! Et je suis ce que je suis ! Je n'en ai rien à faire de ce qu'on peut bien penser de moi. Ils sont trop crétins pour me comprendre, c'est leur problème, pas le mien. Quoi, tu veux courir avec le docteur à travers les champs d'herbe rouge ? Tu veux protéger et sauver cette stupide terre ? Je ne cesse d'évoluer ! Mais j'évolué en mon sens. Je ne deviens pas faible. Et si je n'ai pas envie de conquérir quoi que ce soit, ce sera pour me reposer et pas devenir un idiot qui s'en fait pour cette terre de primates.
- C'est la dernière fois que je te le dis, ARRÊTE AVEC LE DOCTEUR ! Si tu continues à faire l'idiot et le sourd, je te garantis que Sam Tyler aura mon total approbation pour te rendre plus sociable ! Et cela ne va absolument pas te faire de mal chéri ! Je te connais mieux que quiconque dans l'univers. Oui, je suis ta parfaite opposée, mais je suis toujours toi. Tu crois réellement que j'ai changé d'avis concernant les petits humains qui vivent sur cette planète ? Ils sont toujours insignifiants et l'espèce la plus monstrueuse de toute ! Maintenant, arrêtes de t'énerver pour un rien, c'est lourd à la fin. Je ferais n'importe quoi pour t'aider, je ne suis pas là pour te laisser tomber. Je te demande beaucoup, c'est d'être patient. Je sais ô combien, je ne l'étais pas avant d'être Missy.

Je le regard et fini par "enfin" me taire. Je réfléchis par où je vais devoir commencer pour l'aider. Parce qu'avoir un esprit enfermé dans le sien, ce n'est pas quelque chose de banale. Même pour des Seigneurs du Temps...
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Avr - 22:43
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy

Les nerfs du Master étaient mis à rude épreuve, comme souvent. Le seigneur du temps était de nature explosive et fort borné. Il ne supportait pas qu’on puisse lui donner tort. Il ne supportait tout simplement pas qu’on se mettre sur son chemin, qu’on lui mente, qu’on lui donne tort. Il avait tous les droits et il ne supportait pas qu’on lui fasse remarquer l’inverse. Pour ce qui était de Missy, c’était encore un peu différent. Car elle était lui, mais si différente également. Il plissa les yeux, contractant la mâchoire à ses propos. Il n’eut qu’un mouvement de la main pour réponse. Pas vraiment décidé à mettre des mots sur ça. Il pouvait facilement se fermer lorsqu’il était contrarié. Se contenter alors de lever les yeux au ciel et de soupirer lourdement.
Il soupira d’ailleurs bientôt tout en levant les yeux au ciel lorsqu’elle lui parla de son futur, à lui. Elle. Du fait qu’il serait dommage qu’il ait modifié son futur. Il plissa les yeux, affichant un fin sourire en coin tout en relevant légèrement la tête.

« Vraiment ? Ce serait surtout dommage pour toi, bien plus que pour moi »

Il pencha légèrement la tête, la conversation s’envenima à nouveau, portant sur un autre sujet. Le Maître s’était emporté, comme à son habitude. Il n’aimait pas du tout cette conversation, ni cette façon qu’elle avait de parler de ce Sam Tyler. Il devait disparaître de son esprit et c’était tout. Il n’y avait pas à être compréhensif avec lui. Il se dirigea alors vers le fauteuil, prenant place tout en écartant légèrement les jambes. Il posa une main sur une branche de ses lunettes avant de porter son regard sur Missy. Il eut un nouveau soupire, passant une main sur sa tempe.

« Je te conseil de faire attention à tes dires Missy. Je parle du Docteur si j’en ai envie. Et tu n’as pas à me menacer de la sorte ! Sam Tyler n’est qu’un parasite dans mon esprit ! Il n’a pas à avoir la moindre considération ! Et tu devrais penser de la même manière ! »

Il fronça les sourcils, tapotant légèrement des doigts sur sa tempe. Il soupira une nouvelle fois alors qu’intérieurement, il devait à nouveau faire face à un combat. Des sentiments inverses qui l’assaillait et les pensés de Sam Tyler qui se mêlaient aux siennes. Son esprit était un dans un certain désordre. Il soupira une nouvelle fois, et finit par retirer ses lunettes, portant une nouvelle fois son regard sur Missy.

« Oh tu crois te souvenir que je n’ai pas pour qualité d’être patient ? Effectivement, je n’ai pas envie d’attendre trop longtemps ! Il doit disparaître de mon esprit. Je n’ai pas envie de devenir complètement fous »

Il passa une main sur sa tempe, soupirant une nouvelle fois. Il passa brièvement sa langue entre ses lèvres, plissant les yeux. Il n’en pouvait plus de cette situation. Son esprit était trop souvent en désordre. Toutes ses batailles intérieures. Cette humanité, ces sentiments qui n’étaient pas les siens.

« Je ne peux pas supporter ça longtemps … il doit disparaître, je ne suis pas une sorte d’hybride … Il doit disparaître. Et oh … tu ne dois pas du tout faire savoir ça au Docteur, ça lui ferait bien trop plaisir. Et il chercherait à aider ce Sam Tyler. On doit seulement faire disparaitre cet humain de ma tête !  Trouver une solution. Il est de moins en moins puissant, alors on pourra prendre ça comme avantage. Et tu m’aideras Missy. Oui, j’ai confiance en toi. Tu pourras m’aider et le faire disparaître. Mais tu n’as pas intérêt à tenter de faire un coup tordus dans mon dos pour aider ce pauvre Sam Tyler »

©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 17:08
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.Je n’ai pas besoin d’être psychologue pour comprendre que mon ancienne incarnation est épuisé moralement, qu’il est sur les nerfs (je l’ai remarqué depuis un petit moment) et prêts à imploser. Plus, il va s’énerver et plus il va perdre pied au point de réellement devenir fou. Je dois empêcher que cela n’arrive, je n’ai pas envie de voir cela, je ne m’en remettrais certainement pas. Je le regarde attentivement et continue de l’écouter se plaindre de Sam Tyler. Mes yeux sont sur ces lunettes, Sam a de drôle de goût. Plus, j’en apprends sur lui plus je suis surprise. C’est aussi un amoureux de la boisson. Il ne me semble pas qu’il soit un alcoolique.

- Je ne peux pas supporter ça longtemps … il doit disparaître, je ne suis pas une sorte d’hybride … Il doit disparaître. Et oh … tu ne dois pas du tout faire savoir ça au Docteur, ça lui ferait bien trop plaisir. Et il chercherait à aider ce Sam Tyler. On doit seulement faire disparaitre cet humain de ma tête ! Trouver une solution. Il est de moins en moins puissant, alors on pourra prendre ça comme avantage. Et tu m’aideras Missy. Oui, j’ai confiance en toi. Tu pourras m’aider et le faire disparaître. Mais tu n’as pas intérêt à tenter de faire un coup tordu dans mon dos pour aider ce pauvre Sam Tyler.
- Pourquoi le ferais-je ? Je ne suis pas prête à le revoir et je ne veux plus le voir. Et si par malheur, je devais le recroiser un jour, il le regrettera. Sam Tyler est peut-être moins puissant, sauf que cet humain s’accroche. D’un côté, je le comprends pour la simple et bonne raison que je n’aimerais pas être à sa place. Non, je ne suis pas en train de le défendre, j’analyse c’est tout. Il s’accroche, car il a déjà perdu quelqu’un qui lui était visiblement très cher. Il était prêt à tous lâcher, son ancienne vie… Et quelque chose à changer la donne, certainement notre fille.

Je me la joue à la Sherlock Holms, c’est en analysant ce que j’ai vu que j’arriverais à mieux comprendre la personnalité de Sam Tyler. Je sais que mes réfléxions ne vont pas plaire à mon ancienne incarnation mais tant pis. Et là quelque chose à titiller mes oreilles, son discours à soudainement changer. Il a dit « aider ce pauvre Sam Tyler ! » cela m’interpelle. Serait-il en train de changer d’avis le concernant ?

- Tu as pitié de lui, n’est-ce pas. Serais-tu en train d’avoir de la compassion ? Non, ce n’est pas de la provocation de ma part, mais cette question est sérieuse.

Je lui fais un regard bien à moi, puis me plonge dans un silence total. Je suis dérangée dans le sens que ce Sam Tyler est le jumeau parfais de mon ancienne incarnation. Je suis tiraillée entre mon envie d’aider Saxon et de l’autre, je n’ai vraiment pas envie de détruire cet humain. Le problème, c’est que si je ne fais rien, mon passé va complètement perdre la raison et ce sera de ma faute…

Si c’était si simple, j’aurais déjà la réponse. Or, ce n’est pas le cas, c’est même très délicat cette histoire. Est-ce que l’on peut véritablement arracher un esprit ou détruire une âme d’un être vivant ? Et si c’est faisable, ce serait purement de la torture, je refuse de faire cela. Je me demande même si c’est possible, ça ressemble bien plus à de la science-fiction que de la réalité. Surtout que je n’ai jamais été confronté à cela durant ma très longue vie.

Je me souviens de ce que j’ai fait avec la nécrosphère, ou j’ai transféré les « âmes » des morts pour en faire des cybermens. L’institue 3W qui a conduit à l’humiliation ultime d’U.N.I.T, je n’ai pas véritablement envie de tuer ma divine personne pour tenter de détruire l’âme de Sam. C’est plus simple de faire cela avec les morts que les vivants. La cathédrale Saint-Paul, c’est là que j’ai fais ma petite affaire au nez à la barbe de mes ennemis. Mon regard est sévère toujours perdue dans mes pensées.

Que faire ? Retourner à la Cathédrale Saint-Paul pour voir si je peux récupérer mon bien ? À condition que cette bande d’imbéciles chez U.N.I.T ne me l’ont pas déjà volé. À mon avis, ils étaient bien trop occupés avec mes Cybermens que de ce préoccupé du « Paradis » version Dame du Temps. Est-ce véritablement la solution ? Encore une fois, cela me dérange au plus haut point. Je n’ai vraiment, ce qui s’appelle vraiment pas envie de faire souffrir ce pauvre humain qui n’y est pour rien au final. C’est son corps à lui, n’en déplaise à Koschei !

- Nous devons nous rendre à la Cathédrale Saint-Paul, ne pose aucune question et suis-moi ! Je dois récupérer quelque chose qui m’appartient. Un très mauvaise souvenir pour nos ennemis...

J’espère sincèrement ne pas avoir ces incompétents chez U.N.I.T dans les parages de la Cathédrale…
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Avr - 21:47
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy

Et Koschei restait assit sur ce fauteuil, semblant tenter de canaliser ses nerfs. Il restait plutôt calme, d’extérieur. Du moins, calme pour lui. Ce qui ne l’empêchait pas de tapoter nerveusement des doigts sur l’accoudoir du fauteuil. Son regard se reposa sur Missy à ses propos, arquant un sourcil. Il plissa ensuite les yeux, semblant réfléchir à une nouvelle chose. Une nouvelle pique à envoyer. Il passa brièvement sa langue entre ses lèvres, répondant rapidement à sa prise de parole, affichant un sourire narquois.

« Oh voyez-vous ça ? Elle ne veut plus le voir. Qu’est-ce qu’il s’est passé, au fond ? Il a oublié de t’offrir des fleurs ? Ha ha ha ha … C’est presque drôle. Celle qui a accepté d’être enfermé dans son coffre, et celle qui m’a trahi pour se tenir à ses côtés fièrement. Comme quoi, les versions les plus avancés, ne sont pas toujours les plus optimisé.  Peut-être ? J’en ai rien à faire, sincèrement … je veux juste qu’il parte de mon esprit »

Il arqua un sourcil, se moquant particulièrement des états d’âme de Sam Tyler. Koschei n’était pas vraiment connu pour s’en faire pour les autres. Il était plutôt égocentrique. Et cette présence l’agaçait toujours autant. Tout ces sentiments qui lui embrumaient l’esprit. Ces doutes qui commençaient à réellement l’agacer, le rendre doucement fous, à nouveau. Il passa une main sur sa tempe, son regard se posant sur Missy, affichant toujours un même fin sourire en coin. Il fronça alors les sourcils lorsqu’il l’entendit lui dire qu’il avait de la peine

« N’essaie pas de jouer à ça avec moi, Missy … Je ne fais pas dans la compassion ! Jamais ! C’est … C’est seulement une façon de parler. Tu ne devrais pas tout analyser comme ça. Tu te prends pour Sherlock Holmes, maintenant ? »

Nier toute cette part de son être était une évidence pour lui. Il inspira longuement, se mordillant brièvement la lèvre inférieure. Il reposa ensuite son regard sur Missy qui semblait réfléchir. Il fronça légèrement les sourcils en l’entendant, ne comprenant pas où elle voulait en venir. Aller dans une Cathédrale ? En quoi ça aurait pu leur être utile ? Devenait-t-elle complètement folle ? Ne pas poser de question ?

« La Cathédrale Saint Paul ? Et qu’est-ce que tu veux y faire ? Invoquer un démon ? On est déjà passé par là, je crois me souvenir »

Il afficha un fin sourire en coin, l’observant toujours attentivement. Il se posait énormément de questions pour tout dire. Il n’aimait pas le fait de ne pas savoir où il aillait, pourquoi ils allaient là ! Il inspira longuement, reposant finalement son regard sur Missy, se levant de son fauteuil avant de s’y rassoir d’un air las.

« Tu es sûr de toi, Missy ? … Et on doit vraiment y aller maintenant ? »

Il était fatigué à vrai dire, cette cohabitation le fatiguait toujours assez, il n’avait plus entièrement l’énergie d’autant. Mais il avait surtout moyennement envie de se rendre dans une cathédrale sans but clair. Il se leva finalement de ce fauteuil, comme s’il changeait d’avis toutes les minutes.

« Bon très bien ! Allons-y ! Mais seulement parce que je suis d’accord …. Emmène-moi donc, jusqu’à ta cathédrale. J’imagine qu’on pourra toujours trouver quelque chose d’amusant là, j’espère … »

Il inspira longuement, attrapant sa veste qu’il avait laissé un peu plus loin et se dirigea vers la porte avant de se tourner vers Missy, penchant légèrement la tête. Une main portée à ses lunettes, il les retira pour les frotter à l’aide de son t-shirt blanc, les remettant ensuite en place.

« On y va ? Maintenant que je suis bien debout »


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Avr - 15:38
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 33
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
Réunion de Master autour d'un verre.- N’essaie pas de jouer à ça avec moi, Missy … Je ne fais pas dans la compassion ! Jamais ! C’est … C’est seulement une façon de parler. Tu ne devrais pas tout analyser comme ça. Tu te prends pour Sherlock Holmes, maintenant ?
- Life is a game my dear Master! The world is just illusion trying to change you! It's elementary, my dear Watson. I’m not Sherlock Holmes, but yes, I always analyze everything since the dawn of time. Would you have forgotten who you are? I honestly think you should read Sherlock Holmes and the Shadows Shadows (The Cthulhu Casebooks). Je sais… Tu vas encore rager comme à ton habitude pour ne pas changer, ce n'est vraiment pas bon pour ta santé mental mon Amour.

Je rigole aux éclats en secouant la tête, il ne changera jamais le « vieux » schnoke ! Quoique je peux parler, c’est moi la plus vieille hahahahaha. Je suis bien plus geek qu’avant, je m’intéresse à bien plus de choses même si la culture humaine et de la sous-culture. Mais, je ne suis pas le seul puisque lui aussi écoute de la musique de cette planète. Je continue de rire comme une psychopathe en tapotant dans les mains.

- La Cathédrale Saint Paul ? Et qu’est-ce que tu veux y faire ? Invoquer un démon ? On est déjà passé par là, je crois me souvenir.
- Invoquer un démon ? Hmm, je n’ai malheureusement pas de démoniste sous la main vois-tu, ça, c’est du World of Warcraft ! Si te souviens y être passé, tu devrais savoir ce qui s’y cache.

J’affiche un sourire narquois, me frotte les habits et attends que Monsieur daigne se lever et me suivre. Je continue à réfléchir à mon idée, alors comme ça le Maître ne passe pas son temps à réfléchir ? Et j’ai fait comment pour élaborer mes plans parfaits ? Tsss…

- Tu es sûr de toi, Missy ? … Et on doit vraiment y aller maintenant ?

Je tapote légèrement du pied, pour dire genre tu ne serais pas en train de te moquer de moi ? Je me passe la main sur mon visage, puis attends patiemment. J’ai bien l’intention de me rendre à cette Cathédrale qu’il le veuille ou non ! Ma nécrosphère est une mine d’information, c’est pour cela que j’en ai besoin, vraiment.

- Bon très bien ! Allons-y ! Mais seulement parce que je suis d’accord …. Emmène-moi donc, jusqu’à ta cathédrale. J’imagine qu’on pourra toujours trouver quelque chose d’amusant là, j’espère …
- Hooo, seulement parce que Monsieur le veut ? Si cela t’ennuie de m’accompagner, libre à toi de rester tout seul dans ton coin ! Haaa, si tu étais devenu Missy, tu aurais la réponse.

Je le fixe du regard en arquant un sourcil, je vois bien qu’il y a lutte d’influence avec Sam Tyler. Parce que je le vois se rasseoir et quelques minutes après ce relever ayant complètement changé d’avis.

- On y va ? Maintenant que je suis bien debout.
- Allons-y !

Nous quittons le petit appartement de Sam Tyler, nous marchons dans la rue jusqu’au métro pour nous arrêter a st Paul’s. Durant tout le long, je ne dis pas le moindre mot. Nous devons quelque peu surveiller nos arrières, car les deux versions du Maître ce n’est pas quelque chose qui passe inaperçu si vous voyez ce que je veux dire. C’est un risque à prendre, mais il le faut pour tenter de résoudre cette énigme. Sauf que moi-même, j’ai une lutte avec moi-même. La majestueuse Cathédrale Saint Paul ! Bien sûr qu’à cette heure-ci, elle n’est pas ouverte. Sauf que je connais les moindres recoins pour y entrer sans se faire voir. Nous devons nous rendre dans le Mossolé. Je trouve étonnant que personne n’ait mis le moindre pied ici depuis que j’ai créé l’armée pour Monsieur le Président de la Terre. Je ris et retrouve mon « terrain » de jeux.  

- La mort n'a rien d'affreux pour celui qui n'a rien à craindre dans une autre vie. La mort n’est pas une fin en soi, elle n’est que le commencement. La mort est la chose la plus merveilleuse de toutes.

Je me perds dans des citations liées à la mort puisque l’institue 3W était la meilleure couverture qui soit pour mes activités de « criminelle ». Rien ne semble avoir bougé ici, comme si cela avait figé dans le temps a tout jamais. C’est là que j’ai des flashs du Dr Chang, il m’a bien été utile lui, dommage que j’ai dû le désintégrer.

- Cette Cathédrale m’a servi d’arrière base pour créer des Cybermen, en me servant de la peur des humains sur la mort. J’ai créé l’institue 3W, tout le monde y a vu que du feu. J’ai pu faire tranquillement mes activités sans que personne ne soupçonne quoi que ce soit, y compris U.N.I.T. Ils s’en sont rendu que trop tard de la supercherie, je me délecte encore de l’humiliation ultime que je leur ai infligée. Et donc, je ne suis pas toi ?  Si nous sommes là, c’est pour récupérer ma nécrosphère.

J’affiche un très large sourire fier de moi ! Là, mon égocentrisme est à son paroxysme. Je cours à l’étage à la recherche de mon bien !
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Avr - 15:48
Timelord
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 27/10/2017

Fiche Personnage
Age: +1500
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Réunion de Master autour d’un verreMaster x Missy

« Tu parles bien trop ! … et tellement de truc … si humains … je dois encore finir ce livre, la guerre des mondes, fort distrayant »

Il leva les yeux au ciel alors qu’elle riait à nouveau, de lui sans doute ? Il soupira longuement tout en l’observant attentivement. Koschei avait toujours eu un côté très explosif dans cette génération-ci, surtout. Il était tout aussi explosif qu’exubérant. Une version très haute en couleur et avec un fort caractère. Il était sans doute également fort contradictoire. Il reprochait à Missy d’avoir voulu faire équipe avec le Docteur. Et se faisait, il en oubliait presque qu’il avait lui-même été aux côtés du Docteur contre les seigneurs du temps. Mais il se disait également que c’était avant tout pour se venger. Se venger de ce qu’ils lui avaient fait subir toutes ces années. Mais pour l’heure, son regard était porté sur Missy qui répondait une nouvelle fois à sa question tout en parlant dans une langue qui ne lui disait strictement rien. Il n’aimait pas ne pas comprendre de quoi on lui parlait.

« Qu’est-ce que tu racontes encore ? Démoniste ? World of Warcraft, ce sont des artéfacts ? Cesses de parler comme ça … dit clairement ce que tu veux dire »

Il fronça les sourcils alors qu’il faisait encore en sorte de jouer au jeu du plus fort. Il aimait faire tourner les autres en bourriques, et même lui-même. Tout comme il aimait prendre la place du chef incontesté, même lorsqu’il ne maîtrisait pas réellement la situation. Et alors qu’il avait joué à celui qui s’en moquait, il s’était relevé, se décidant à partir maintenant. Il lui lança un regard, passant une main sur sa tempe alors que son esprit lui jouait encore bien des tours avec l’influence constante de Sam Tyler.

« J’ai dit qu’on pouvait y aller, maintenant … je suis toujours aux commandes, que ça te plaise ou non. Bien, allez-y, je te suis jusqu’à cette cathédrale »

Il leva une nouvelle fois les yeux au ciel alors qu’il l’entendant avoir une réflexion qui ressemblait à celle utilisée par le Docteur qu’il avait principalement croisé dans cette incarnation-ci. Son deuxième visage avec lequel il avait joué un peu, avec ses plans de conquête de la Terre. Certains diraient qu’ils avaient un peu flirté autours de cette guerre de meilleurs ennemis. Et cette pensée l’amusait toujours.

Une fois qu’ils eurent quitté l’appartement de Sam Tyler, ils marchèrent le long des rues de Londres, rejoignant un métro pour rejoindre la station de Saint Paul. Ce trajet resta dans un silence complet, évitant d’attirer trop l’attention. Et le Master s’était perdu dans ses pensées alors qu’il veillait toujours à tenter d’arrêter de trop songer à ce Sam Tyler qui corrompait son propre esprit.

La destination fut rapidement là, et atteignant cette cathédrale, Koschei reposa son regard sur Missy alors tout en écoutant sa citation sur la mort. Il arqua un sourcil, passant brièvement sa langue entre ses lèvres. Il passa une main dans ses cheveux, inspirant longuement.

« Merveilleuses citations pour la mort des autres, Missy »

Il arqua un sourcil, se demandant bien ce qu’elle avait bien pu faire ça, ici. Et il eut rapidement la réponse. Il esquissa un fin sourire en l’entendant parler de son plan avec les cybermen. Quelle brillante idée. Enfin, ses plans avaient la fâcheuse tendance à se retourner contre lui, une fois que le Docteur s’en mêlait. Mais peut-être qu’elle avait réussis son coup ?

« Oh l les cybermen ? Comme mon dernier plan finalement ! Et ça s’est finis comment ? »

Il n’eut pas le temps d’en dire plus qu’elle se mettait à courir vers un étage ? Il la suivit en courant également, une habitude qu’il n’avait pas toujours eue. Il courait cependant toujours, arrivant à cet étage, regardant tout autour de lui. Il s’arrêta alors, regardant autours de lui, avant de tourner la tête vers Missy qui cherchait toujours sa nécrosphère.

« Et donc, ta nécrosphère ? »

©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Is Running Out! :: Le Présent :: La Terre :: Europe :: Royaume-Uni & Irlandes :: Londres :: Centre-ville et alentours-