AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour à tous et bienvenue Invité sur Time is Running Out! Le forum est OUVERT ! Amusez vous bien parmi nous!

La planète Akhaten

 :: Le Passé :: L'Univers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 19 Jan - 21:24
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Il avait posé son TARDIS à distance suffisante des villes comme il le faisait habituellement.
Après les quelques heures de repos imposé par Aelia, il se sentait près à voyager à nouveau pour trouver des réponses à tout ces problèmes et notamment à la mort de cette dernière qu'elle disait à venir. Il avait été à Delphes et la Pythie ( qui était une alien experte en vision du futur) n'aurait pas pû être plus énigmatique. Il y réfléchissait depuis des jours et ne comprenait toujours rien. Enfin, il réajusta sa cartouchière et n'oublia pas contrairement à ses prédécesseurs de fermer la porte à clé. Il ne voulait plus de visites impromptues. Il en avait assez. Les sœurs de Karn... Il ne s'y était pas rendu finalement. Il avait de mauvais souvenirs de la fois précédente et franchement il  doutait sincèrement qu'il reçoive de l'aide de leur part sur cette question.
Ce voyage là était prévu pour qu'il se change les idées. C'était le plus grand marché de l'UNIVERS, on y trouvait de tout autant des vaisseaux spatiaux que des fruits et légumes. Cette ambiance lui rappelait celle de Gallifrey aux temps anciens quand cette planète était en paix avec les autres races.

Il se dirigea vers la ville qui ne se trouvait vraiment pas loin. Une fois arrivé, il commença à flaner en regardant les différents étals. Il cherchait quelques boulons pour remplacer ceux endommagés du TARDIS mais il ne dirait pas non à un petit encas.
Il était venu plusieurs fois avec Susan sa petite-fille, elle adorait cette ambiance elle aussi.
Maintenant tout était si loin.
Il avait quelques objets sur lui qui lui permettrait de payer mais vraiment leurs valeurs sentimentales n'étaient pas très importantes.
On pouvait croiser toutes sortes de races ; des Judoons, des Haths, et j'en passe.
C'était aussi un excellent lien pour échanger des informations vitales et intéressantes sur l'Univers et sur ce qui s'y passe. War n'en avait pas besoin, il avait son TARDIS pour cela.


C'est alors qu'il la vit, cette femme habillé de couleur violette de la tête aux pieds. Il la reconnut immédiatement, comment pouvait-il l'ignorer ?
Elle était la dernière réincarnation de son ancien meilleur ami et meilleur ennemi désormais.
Que faisait-elle ici ? Elle avait encore manigancé une quelconque arnaque ? Avait-elle causé du tort à quelqu'un ? Tort qu'il lui faudrait essayer de réparer tant bien que mal parce qu'elle avait des ambitions démesurées.





War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 1:19
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenLes mythes et légendes, certaines sont vraies d’autres ne le sont pas. Je suis une grande gourmande de comics, de BD et de livres. Certains de ces personnages sont réels, contrairement à ce que pensent les humains. Toutes ces histoires ne sont pas que de la fiction bien au contraire. Ma curiosité a été piquée à vif sur un personnage de Marvel, le Ghost Rider.

J’ai passé des jours à faire des recherches sur lui. À me renseigner, à essayer de comprendre qu’il était. Un homme damné pour avoir voulu sauver son père malade. Il a accepté un pacte avec Méphisto. Cet homme diabolique la transformer en monstre chasseur d’âme échappée des enfers. Mais pas uniquement, il s’occupe également de remettre l’ordre et la justice quand l’obscurité tombait.

En tant que Dame du temps, je ne crois pas à la magie, mais à la science. Je suis donc partie de droite à gauche pour tenter d’avoir des réponses à mes questions. Je ne suis pas mieux que ce Blaize, la grande différence est que lui n’avait pas son âme souillée du sang des innocents. Et qui n’est pas un Seigneur du Temps. Est-ce cela le cadeau de ma fille, devenir une sorte de Rider ? Je n’ai pourtant pas souvenir avoir fait un pacte avec Méphisto, quoi que si avec les forces du mal.

Je sais alors ce qu’il me reste à faire, c’est un revirement de 180° de la part de la Maîtresse. Moi qui adore le chaos, je me demande si je suis véritablement faite pour ça. Mais si cela permet d’aider mon ancienne incarnation, je suis prête à tout pour lui. Même à devenir un peu plus « humaine ».

Je ne pense pas que Scotland Yard voudra dans leur rang, la nouvelle Rider. Et dire que le mec a une bécane qui en jette. Cela va être compliqué d’avoir la même, mais on peut s’en rapprocher avec notre technologie. Il va me manquer également ma nouvelle tenue de motarde et une chaîne.

Je décide donc de partir dans le passé, rejoindre la planète Akhaten. Étant le plus grand marché de tout l’Univers, je trouverais ce dont j’ai besoin. Les pièces pour me construire ma moto, ma tenue et ma chaîne. Je construirai ma bécane sur Gallifrey. Atterrissant en ville, mon T.A.R.D.I.S se met dans un coin discret. Je lui explique que je ne serais pas long, je viens juste au marché rien d’autre. Oui je suis toute seule, ma famille est rester sur terre.

Marchant tranquillement, j’inspecte discrètement les étalages à la recherche de ce dont j’ai besoin. Me mêlant à la foule, je n’ai pas tout à fait dite la vérité à mon vaisseau. Je prends mon temps pour trouver les perles rares. M’arrêtant devant un étalage, j’observe une tenue digne des motards. Bottes, Pantalon, veste, gants. Celle-ci est très agressive, parfait c’est ce dont j’avais besoin. Et en plus, elle est très résistante au choc et au feu parait-il. Au première regard, elle est à ma taille. Oui, je ne suis pas très grande sans mes talons. Sur cette planète l’on ne paye pas comme sur Terre, c’est le principe de l’échange équivalent. Je commence donc à négocier sans me servir de mes capacités de Dame du temps.

Alors que je marchande, je le ressens… Un autre Seigneur du Temps, et pas n’importe lequel. Lui, je ne me réjouissais absolument pas de le revoir. Ne va-t-il donc jamais me laisser tranquille. Je suis tout de même étonnée qu’il ne se soit guère préoccupé de mon sort plutôt. Finissant la transaction, je récupère donc cette nouvelle tenue de motarde. Je vais pouvoir la porter et je me contrefiche de ce que dira le Docteur.

Faisant un signe de la tête, ma longue chevelure tombe le long de mes épaules, celle-ci n’est pas attachée. Elles sont beaucoup plus bouclées qu’avant, et plus longues. Mais c’est surtout la couleur qui a changé, la couleur rousse est bien plus prononcée qu’avant. Les temps changent…

- Chéri, je pensais que tu mettrais beaucoup moins de temps pour me retrouver. Je suis surprise que tu te préoccupes seulement maintenant de mon sort. lui dis-je sans explicitement nommer le Docteur.

Je suis toujours autant déchirée, entre l'amour que j'avais pour le 12e et ma colère vis-à-vis de lui pour avoir laissé ma fille devenir la Déesse de la vengeance. Récupérant mes habits, je disparais au bout de la rue pour aller me changer dans mon T.A.R.D.I.S. Une fois prête, je réapparais dans une autre rue avec ma tenue de motarde.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Jan - 23:24
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Je pensais à Missy, une nouvelle réincarnation du Maître. Une intelligence au niveau de la mienne  ce qui n'est pas peu dire. Un soupir m'échappa, j'allais encore avoir un mal de crâne pas possible.

Je regardais cette femme avec méfiance. Je voulais tellement avoir une journée tranquille, pour pouvoir flâner dans les allées. Pourquoi ? Le TARDIS ne pouvait pas ignorer la possible présence de cette femme … Il faudrait vraiment que j'ai une discussion avec ce fichu vaisseau.
Sauf catastrophe imminente, je ne voulais croiser aucune version plus ou moins déréglée de ce Seigneur du Temps là en particulier.
Je regardais brièvement ce qu'elle avait acheté, une tenue de motarde?!  Décidemment, elle aimait les tenues extravagantes. Enfin après si elle avait envie de ressembler à cela... Que devais-je y faire ?
Contrairement à mes autres versions,je me contrefichais un peu de ce qu'elle faisait tant qu'elle ne provoquais pas la mort de sa fille ni la fin de l'univers, ou bien si elle se mettait à fonder une dictature quelconque dans une planète sans nom.

Je rangeais les quelques boulons que j'avais obtenu dans ma veste. Après tout, j'étais venu pour cela à la base. Je vis un autre commerçant s'éloigner. Il avait peut-être senti la tension montée. Franchement, cela ne finissait jamais mal... Je me m'y à penser à toutes nos rencontres et le résultat n'était pas brillant en fait. Bon ok... Il n'avait peut-être pas tord.

Je resserrais la prise sur ma cartouchière. S'il fallait je n'hésiterai pas à tirer même avec l'arme que je dissimulais toujours dans une poche intérieure de ma veste usée.
Ironiquement elle me fit remarquer que j'avais mis énormément de temps à me préoccuper de sa présence et du sort qu'elle pourrait connaître.


-Crois-moi, je me passerai bien de ces rencontres fortuites. J'étais simplement venu chercher quelques pièces



Il la vit s'éloigner sans dire un mot. Évidemment, il se sentit obliger de la suivre pour vérifier qu'elle ne causait pas trop de dégâts. Il la vit rentrer dans son TARDIS et ressortir quelques instants après avec la tenue qu'elle avait acheté. OK, elle n'était pas si mal en fait.... mais cela restait trop voyant pour lui.
Il était à pied aussi repéra t'il un vendeur de montures locales. Il se décida à en prendre une. Après tout, il serait toujours temps de la rendre avant de quitter cette planète.
Il paya son achat et monta sur cette créature tout en tenant fermement les rênes. Inutile de tomber avant même d'avoir commencer sa filature. Il savait que cette envie de la surveiller ne durerait pas longtemps, elle se rendrait compte de ses agissements. Aelia l'enguirlanderait peut-être en le traitant de parano et que peut-être son père n'était pas toujours à l'affût de la moindre magouille. Mais il la connaissait depuis trop longtemps. Quand il s'agissait de Missy, il valait mieux être prudent.


Le vendeur l'avait regardé avec suspicion. Comme si c'était lui qui préparait un mauvais coup. Il espérait juste que ce vendeur n'appelle pas les autorités locales. Il n'avait pas le temps pour cela aujourd'hui.
Sa journée de détente était devenue une journée de traque.
Il avait appris aucune information concernant des menaces imminentes qui pourraient justifier les cauchemars d'Aelia sur sa mort imminente. Devait-il aborder le sujet avec Missy si jamais la situation le permettait ? Il savait qu'elle n'était pas une grande fan de lui. Après , je ne lui demande pas de me faire une déclaration d'amour. On pourrait peut-être trouver un terrain d'entente.

Il grimaça en pensant que ce serait certainement impossible



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Jan - 21:36
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenMoi qui pensais que c’était son ancienne incarnation qui m’avait retrouvée, je me suis trompée quant à la période. Je ne m’attendais pas à croiser le Docteur de la guerre, lui qui appuyé sur le bouton rouge. Lui qui a exterminé notre peuple dans un premier temps, avant qu’une autre de ses incarnations rectifie cette erreur. Cela montre la grande différence entre lui et moi. Certes j’en veux à mort à notre ancien gouvernement, mais pas au point de griller toute ma planète. J’ai un profond respect pour Gallifrey. Apparemment, il est là juste pour quelques pièces, enfin c’est ce qu’il dit.

Je me sens si bien de cette nouvelle tenue, agréable non contraignante. J’ai bien plus de liberté de mouvement qu’avec ma robe de Marie Poppins. Elle me plaît bien, je vais en prendre bien soin. J’imagine déjà la tête de mon Man version quand il me verra ainsi, surtout je lui n’ai rien dit. Je n’ai pas mal au pied de porter ces bottes, il faut que je les moule. Ça tombe bien, je vais continuer ma petite promenade dans ce marché et trouver le reste dont j’ai besoin.

Je suis consciente que je me fais bien remarquer ainsi cela me fait grandement plaisir. Il ne me reste plus que la chaîne et les pièces pour la moto. Bon où est passé le papy ? Et puis mince se ne sont pas mes affaires, tant que celui-ci ne vient pas me mettre des bâtons dans les roues. Depuis ma résurrection, j’ai juré à mon ancienne incarnation de plus lui courir après, c’est exactement ce que je fais. Mais rien ne m’empêche de le surveiller dans l’ombre, après tout il reste mon vieil ami.

Quelle effervescence dans ce marché, il y a beaucoup de monde. Toutes mes sensations de Dame du temps sont en éveil, toutes ces bonnes odeurs me fêtent esquisser un sourire sincère. J’espère que rien ne viendra gâcher cette bonne ambiance. En ce qui me concerne, je suis à la recherche de ma fameuse chaîne. Main dans le dos, je marche tranquillement, pas la peine de se presser.

M’appuyant légèrement contre le mur, j’observe les alentours. Tout se passe normalement, tant mieux. Je me remets en marche, regardant de droite à gauche s’il y a des choses intéressantes. Pendant presque une heure, je fais mes courses trouvant plus ou moins ce que je voulais. Il ne me reste plus que cette chaîne.

Je finis par en trouver une qui me convienne. Je la négocie en faisant des aboiements assez énergétiques. Après tout ne suis-je pas une dominante ? J’ai enfin mon dernier objet, l’enroulant autour de moi, je me dirige dans un bar pour me restaurer. La faim me gagne, et un peu de repos ne fait jamais de mal. Je me sens suivie…
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 23:22
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Visiblement, elle ne pensait pas tomber sur moi. Elle ne devait pas trop apprécier ma présence et encore plus ce que j'avais fais par rapport à Gallifrey. OK ma réincarnation m'a empêché de le faire au final mais néanmoins j'étais à deux doigts d'appuyer et de tout faire sauter.
Je pensais à toutes les personnes qui avaient sacrifier leurs vies pour une guerre longue et sans fin. Tout l'univers avait alors été sur le poids de s'écrouler.
J'aimais la planète Gallifrey et certains de ces habitants. Les plus arrogants de tous étaient ceux que j'avais cherché à fuir et à éviter presque toute ma vie.

Je lui avais dit la vérité au sujet des pièces. Je doute qu'elle me croit cependant. Avait-elle tort ? Oui au départ je n'étais pas venu pour cela. Mais maintenant... c'est une autre histoire. Il la vit ressortir dans sa nouvelle tenue, apparemment elle en avait pas encore fini.


Qu'est-ce qui lui manquait encore ? Une arme de destruction massive ? Une autre tenue qui la ferait repérer à des lieues à la ronde ? Je l'observais regarder aux alentours.
Peut-être essayait-elle de savoir où elle était ? Je tentai de se fondre encore plus dans le paysage. Inutile de se faire voir avant d'avoir pû observer quoi que ce soit. Elle abandonna rapidement son petit aperçu des environs.  Heureusement pour lui, il était loin d'être excellent en terme de filature et encore moins discrète.
Je la vis de loin errer entre les étals cherchant et ressentant tout ce qu'elle voyait. J'essayais de cacher sa bestiole derrière un autre étal mais ce qu'il n'avait pas prévu c'est que le dit animal chercha à se servir chez le marchand en question. Il avala ainsi plusieurs fruits à mon plus grand déplaisir alors que je  tentais de calmer le commerçant. Après quelques minutes de discussion, je lui filais un objet quelconque que je trouvais dans ma poche.
Je continuais d'observer ma victime qui n'avait pas trop bougé.
Je passais ensuite une bonne heure à la suivre. Elle ne faisait rien d'inhabituel, des achats classiques. Et si cela était une ruse pour endormir ma vigilance ? Mais non, elle ne savait que je la suivait alors pourquoi ferait-elle ça ? Cela n'avait aucun sens !
Je la vis finalement discuter en aboyant avec le propriétaire d'un objet qu'elle souhaitait visiblement acheter. Une chaîne, tout ce cirque pour une chaîne ! Je jurais à voix basse. Tout cela pour des courses à la noix sans aucun intérêt excepté pour elle.
Elle entrait dans un bar histoire de manger quelque chose sans doute. J'hésitai à la suivre, je ne voulais pas me faire voir mais en même temps, c'était un peu tard pour regretter. Devais-je laisser tomber ?

Je planquais ma monture dans un des recoins du bar en l'attachant à un des poteaux prévus à cet effet. J'essayai d'enrouler un peu son écharpe histoire de passer un peu plus discrètement dans le bar.

Je n'étais même pas entrer que les odeurs de tabac et d'alcool envahit tout son être.

J'entrais et ne vit nulle part mon ancienne amie. Ou étais t'elle encore passer ? Je décidais finalement de me diriger vers le comptoir afin de prendre un vers et de me faire passer pour un client ordinaire.
L'endroit était assez rustique. Il y avait des tables de récupération.
De vieilles pièces qui connaissaient une seconde vie... Ah cette habitude de toujours récupérer tout ce qui était vieux et moche … Le goût en matière de décoration était des pus lamentables dans cet établissement.
La clientèle ne semblait pas louche. Mieux ne valait pas se fier aux apparences pourtant.
Il y avait quelques personnes qui semblaient avoir abuser de l'alcool. Quelques tableaux étaient accrochés au mur mais franchement, j'espérais que la cuisine et les boissons étaient meilleurs que l'aspect extérieur. Je ne tiendrai pas toute la journée dans ce lieu si tout était mauvais.
Sa prochaine destination serait une planète déserte avec aucun habitant à la ronde. J'y connaîtrais une paix royale, sans aucun autre Seigneur du Temps d'aucune sort pour me faire chier

Toujours aucun signe. C'est pas possible ! Je n'allais quand même pénétrer dans les toilettes des femmes pour vérifier. Je doutais que le propriétaire et les autres clientes me laissent faire.
Il me faudrait aussi vérifier la cabine réservée au troisième sexe afin d'avoir l'esprit tranquille.
Finalement je commandais une bière, cela me tranquilisera.




War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Jan - 14:33
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenUne question traverse mon esprit, qui chasse qui ? Est-ce que le chasseur qui est en train de me chasser se fait chasser lui-même par d’autres chasseurs que je chasse moi-même. Cela prêterait à sourire, mais ce n’est pas drôle. Je crois que mon vieil ami a attiré l’attention de ridicule personne sans intérêt. Enfin pas tout à fait, je pense qu’ils n’ont pas de bonnes intentions envers le papy. Je suis une Dame du temps, pas une baby-sitter.

Me dirigeant vers le comptoir, je commande de quoi manger et boire. Une fois servie, je cherche un endroit bien tranquille. Je m’asseyais donc à une table tout au fond à gauche dans un petit renfoncement. Tout en m’asseyant, je pose sur mon verre et mon assiette. J’espère sincèrement que cela en vaudra la peine.

Je bois une gorgée, la boisson est tiède, mais dégueulasse. Je me retiens donc de cracher, je déglutis avec peine. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Le goût en soi n’est pas mauvais, mais je pense qu’elle serait mieux beaucoup plus chaude. Regardant autour de moi de droite à gauche, je vérifie que personne ne me regarde. Je crois que mon petit feu intérieur va m’être très utile pour réchauffer tout ça. J’ai eu largement le temps d’apprendre à le maîtriser, la Maîtresse a plus d’un tour dans son sac.

Par contre, je doute que le verre résiste et je n’ai pas envie de donner des explications aux tenanciers de ce bar. Cherchant dans mes poches, j’en trouve un beaucoup plus adapté. Transvasant d’un verre à l’autre le liquide, je me concentre pour enflammer ma main droite. Récupérant le récipient, je le mets au-dessus du feu pour le chauffer. Au bout de quelques minutes, le liquide se met à bouillir, voilà qui est mieux. Ma main droit cesse alors d'être enflammé.

Refaisant mon cirque du début, je trempe mes lèvres dedans et apprécie cette boisson. Je sais que cela est chaud, mais en quelque sorte avec cette malédiction. Je suis protégée contre la chaleur pas uniquement le feu en lui-même. Je me décide alors à goûter la nourriture avec une certaine réticence. Je suis étonnamment surprise, elle est exquise et succulente. Du luxe pour un endroit aussi dépravé que celui-ci.

Je prends donc mon temps pour manger, mon esprit se plonge dans mes pensées. Je réfléchis à mon avenir, vais-je passer l’éternité seule ou vais-je passer l’éternité aux côtés d’Irena ? La solution à cette épineuse équation, je la connais. Il n’y a qu’un seul moyen pour moi de la faire venir, mais cela risque de me détruire. Plongée dans sa propre ligne temporelle est très risquée et extrêmement douloureuse. Je pourrais même ne pas en revenir, et ainsi bouleverser tous les événements que j’ai provoqués. Le Maître ne pourrait ne jamais avoir existé... Et puis, ne suis pas un paradoxe ? Cette erreur que Rasillon souhaitait rectifier. Je sais ou je dois me rendre, l’endroit où je suis « enterrée ».

Tout en réfléchissant, je continue de manger et de boire. Le fait de repenser (encore) à Irena me blesse au plus profond de mon âme. Cela me détruit toujours plus, même si je ne le montre pas extérieurement surtout en public. Cette torture est des plus insupportables, mais pas comparable à celle des tambours de guerre. Comment une femme peut-elle souffrir d’amour, quand je suis seule je crie ma détresse. Baissant la tête, je termine mon repas et ramène mes affaires au comptoir.

Je constate que les zigotos que j’avais remarqués plutôt étaient toujours là, assis à une table attendant bêtement que le papy qui est au comptoir réagisse. Je m’asseyais alors devant eux, ne disant point mot je les fixe du regard. Celui-ci est d’ailleurs peu amical.

- Dégage la vieille, la maison de retraite n’est pas ici. Ce n’est pas le bon endroit pour la vieille peau que tu es. me sort l'un de ces êtres ridicules.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Jan - 21:26
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Les ivrognes que j'avais repéré avant devenaient de plus en plus forts et agressifs. Cela allait mal finir.
Ça faisait longtemps que je n'avais pas la paix. Je vis Missy commander quelque chose et aller s'installer afin de grignoter.
La bière est sans aucune surprise mauvaise. On dirait de la pisse. Je me retiens de ne pas demander au barman avec quoi est fait cette immondice. Je grimace mais l'avale quand même. Mieux vaut ne pas insulter un de ces gars. Il y en a un qui commence à gueuler que l'alcool était meilleur hier et il demande si la boisson est fraîchement pressée.
Le barman interdit, dit au client que tout est frais et qu'il ferait mieux d'en consommer moins il la trouverait meilleur. Le Docteur doutait sérieusement de ces dires mais garda le silence.
Il regardait son amie du coin de l'oeil histoire de vérifier qu'elle n'était pas accompagnée... peut-être pour acheter une arme ou pour passer commande d'une arme.
Il la vit transvaser quelque chose dans un autre verre. Il doutait franchement qu'elle trouve la nourriture et la boisson à sa convenance. Alors pourquoi souhaitait-elle l'emporter avec elle ?
Il la vit trafiquer avec ses doigts et quelques instants après elle recommence à boire ce truc. Elle sourit, visiblement elle était à son goût cette fois ci.
Le barmaid en eut finalement assez de l'autre client et le fit sortir de l'établissement de manière peu douce. Il avait empoigné un balai et l'homme était chassé. Après cela, les autres se tinrent à carreaux bien que leurs comportements laissaient à désirer.
Il vit quelques amuses-gueules proposer aux clients pour accompagner la bière, il en prend une et la regarde un long instant avant de se risquer à en croquer un morceau.
Il la trouva appétissante. Il ne savait pas au juste ce qu'il mangeait mais honnêtement cela aurait pû être pire.
Alors que les saoûlards semblaient s'être calmer un temps, le barman s'éloigna du comptoir un instant ce qui permit à ces derniers de se faire à nouveau remarquer.
Que devait-il faire ? Il n'avait pas spécialement envie de se faire remarquer même s'il se doutait que Missy l'avait déjà repérer. Il ne s'était pas caché.
C'était une erreur à la réflexion, elle avait peut-être changer de plan à cause de lui et il ne faisait que retarder l'inévitable.
La Maîtresse venait de finir de manger et ramena couverts et assiette au comptoir.
Tiens, elle faisait preuve de bonne manière. Il ne se rappelait pas avoir vu une autres de ses réincarnations être poli.  
Alors que les jeunes clients l'insultaient de plus en plus forts, il vit son ancienne ami se diriger vers la table avant de les toiser d'un air qui se voulait tout sauf amical.
Il hésitait toujours à intervenir lorsque l'un d'entre eux lui fit remarquer que la maison de retraite n'était pas ici. Il eut une forte envie de taper cet homme avec ce qui lui tomberait sous la main.
Cet homme n'avait vraiment aucun instinct de survie. Cherchait-il à mourir ?
Déjà qu'elle ne devait pas être enchanter qu'elle ait été suivi, il fallait en plus qu'elle se fasse insulter.
Il se rapprocha de la table, il n'allait pas la laisser toute seule, autant arrêter l’effusion de sang avant qu'elle ne commence.
Il prit la décision de s'asseoir avec elle afin de mieux intervenir en cas de dérapage.




- Quand à la vôtre, bientôt ce sera le cimetière le plus proche si vous continuez à déblatérer de telles idioties. Votre mère ne vous à pas appris la politesse ou bien c'est vous qui n'avez pas réussit à comprendre ?



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 11:41
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenL’ambiance est de plus en plus électrique, l’alcool y joue un grand rôle dans cette affaire. Fixant toujours l’homme devant moi, celui-ci se permet de m’insulter gratuitement, et ce devant tous le monde. Je ne dis point mot, je continue de le regarder mais cette fois-ci d’une manière beaucoup plus sombre. Si je pouvais, mes yeux cracheraient du feu sur cette pitoyable personne.

Je vis alors le papy s’approcher et s’asseoir à mes côtés. Tournant lentement ma tête dans sa direction, je comprends la raison de son intervention. Il veut à tout prix éviter un bain de sang, parce qu’il pense que Missy n’est pas si différente de ces autres incarnations.  

- Quant à la vôtre, bientôt ce sera le cimetière le plus proche si vous continuez à déblatérer de telles idioties. Votre mère ne vous a pas appris la politesse ou bien c'est vous qui n'avez pas réussi à comprendre ? s'exprime le Docteur de la Guerre.
- Hahahahahahaha, tu es un grand comique toi. La politesse ? Je ne connais pas, pourquoi devrais-je vous respecter ? Tu te prends pour qui ? Le chevalier servant de la vieille peau ? se moque littéralement l'homme en face de nous.

Je n’aime décidément pas son attitude, je dois me retenir de lui sauter à la gorge et de le tuer sur le champ. Lui attrapant sa cravate, je le tire dans ma direction au point de l’étrangler. Oui, j’ai parfois du mal à contrôler ma force physique. Je défends à ma manière mon vieil ami.

- Il a raison, le dernier qui m’a manqué de respect a été réduit en poussière. Je doute que ce soit ce que vous voulez, à moins que vous souhaitiez vraiment que je réalise votre souhait. Mais ce sera une mort très lente et extrêmement douloureuse… dis-je sur un ton froid et inamical.

Je finis par lâcher sa cravate toujours en le surveillant de mon regard. Je n’ai pas envie de me battre, cela attirait l’attention des autorités. Aller en prison, ne fait pas parti de mon programme du jour voyez-vous. Pour que je me fasse une énième fois torturer, non merci. J’entends des applaudissements derrière et des sifflements, je ne m’en occupe guère. Je ne suis pas là pour faire le « spectacle » de cette bande d’ivrognes !

- Mais c’est qu’elle en a de la poigne ! Je crois que je me la ferais bien… Je suis certain qu’elle doit être bien au lit, qu’est-ce qu’il en pense le vieillard ? s'exclame ce malotrue.
- 3 … Laissez mon petit ami tranquille ! Contrairement à votre pitoyable personne, il connait le mot respect et politesse. dis-je calmement.

Je sens que cela risque bien de finir en bagarre, je suis pour l’instant très calme. J’ai fait un énorme travail sur moi-même pour apprendre à me modérer et ne pas exploser à tout va. Mettant mes bras sur la table, je montre au Docteur que je n’ai aucune arme sur moi. La seule chose que je porte est cette chaîne qui m’entoure. Super, j’ai affaire à un pervers qui me veut dans son lit. Et s’il parlait de ces potes qui sont juste derrière nous, mais à distance ?

- Et donc, vous et vos petits camarades. Pourquoi pourchassez-vous ainsi mon petit ami ? A-t-il été un vilain garçon ? Où est-ce autre chose… Mon nom est Missy, et vous êtes ? pose-je comme question.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 14:08
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Je sens son regard sur moi alors qu'elle me voit prendre place à ses côtés.
Son regard s'était assombri, je le savais que cela allait mal tourné.
J'espérais que mon intervention pour tenter de calmer ce poivrot allait être utile mais il n'en fut rien.
Bien au contraire, l'homme leur demanda pourquoi il devrait les respecter. Non mais vraiment, n'avait-il pas écouter ce que j'avais dis tantôt. J'avais été plutôt clair en évoquant sa prochaine demeure.
C'était une mise en garde, une manière de lui dire de partir ou de laisser tomber.
Le chevalier servant de la vieille peau ? Et puis quoi encore ? certes il serait attristé si elle devait disparaître définitivement mais après tout c'était un Seigneur du Temps, ancien ami et ils avaient beaucoup de souvenirs en commun. Il était cependant loin d'être de vouloir la défendre et il n'était certainement pas amoureux d'elle.  

- Vous avez vraiment un problème, il me semble que vous devenez de plus en plus idiot à mesure que le temps passe.

J’entends Missy l'avertir que le dernier à l'avoir insulter de la sorte a été réduite en poussière.
Même quand il était enfant, le Maître n'aimait guère qu'on lui manque de respect. Le nombre de victimes qui avaient subies son courroux était assez élevé.
Elle leur promet une mort lente et douloureuse , comme d'habitude.
Enfin de compte, c'était presque la routine. Il avait été tellement perturbé par la nécessité de prendre ses quartiers dans le Manoir d'Aelia, tout du moins temporairement. Il avait commencé la chasse aux
artefacts avec ses autres lui. Malgré tout ces grands bouleversements, Missy ou son ancien meilleur ami était exactement le même. C'était rassurant. Elle le tenait désormais par la cravate.
Elle rendait ainsi sa menace plus efficace, ses amis qui l'accompagnaient semblaient plus méfiants et prêts à déguerpir à la première occasion. Courageux mais pas Téméraire hein ?

- Vous devriez dire à votre ami de prendre ses jambes à son cou et de disparaître rapidement. Elle ne plaisante pas, si vous saviez le nombre de personne qui ont regretté de l'avoir rencontrer et insulter...
Là, elle se retient. Imaginez vous que quand elle se lâche... c'est beaucoup plus macabre...

Les autres ivrognes pâlirent encore plus en entendant ce que je venais de leur dire. Aucun d'entre eux ne dit mot pourtant. A croire qu'ils le faisaient exprès ! Personne ne faisait preuve de bon sens dans cette foutue brasserie.

Pourtant à ma grande surprise, elle finit par le lâcher. Je ne pouvais pas dire que je n'étais pas ravi qu'elle laisse tomber l'affaire mais je ne l'avais que très rarement vu se retirer de cette manière.
Elle était différente de ces autres incarnations, il le savait bien sûr. Après tout, lui-même n'avait pas un caractère identique aux autres mais il ignorait que leurs différences étaient aussi importantes.
Évidemment, elle eut le droit aux sifflements et aux applaudissements des autres clients.
Il fit un commentaire sur ce que cela donnerait dans le domaine sexuel. Ce gros imbécile lui demanda ce qu'il en pensait.


- Franchement vous feriez mieux de vous taire et de partir. Quand à vos prouesses sexuelles, êtes vous seulement sûr que vous pourriez la satisfaire ?

Missy faisait vraiment preuve d'un calme à toute épreuve pour l'instant. Elle me montre ensuite qu'elle n'est pas armé. Sans aucun doute, pour me tranquilliser. Cela a l'effet escompté.
Je me sens plus détendu sachant qu'elle ne prévoit aucun meurtre dans l'immédiat.
Elle lui demande ensuite la raison de leur agressivité envers moi. Elle lui donne son nom.
Cet ivrogne n'a pas l'air d'aller franchement mieux mais un de ses amis s'approcha et intervint.
Il essayait de l'entraîner avec lui sans trop de succès.


- Je suis Lowan. Je sais pas vraiment pourquoi pour vous répondre. Sa tête ne me revient pas, je vous parle même pas de ses habits qui sont tous rapiécés. Vous avez fait les décharges pour les avoir ?

Me sentant insulté sur mon apparence, je décide de lui répondre de façon sèche et mon agaçement commençait réellement à se faire voir.

- Vous vous prenez une gravure de mode ? Pour une fashion victim ? Si on doit tous faire les présentations, je suis le Docteur.

- Un Docteur ? Vraiment ? Vous n'en donnez pas l'impression ? Vous travaillez dans la maison de retraite avec la petite vieille ?

Son ami essaya une nouvelle fois de l'entraîner sans plus de succès vers l'extérieur. En tout cas, il semblerait que leurs amis aient plus de jugeote que lui.

- Vraiment, tu crois que j'ai que cela à faire, provoquer les petites frappes dans son genre ? Tu es venu comme cela juste pour boire un verre ?

Il regardait toujours l'homme du coin de l'oeil en guettant une réaction stupide qui mettrait le feu aux poudres.

- Vous devriez suivre votre ami, il vous veut du bien et vous éviterai de graves ennuis. Je l'ai déjà dis mais j'insiste. Je ne sais pas si je vous ai provoqué ou si vous vous sentez d'humeur bagarreuse mais Missy ici présente a fait preuves de beaucoup de patience.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 18:54
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenCela en devient totalement absurde, je crois que l’alcool ne lui va décidément pas. Plus le temps passe, plus il est en train de débiter des conneries. Je me demande comment cela va s’arrêter et comment. Il dit maintenant que le Docteur serait mon chevalier servant. D’un côté cela est vrai, mais pas avec cette incarnation-là. Nous étions les deux Seigneurs du Temps de la guerre.

- Vous avez vraiment un problème, il me semble que vous devenez de plus en plus idiot à mesure que le temps passe. sort mon ami.

Je ne dis rien à la remarque de mon vieil ami. Mais je n’en pense pas moins, visiblement son avertissement n'est pas pris en compte. À quoi est-ce qu’il joue cet ivrogne, il veut véritablement mourir ? Ou est-ce qu’il est en train de nous tester ? Visiblement, il ne comprend toujours pas la menace qui pèse sur sa tête. Il est d’un tel ridicule, ça en devient totalement désespérant.

- Vous devriez dire à votre ami de prendre ses jambes à son cou et de disparaître rapidement. Elle ne plaisante pas, si vous saviez le nombre de personnes qui ont regretté de l'avoir rencontré et insulté... Là, elle se retient. Imaginez-vous que quand elle se lâche... c'est beaucoup plus macabre... rétorque encore le Docteur.

Je lâche un pouffe de rire, puis fais une mimique du genre moi vilaine fille. Bien sûr que non ce n’est pas mon genre, je suis aussi sage qu’une image. Lorsque je lâchai cette espèce de vermine, je constate une sorte de soulagement de la part du Docteur. Et cette espèce d’imbécile en rajoute une couche, en disant qu’il aimerait bien coucher avec moi. Mais pour qui est-ce qui se prend suit la ? Il pense que je suis une vulgaire fille de joie.

Coucher avec la Maîtresse est un honneur qui n’est pas offert à tout le monde. Et encore faut y survivre. Je fais un roulement d’yeux tout en mettant les doigts de ma main droite sur mon front en signe de désespoir. Qu’est-ce qu’il est pathétique, il croit quoi que je vais satisfaire sa demande. Je suis certaine que même la risée de cette cité ne voudrait pas de lui au lit.

- Franchement vous feriez mieux de vous taire et de partir. Quant à vos prouesses sexuelles, êtes-vous seulement sûr que vous pourriez la satisfaire ? dit mon ami le Docteur.

- Il est tellement sûr de lui-même qu’il pourrait me « satisfaire », qu’il ne se rend même pas compte qu’il est totalement ridicule. Personne ne voudrait de lui, même pas dans la pègre locale. 2… répond-je.

J’entends alors des rires émanant des clients, autant se ridiculiser jusqu’au bout. Pour finir suite à ma dernière remarque, je vis l’un de ses acolytes approchés pour tenter de le mettre dehors, sans grand succès. S’en suis alors une discussion entre le Docteur et ce Lowan. Maintenant cette espèce de sombre crétin, s’en prend au physique de mon ami. Il se la dernière parole de Lowan n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde, non content de m’insulter devant tout le monde, il s’en prend à ma petite taille.

Fermant les yeux pendant quelque seconde, je me fais violence intérieurement pour ne pas exploser dans une rage noire. Et ainsi carboniser tout le monde sans exception. Calme Missy… Calme Missy. Il n’en vaut pas la peine comme me dirait ma défunte épouse. Je ne veux plus entendre, il nous insulte gratuitement et cela je ne le tolérerai plus longtemps. Me levant calmement de ma chaise, je fixe d’un regard noir Lowan. Ma température corporelle est en train d’augmenter dangereusement. Ma peau est chaude, tout comme le souffle de ma respiration.

Non Missy ne fait pas ça me hurle mentalement Irena ! Contournant la table je me rapproche dangereusement de cet espèce d’idiot avant de m’arrêter. Ne suis-je pas plus maline que lui bien sûr que oui. Il est une insulte à ma grande intelligence. Mettant mes mains sur mes hanches, je secoue légèrement la tête. Lorsque je vois cette espèce d’idiot s’approcher brutalement de moi.

- Veuillez garder une certaine distance de sécurité de 2m, cela m’éviterait d’avoir directement accès à vos artères principales. 1… dis.je sur un ton peu amical.

Il n’en a que faire de mes menaces, c’est d’un désespérant. Cette espèce de compte à rebours que je suis en train de faire depuis tout à l’heure devrait pourtant le faire réagir. Son ami n’arrive plus à le retenir, il me frappe d’une violence auquel je ne m’attendais pas. Je ressens une légère douleur à la joue et un peu de sang y coule.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 23:31
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Je l'entend rire à certain de mes propos. Au moins, je n'ai pas perdu mon humour.
Je savais que son ancienne ami n'était pas loin de craquer. La bagarre allait finir par éclater.
Les soldats allaient s'en mêler et ce serait la pagaille sans compter le risque de se faire bannir à cause de ce petit crétin bourré. Sans surprise, elle se lève et s'approche de l'homme.
Je sens la température montée d'un cran. Ses autres amis la regarde inquiets, ils se sauvent à toutes jambes laissant l'idiot derrière.
Décidément, l'amitié et le courage ne sont plus ce qu'ils étaient.
Je soupire, je me lève prêt à empêcher tout dégât potentiel envers son ancienne amie et le client.
Je n'interviendrais seulement en cas de dernier recours, ce petit idiot mériterait effectivement une correction mais cela allait à l'encontre de tout ce qui faisait de lui un Docteur.
Enfin une nouvelle infraction à ses propres règles... ce serait plus juste.
Elle secoue la tête avant de lui dire de garder ses distances.
C'était un avertissement supplémentaire, cette nouvelle version du Maître était vraiment pleine de surprises.  
Et cet idiot, qu'est ce qu'il fait ? Il l'ignore évidemment. Pourquoi faire de bon sens ?
Il commet alors l'irréparable et la frappe avec beaucoup de violence. Mon ami qui avait tenté de le retenir devint blanc comme un linge et alternait son regard entre moi et Missy d'un air inquiet.


- Vous venez de dépasser les bornes, vous avez une dernière volonté en matière de funérailles ? Non , une famille peut-être ?

Du sang se met à couler sur sa joue. Là, la coupe était pleine de toute façon. Il était temps d'intervenir avant de laisser les choses encore empirer. Tant pis pour les autorités locales finalement !
Je mis un coup de poing au type qui s'écrasa au sol entraînant avec lui une nappe et toute la vaisselle qui s'y trouvait.
Je soupirais en voyant le barman arriver. Il ne serait pas enchanté de voir son établissement partir en fumé même si certaines pratiques culinaires étaient à discuter. J'imagine que cela ne justifiait pas une destruction.
Il s'adresse à l'autre ami avant que ce dernier ne veuille intervenir bêtement


-A votre place, je resterai en dehors de cela. Je connais plusieurs sortes d'arts martiaux et de techniques de combats au corps à corps.

Il voit l'homme toujours assommé par terre. Il s'adresse au barman en lui donnant quelques pièces sortit de la bourse de l'ivrogne. L'ami s'indigne du manque de respect et du comportement du Docteur envers son ami.

- Pour les dégâts occasionnés. Je suis désolé, cet idiot nous a provoqué malgré nos avertissements et le calme dont cette femme a fait preuve.


L'homme prend l'argent ébahi. Il va chercher à comprendre ce qui s'est passé. Le Docteur n'était pas sûr que tout tourne en leur faveur.

- Bon changement de programme, je propose qu'on sorte pour s'expliquer si cela te convient. A moins que t'es encore faim ?



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 15:51
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenJe suis abasourdie, il a osé mettre la main sur moi. Étrangement je ne sors pas mon tournevis sonique laser pour le griller. Il ne mérite que l’ignorance de ma part, pas que je perde la moindre énergie à ôter la vie de cette espèce d’imbécile irrespectueux. Si j’avais été mon ancienne incarnation, il serait déjà mort depuis belle lurette. J’ai fait une promesse au Docteur, faire le « bien » à ma façon.

Faisant un léger demi-tour, je vois le Docteur et celui qui était censé retenir cet être abject me regarder. Le deuxième homme est devenu aussi pâle qu’un cadavre, il ne cessait de nous regarder tous les deux. Ne sachant pas quelle attitude avoir.

- Vous venez de dépasser les bornes, vous avez une dernière volonté en matière de funérailles ? Non , une famille peut-être ?

Mon vieil ami est persuadé que je vais finir par l’achever. C’est alors que je le voie assainé un coup de poing au type qui s’écrase comme une merde sur le sol inconscient. Cette espèce d’idiot entraîne avec lui, la nappe avec toute la vaisselle était dessus. Évidemment ce remue-ménage attire l’attention du barman, lâchant un soupire, je ramasse tout ce qui est sur le sol pour le déposer sur la table.

En termes de discrétion, je crois que c’est complètement raté. Cela va vraiment mal finir et nous allons tous terminer en prison. Faisant preuve d’une grande adaptation, je me calme, pas la peine de rajouter du feu sur l’huile. Je me détends tout en étant dans un état second, je fais que le sang cesse de couler de ma joue. Il ne faut pas oublier que celui-ci est des plus précieux.

Quand je reviens à moi, mon très cher Docteur est en pleine discussion entre le barman, et l’ami de l’ivrogne. Pourvu que cela ne tourne pas à la bagarre générale. Me frottant les mains, je me rapproche de ce pauvre jeune homme toujours aussi pâle qu’un cadavre. Me trouvant alors à quelques centimètres de lui, je lui tapote amicalement l’épaule et lui chuchote discrètement que c’est terminé et qu’il n’a pas à s’inquiéter. Après tout je n’étais pas ici pour me battre, juste pour manger.

- Ne faites pas cette tête chérie, dis-je à ce jeune homme, vous vous attendiez vraiment à ce que je le tue ? Aucun intérêt. Je pense qu’il n’oubliera pas de sitôt cette expérience. S’en prendre ouvertement à la Maîtresse n’est pas la chose la plus intelligente à faire surtout en présence du Docteur. Car quoi qu’il dise, il ne me fera jamais du mal et je le sais.

Et là, j’affiche un large sourire triomphant. Par contre, il est vrai que cela va nous attirer des ennuis. Pour me faire pardonner toute cette histoire, je sors de ma poche un objet de grande valeur. Je le donne au tenancier de ce bar et lui dit :

- Nous sommes des gens civilisés, pas des animaux. Accepter ce présent pour nous excuser de ce qui s’est passé. Cela n’aurait jamais dû se produire, je suis désolée de tout ce remue-ménage. Mais ce Trucmuche, disais-je en le pointant du doigt, est allé beaucoup trop loin. Il m’a gravement insulté et le Docteur, ils méritaient totalement cette correction. Nous n’avons aucun problème avec vous, je crois que ces ivrognes ont compris la leçon. Nous avons évité de peu une bagarre sanglante.

M’inclinant légèrement tout en baissant la tête, je me remets en place tout en tapotant mes doigts sur ma chaîne qui m’entoure. Je recommence à devenir enthousiaste, en général quand je suis ainsi qu’est-ce que je fais l’idiote. Je commence à sautiller de droite à gauche et à tourner sur moi-même.

- Bon changement de programme, je propose qu'on sorte pour s'expliquer si cela te convient. À moins que t'es encore faim ?
- Je suis d’accord, j’ai bien mangé. Je pense que cela est un très bon plan mon vieil ami, je n’ai aucune objection mon Seigneur Président. lui disais-je en souriant malicieusement et lui faisant un clin d’œil.

Je lui dépose un bisous sur le nez puis commence à faire des pas de danse et à tourner sur moi-même en chantonnant tout en me dirigeant vers la sortie. Je finis au bout de quelques minutes par rire, faire l’idiote a normalement pour but de détourner l’attention. Mais ici ce n’est pas le cas, j’aime cela, j’aime être une femme.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 17:56
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Après avoir envoyé cet homme à terre, je regarde Missy afin de voir quelle sera sa prochaine réaction.
Elle était définitivement beaucoup trop calme, est-ce que c'était ce qu'on appelait le calme avant la tempête ? Ou bien c'était juste qu'elle ne voulait pas l'écorcher vif ?
Je la vois déposer toute la vaisselle sur la table, enfin ce sont surtout des morceaux d'assiettes brisées et de chopes de bières.
Ainsi, elle range après son passage. Elle est vraiment très différente des autres. Finalement, cette filature n'était peut-être pas nécessaire. Je n'allais le mentionner à personne. De toute façon, je n'avais rien vu de suspect. Je vis ensuite Missy s'approcher de l'homme pour voir s'il allait bien.
Il ne devait pas être gravement blessé, il avait frappé suffisamment pour l'assommer. Aucune blessure n'avait provoqué d'écoulement de sang.
Elle tente d'expliquer à cet ami les raisons qui fait que cet homme est un imbécile fini.
Je ne permettrais pas qu'elle soit blessée... non, certes. J'étais encore attaché à elle et à ce qu'elle représentait pour moi. Mais parfois cette ancienne amitié avait été mise à rude épreuve.
Heureusement cette version du Maître était différente des autres. Ils pourraient avancer ensemble... au lieu de passer leur temps à s'ennuyer mutuellement.
Elle finit par donner un objet de grande valeur au propriétaire afin de rattraper la situation. Je ne suis pas sûr que la vaisselle était aussi chère que cela.
Elle prit le temps de lui expliquer que contrairement aux apparences, on était des gens civilisés.
Je la vois commencer à sautiller et à faire des tours sur elle-même.
Elle finit par accepter de me suivre pour discuter tout en me faisant un clin d'oeil.
Elle m'embrasse sur le nez et sort du bar.
Le barman me regarde encore surpris par la réaction de Missy. Comment le lui reprocher ? Elle était étrange pour quelqu'un qui ne la connaissait pas. Il doute qu'aucun des clients ne réagissent de cette manière d'habitude.


- Bon, je crois que le mal est réparé. Les dégâts ont été remboursés, l'ivrogne est vivant.
Nul besoin d'embêter les autorités locales pour des stupidités de ce genre. Ils ont déjà assez à faire.
Soi dit en passant, je tiens à vous féliciter pour votre cuisine. Elle est comme nul autre pareille.


L'homme rougit avant de préciser qu'il transmettra les compliments à sa femme. Il reconnaît que l'ivrogne est connu pour faire des histoires dès qu'il vient. D'habitude, il est obligé de le faire quitter le bar mais ils doivent s'y mettre à plusieurs.

Je la suis ensuite dehors tout en entendant l'homme reprendre connaissance derrière moi. Mieux vaut éviter de le recroiser à l'avenir.
Il sortit et chercha Missy du regard. Elle était en train de faire une espèce de danse dont elle avait le secret.


- Je ne te demanderai pas ce que tu fais ici. Parce que visiblement, contrairement à ce que je pensais tu achète des babioles dont tu as besoin. J'avoue que je pensais au départ que tu préparais un mauvais coup dont toi seul est capable. Désolé, les vieilles habitudes sont difficiles à abandonnées.

Il récupère sa monture dans un coin, il faudra qu'il pense à s'en débarrasser. Il pouvait pas l'emmener avec lui. Quoique, ce serait un animal de compagnie intéressant. Il était plus intelligent que certaines personnes qu'il avait croisé au cours de sa vie.


-Tiens je ne t'ai pas présenté mon nouveau compagnon de voyage. Je voulais le vendre... mais j'avoue qu'il est presque devenu sympathique pendant que je te suivais.


L'animal en question commença à donner des coups de tête dans l'épaule du Docteur comme pour lui montrer son affection. Agacé, je fis un geste afin de l'éviter sans succès. Pour finir, je décidais de lui gratter l'arrière de la tête.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Jan - 0:22
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenContinuant mon cirque, je finis par arriver dehors. Me mettant légèrement sur le côté, je continue de danser. Et dans le même temps, je me fais des réflexions à moi-même. Ce ne fut pas une journée de tous repos bien au contraire. Je ne pensais pas être embarqué avec le Docteur de la Guerre du Temps, ce fut des plus intense.

- Je ne te demanderai pas ce que tu fais ici. Parce que visiblement, contrairement à ce que je pensais tu achètes des babioles dont tu as besoin. J'avoue que je pensais au départ que tu préparais un mauvais coup dont toi seul es capable. Désolé, les vieilles habitudes sont difficiles à abandonner. me dit le Docteur.
- Tu n’as pas à être désolé mon cher ami. Je savais que tu allais me suivre, je te connais que trop bien. Je l’ai vu plusieurs fois dans ton regard, tu ne t’attendais pas à ça n’est-ce pas ? À ce changement brutal, sache que cela a été extrêmement douloureux, mais j’ai décidé de rompre totalement avec mon passé. Je n’ai été qu’un sombre idiot, égoïste et égocentrique. La Maîtresse n’est plus ton ennemie, tu pourras demander à ma fille et à ta dernière incarnation. répond-je tranquillement.

Remettant mes mains sur cette chaîne tout en la tapotant, je vois sigma chercher une monture dans un coin. Le Docteur est décidément incroyable, il trouvera toujours quelque chose pour me fait rire. Mais mon sourire s’efface immédiatement, il va falloir que je lui parle de sujets plus délicats. Par exemple la bêtise de ma fille et du fait qu’elle pense qu’elle va bientôt mourir. Mais aussi que quelque chose ne va pas avec le Temps.

-Tiens je ne t'ai pas présenté mon nouveau compagnon de voyage. Je voulais le vendre... mais j'avoue qu'il est presque devenu sympathique pendant que je te suivais. me présente le Docteur.
- Mais dite-moi Docteur est-ce que tout va bien ? Vous sans vos compagnons humains, c’est une première ! Vous me surprendrez toujours très cher, quelles que soient vos incarnations. Il y a déjà une sorte d’alchimie entre vous deux. répond-je avec un sourire.

Je les regarde tous les deux tout en affichant un sourire sincère, sauf qu’on a l’impression que c’est tout le contraire. Je ne vais bien sûr pas interférer là-dedans, après tout le Docteur fait ce qu’il veut non tout comme le Maître.

- Docteur, il faudrait que je vous parle d’un sujet moins agréable qui m’inquiète au plus haut point. Cela concerne ma fille, elle est persuadée qu’elle va bientôt mourir. Elle est effrayée à l’idée de ne pas pouvoir se régénérer. Aelia n’est pas autant habituée que moi aux morts définitives. Et j’ignore comment faire pour la rassurer, je lui ai pourtant dit que je la protégerai quoiqu’il arrive. Mais nous avons un plus gros problème sur le dos. m'exprime-je en souhaitant lui parler de ce sujet brûlant.

Je ne cache pas ma frustration concernant cette histoire. J’en veux horriblement au Docteur de l’avoir laissé faire. Sauf que j’ignore quelle est son incarnation qui en est responsable. Il ne faut pas que je me mette en colère, je ne veux pas le griller.

- Docteur je fais un rêve récemment, je voyais Gallifrey à feu et à sang. Sauf que cette fois-ci ce n’était pas les Dalek ou la Guerre du Temps. Au milieu des ruines de notre planète, j’ai vu ma fille en train de massacrer les nôtres par vengeance. Elle a bravé les interdits sans que l’une de tes incarnations l’en empêche. Elle a regardé au cœur du TARDIS à plusieurs reprises… j’ai vu un aperçu de ces nouvelles capacités, elle est bien plus puissante que Rassilon lui-même. J’ai peur qu’elle mette en péril la sécurité de Gallifrey, mais également de la Terre. Je ne sais pas quoi faire, j’ai besoin de ton aide. implore-je presque avec une légère note de colère.

Pour étayer mes propos, je tends le bras point fermé. Me concentrant sur mon feu intérieur, mon avant-bras s’enflamme sans que ma tenue ne brûle. Je le garde à distance du Docteur pour ne pas le brûler, ni son nouveau compagnon.

- Regardez-moi Docteur, j’aurais préféré mourir comme cela aurait dû se produire que de redevenir un monstre, une aberration aux yeux de tous. Tout ce que je voulais, c’était de tenter d’avoir une vie normale après 1600 ans d’enfer. À la place de cela, ma fille malgré mes protestations a décidé de me transformer. Toute ma ligne temporelle a été déstabilisée, impactant également mon ancienne incarnation qui est sur Terre. Quelque chose ne va absolument pas avec le Temps ! Mon TARDIS est mon support vital Docteur. Comprenez-moi bien, je ne suis ni morte, ni vivante, mais coincée entre-deux mondes. explique-je avec grande émotion au bord des larmes.

Me reconcentrant sur mon feu, celui-ci finit par s’éteindre. Je sais que je suis dans la merde, que c’est grâce à Irena si je respire toujours. Cela ne m’enchante très pas de devoir affronter une Déesse de la Vengeance, qui plus est celle-ci est ma fille.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Jan - 20:52
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Elle avoue que son passé lui fait mal et qu'elle regrette ses anciennes erreurs.
On dirait que nos rôles ont été échangés. Elle devient plus pacifique mais moi je suis devenu plus pragmatique. J'étais prêt à détruire toute notre planète... Tant de vies...



-Aelia a dû m'en toucher un mot mais j'avoue avoir eu des doutes. Je suis vieux et j'ai parfois du mal à croire que certaines personnes peuvent évoluer et changer de caractère aussi radicalement


Je l'entend me dire que je suis rarement seul sans ami ou compagnon de route. Il est vrai que mes autres incarnations avaient l'habitude de trouver des humains ou des personnes pour voyager.
Moi non ? Jackson était plutôt un voyageur occasionnel. Il n'était pas là tout le temps.
Elle me sourit et me dit qu'on a l'air de bien s'entendre tous les deux, que je suis plein de surprise.



-Ben tu sais, il est pratique. Il n'a pas besoin d'être perpétuellement sauvé, il est silencieux et ne me contredit pas... Que demandez de plus ?

Son sourire semble sincère mais je sens que quelque chose la préoccupe. Probablement la même chose que moi, la mort plus ou moins programmée de sa fille. Elle me parle de ses nombreuses définitives... C'est sûr que c'est une spécialiste... Je comprend son inquiétude. J'avais déjà éprouvé cela pour Susan quand elle était avec moi c'était il y a si longtemps.

J'ai cherché à en savoir plus moi aussi. J'ai été rendre visite à l'Oracle de Delphes mais sans grand résultat. Tout ce qu'elle a dit n'a fais que rendre les choses encore plus mystérieuses. Elle a dit que je finirai par me dresser contre elle, qu'elle perdrait les pédales... Je ne lui en ai pas parlé, j'ai préféré garder cela pour moi.

Elle évoqua ensuite un rêve terrible dans lequel elle voyait Aelia tuée tous les habitants de la planète Gallifrey. C'était inquiétant, sa fille n'était pas un ange. Elle était comme tout le monde, elle avait des côtés sombres mais enfin... de la à massacrer toute une population. Certes, elle n'était pas fan de Gallifrey mais quand même...
Je sentais une pointe de colère que Missy semblait avoir du mal à contenir. C'est sûr que cette mort était plutôt perturbante. Je ne doutais pas non plus de la puissance de cette jeune fille. J'avais été proche d'elle et je l'étais encore. Ce n'est pas comme si je ne la connaissais pas.
Elle relata ensuite son histoire personnelle concernant l'intervention d'Aelia sur la ligne temporelle du Maître.
Quelle folle ! La ligne temporelle était quelque chose de sensible, il valait mieux ne pas y penser.
Ni vivante ni morte, ce n'était pas la seule fois que cela arrivait. Le nombre de fois où j'étais intervenu pour changer le temps... Les conneries étaient devenues assez courantes d'après ce que j'avais appris. Je pensais alors à Ashildr qui aurait dû mourir et qui ne l'était pas. Elle avait subi de graves pertes et elle était devenue plus sombre. 


- Je comprend de quoi il est question. C'est d'une grande imprudence d'entrer dans une ligne temporelle. Mon futur moi a fait cette connerie, une parmi tant d'autres. Après Aelia est du genre à vouloir sauver tout le monde quitte à mettre en péril sa propre existence. On ne peut malheureusement plus rien y faire. Il faut trouver autre chose, il existe sans doute une solution.

J'avais l'intention de continuer à enquêter sur cette histoire en allant rendre visite aux sœurs de Karn.
Quoique la dernière fois, je m'étais écrasé sur leur planète avec Cassandra et je m'étais régénéré. On va espérer que ce sera meilleur cette fois.

Elles seraient sans doute moins mystérieuse que cette illuminée grecque. Je ne me retournerai contre Aelia qu'en cas d'extrême nécessité. Je tenterai de comprendre ce qui se passe. J'avais réfléchi à cela pendant tout le séjour de retard.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Fév - 16:19
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenJ’esquisse un sourire sincère lorsque nous parlons du nouveau compagnon du Docteur de la Guerre du Temps. Qui sait celui-ci arrivera peut-être à l’apaiser. Mais j’avoue que cette situation m’amuse intérieurement. Bien que je sache pertinemment que notre cher Docteur quelque soit son incarnation a toujours adoré la présence des animaux.

- Ben tu sais, il est pratique. Il n'a pas besoin d'être perpétuellement sauvé, il est silencieux et ne me contredit pas... Que demandez de plus ? me dit-il amusé.
- Rien de plus et même, tu devrais proposer cela à tes autres incarnations… Se serait bien mieux que de se farcir des choses ou des trucmuches sans intérêt en dehors du Docteur Donna Noble. C’est la seule compagne que je tolère, car même si j’ai choisi Clara Oswald. Elle est devenue insupportable. dis-je amusée.

La suite est beaucoup plus délicate, puisqu’il s’agit de ma fille. Je sais très bien à quel point elle et le Docteur sont très liés. Et le connaissant, je sais qu’il m’écoutera même si notre relation est des plus complexes. Je ne lâcherai pas l’affaire parce que celle-ci d’un ne m’amuse absolument pas et de l’autre, cela concerne aussi mon vieil ami.

- Je comprends de quoi il est question. C'est d'une grande imprudence d'entrer dans une ligne temporelle. Mon futur moi a fait cette connerie, une parmi tant d'autres. Après Aelia est du genre à vouloir sauver tout le monde quitte à mettre en péril sa propre existence. On ne peut malheureusement plus rien y faire. Il faut trouver autre chose, il existe sans doute une solution. m'explique mon vieil ami quelque peu compréhensif.
- Je suis au courant, trenzalore et ta onzième incarnation. Je l’ai vu depuis la nécrosphère. Après tout, j’ai bien fait pareil pour choisir Clara Oswald. Plongée dans TA ligne temporelle. On a vraiment l’impression qu’Aelia est véritablement ta fille, elle te ressemble beaucoup trop à mon goût. On en oublierait presque qu’elle est la fille du Maître. m'exprime-je tranquillement en grimaçant.

Ce n’est pas spécialement un reproche que je viens de dire. Mais une simple constatation. Il me fait comprendre qu’on ne peut rien faire. Est-ce qu’il oublie que je peux (et je n’ai pas peur) de plonger dans ma propre ligne temporelle pour remettre les choses dans l’ordre.

- Oui, elle se nomme plonger dans ma propre ligne temporelle pour remettre tout ceci correctement ! Et n’essaie pas de m’en empêcher ! Il n’est pas question d’être responsable des bêtises de ma propre fille, je n’aimerais pas devoir m’expliquer devant mes paires, tu comprends ? Il existe d’étranges éons ou même la mort peut mourir… Mais n’est morte celle qui devait mourir… dis-je déterminer à mon vieil ami.

Fixant du regard le Docteur de la Guerre, je sais très bien que je viens de lâcher une bombe. Je suis prête à tout pour remettre les choses en place quitte à devoir encore plus déstabiliser ma ligne temporelle.

© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Fév - 0:39
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Elle se met à critiquer mes autres compagnons en déclarant qu'elle aime bien Donna mais que les autres n'ont que peu d'intérêt. Clara.. Insupportable ?

- Tu sais, on s'y attache vite. Ils sont là pour écouter ce qu'on dit. Ils leur arrivent de participer et d'aider quand ils comprennent. Je te trouve sévère. Il y avait quelques Seigneurs du Temps parmi mes choses sans intérêt



Je pensais alors à Susan, ma petite-fille et à notre dernière visite sur Akhaten. Romana me vint également en mémoire. Elles avaient été à la hauteur. Certes Donna aussi, mais ce n'était pas pareil. Elle finirait par disparaître commes les autres. Ils vivaient si peu de temps.

Ensuite je voulais surtout connaître surtout son plan pour sauver Aelia ou en tout cas faire que sa mort ne soit pas définitive. De toute façon, tout était difficile à gérer. Il avait une attitude très paternelle envers cette dernière. Missy et lui étaient de vieux amis qui s'étaient éloignés mais enfin... il ne souhaitait pas sa mort pour autant.
Je la vois grimacer en évoquant les similitudes qui existent entre sa fille et moi.


- Tu n'as pas à t'inquiéter. Elle est ta fille et elle ne l'oublie pas. Mais pour sa défense, tes autres incarnations ne sont pas toutes aussi agréables que toi. C'est normal qu'elle ait adopté certains de mes réflexes stupides ou autres, on a passé beaucoup de temps ensemble elle et moi. Je ne peux l'effacer.

Je sais évidemment de quoi était capable Missy pour sauver sa vie ou celle d'Aelia. Elle n'hésiterait pas à se sacrifier je le sais et les conséquences importaient peu pour elle.
Il admire sa force et son courage. Peu d'autres Seigneurs du  Temps le feraient … même pour leurs enfants. Elle voulait remettre les choses en place en espérant ainsi que rien ne se passe.
Cependant... jouer avec le temps pouvait aussi empirer les évènements. Tout ne se déroulait pas toujours comme prévu.
Elle m'expliqua qu'il fallait qu'elle le fasse pour empêcher sa fille de mourir. Elle avait sans doute peur de devoir expliquer tout cela devant ses autres incarnations... D'autant plus que c'était les erreurs de son père qu'Aelia voulait réparées. Elle avait l'embarras du choix pour ce qui était des bêtises.
Heureusement que Susan n'avait pas le même genre de stupidités en tête, elle en aurait des choses à faire dans sa vie...
Elle évoqua ensuite la présence d'éons capable d'arranger la situation.
Devait-il la soutenir ? Il savait que beaucoup de ses autres lui diraient de se méfier.
Elle était le Maître, il ne fallait pas lui faire confiance même si elle avait changé de sexe et semblait plus calme. D'autres lui conseilleraient de lui apporter assistance afin de pouvoir empêcher de possibles dégâts.


- Je me doute que tu veux améliorer la situation mais tu devrais prendre garde aux conséquences que cela pourrait avoir pour toi, ta vie mais aussi pour elle. Elle pourrait mourir pour d'autres raisons encore inconnues bien que ton rêve soit semble t'il un motif d'inquiétude sérieux. Je comprend que tu sois prêt à tout risquer pour l'aider et tout arrêter avant que cela ne se produise. Je ferais pareil en de telles circonstances. Je ne sais pas si je peux t'apporter une aide quelconque sur ce sujet. Je ne suis pas forcément le plus sage et le plus qualifié.

Il espérait comprendre pourquoi il se dresserait contre Aelia, pourquoi il serait à considérer sa mort comme une bénédiction. Karn... Il fallait qu'il fasse parler la vieille sœur. Elle était la clé aux révélations de la Pythie.

- Je cherche vainement à comprendre ce que la Pythie à chercher à me dire quand elle a évoqué ma possible opposition à Aelia. Je ne suis pas toujours d'accord avec elle certes... mais cela ne va jamais jusque là.J'en fais des rêves étranges ou je me vois en train de comploter contre elle. Je ne lui en ai pas encore parler. Je ne veux pas l'inquiéter d'avantage.


L'inquiétude commençait à se faire sentir chez moi. J'avais passer en revue tout ce qui pourrait susceptible de briser notre lien si unique.
Rien ne m'était venu à l'esprit. Cela m'inquiétait... Comment améliorer les choses si je ne savais pas par où commencer ? Était-ce Missy qui avait la solution idéale ?



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Fév - 0:34
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenLe Docteur restera fidèle à lui-même n'est-ce pas. Il me fait comprendre que mes anciennes incarnations n'étaient pas le mieux pour s'occuper de notre fille. Il n'a pas spécialement tort, j'ai toujours été ainsi jusqu'à Missy, un être solitaire ! Je n'en avais rien à faire de ma « famille » au point d'en oublier complètement son existence. Ce n'est pas digne d'un père, je sais !

- Je me doute que tu veux améliorer la situation, mais tu devrais prendre garde aux conséquences que cela pourrait avoir pour toi, ta vie mais aussi pour elle. Elle pourrait mourir pour d'autres raisons encore inconnues bien que ton rêve soit semble-t-il un motif d'inquiétude sérieux. Je comprends que tu sois prêt à tout risquer pour l'aider et tout arrêter avant que cela ne se produise. Je ferais pareil en de telles circonstances. Je ne sais pas si je peux t'apporter une aide quelconque sur ce sujet. Je ne suis pas forcément le plus sage et le plus qualifié. me dit-il.
- Ce n'est pas comme si cette délicate question me traverse l'esprit depuis que je suis revenue d'entre les morts. Crois-moi, je suis consciente des risques et des bouleversements que cela provoquera. Je sais qu'au pire, je pourrais ne jamais avoir existé. Cela arrangerait grandement les affaires d'U.N.I.T. débarrasser pour toujours du Maître ! Et alors ? Tu restes le Docteur, mon vieil ami celui qui a une intelligence équivalente à la mienne. m'exprime-je avec sérieux.

Lorsque je lui explique mon plan est de sauter dans ma ligne temporelle, je vois très bien que cela ne semble pas vraiment lui convenir. Il me met en garde contre cette idée folle d'après lui. Secouant la tête, je fais des mimiques avec mes bras et réfléchit. Une autre solution ? Mais à quoi pense-t-il ? Ne sachant pas que faire, j'accepte son aide. On verra bien ou cela va me mener, car il ne faut pas oublier que c'est surtout Irena mon épouse qui fera pencher la balance.

- Je cherche vainement à comprendre ce que la Pythie à chercher à me dire quand elle a évoqué ma possible opposition à Aelia. Je ne suis pas toujours d'accord avec elle certes... mais cela ne va jamais jusque-là. J'en fais des rêves étranges ou je me vois en train de comploter contre elle. Je ne lui en ai pas encore parler. Je ne veux pas l'inquiéter davantage. m'explique mon vieil ami.
- La Pythie ? Il y a certainement un message précis derrière ces prédictions. Il est fort probable qu'un jour tu devras l'empêcher de commettre l'irréparable. Si tu le désires, les Sœurs de Karn se trouvent sur Gallifrey. Elles pourront t'aider à répondre à cette délicate question. Mon TARDIS peut nous y emmener. lui propose-je calmement.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Fév - 14:54
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Elle me répondit qu'elle connaissait les risques. Elle évoqua la possibilité de mettre jusqu'à son existence en péril.
C'est sûr qu'UNIT bénéficierait de cette disparition mais en même temps c'était une amie très ancienne.
Elle leur avait causé bien des ennuis avec ses manigances et ses tentatives de prises de pouvoir.
Elle avait changé et c'était un élément à prendre en compte. Je n'avais jamais vu le Maître se préoccuper de savoir si sa fille allait bien où si elle allait mourir, c'était important.
Combien de temps avait je passé à m'occuper de ma petite-fille ? Le reste de ma famille n'avait jamais vraiment été une priorité. Dans un sens, Missy et moi on se ressemblait sur ce point.
Je me mis à réfléchir à ces perturbations temporelles qui pouvaient être provoquées par son entrée dans cette ligne temporelle.
Le monde ne serait pas celui qu'il est aujourd'hui cependant il y avait beaucoup trop de paramètres.
Je la vois faire des gestes avec ses bras, visiblement j'ai réussi à l'influencer.
On verra ce que cela apportera. J'ai évoqué cette histoire avec l'hystérique de Delphes afin d'avoir son avis. Elle semble moins surprise par ces prédictions que moi.
Parfois un avis extérieur sert.
Elle me propose d'aller demander un autre avis, celui des sœurs de Karn... Oh sœur Ohilia...
On devrait s'y rendre ensemble. C'est sa proposition, je ne peux nier son intérêt. J'espère qu'Ohilia ne sera pas aussi énigmatique.
Une ville en ruines... Gallifrey ? Les Daleks étaient-ils revenus ? Avais-je mal interprété ce que m'avais dis l'Oracle ?


- Je m'apprêtais à y aller en réalité pour essayer de comprendre. Mais je serais ravi d'avoir un œil extérieur sur la question. Si vraiment on ne trouve pas d'autre solution pour Aelia, je pourrais tout aussi bien rentrer dans ta ligne temporelle. Je commence à être habituer à faire ce genre de choses. Je sais que tu vas me dire que c'est à toi de le faire mais...



Savoir dans quelles circonstances cela pouvait arriver, c'était important afin que cela ne puisse s'accomplir.
Le remplacement des boulons du TARDIS devrait attendre. Après tout, il n'était pas en train de s'écrouler faut pas exagérer.
Il pensa à son nouveau compagnon, il faudrait qu'il le libère ou qu'il le revende à quelqu'un. Il ne pouvait l'emmener, c'était utile pour pourchasser ou filer Missy notamment mais après cela...



- Missy, tu sais je pense que d'une façon ou d'une autre tout finira par rentrer dans l'ordre. Parfois, on est juste obligé de filer un coup de pouce afin que cela se produise. Sérieusement, sais-tu au moins où es ta ligne temporelle ? J'imagine qu'elle n'est pas facile à localiser. En plus te connaissant, ce n'est pas impossible que tu ais piégé cet endroit pour empêcher tout voyageur lambda d'entrer dedans ou de l'aperçevoir.


Le lieu du tombeau du Maître n'était pas un élément que lui-même connaissait.
Le Douzième avait évoqué plusieurs fois Trenzalore avec lui mais n'était pas rentrer dans les détails.
Cependant il avait compris la mise en garde, il n'y mettrait les pieds que s'il n'avait vraiment pas le choix.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Fév - 17:50
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète Akhaten- Je m'apprêtais à y aller en réalité pour essayer de comprendre. Mais je serais ravi d'avoir un œil extérieur sur la question. Si vraiment on ne trouve pas d'autre solution pour Aelia, je pourrais tout aussi bien rentrer dans ta ligne temporelle. Je commence à être habitué à faire ce genre de choses. Je sais que tu vas me dire que c'est à toi de le faire, mais... me propose le Doc.
- Vois-tu, il n'y a pas qu'Aelia dans cette histoire qui pourrait faire basculer la balance. Je ne me préoccupe pas uniquement de ma fille, mon Man Version ou si tu préfères Harold Saxon est sur Terre. Rassure-toi, il n'a rien fait de mal si tu te poses la question. Je fais tout pour pas qu'il replonge et qu'il recommence à faire l'idiot. explique-je enfin l'une des raisons de ce plongeons dans ma ligne temporelle.

Le Docteur serait donc prêt en cas d'extrême urgence à se rendre dans ma dernière demeure pour plonger dans ma ligne temporelle. Cela ne m'étonne pas vraiment de lui, car même si nous n'avons pas toujours été en bon terme. Il ne souhaite pas qu'on me fasse du mal malgré tout. Il va certainement vouloir savoir ce que fait mon ancienne incarnation sur Terre. Lui qui se fait désormais nommer Sam « The Master » Tyler. Celui qui n'est pas de la même ligne temporelle que moi. Car il vient d'un monde parallèle…

- Missy, tu sais je pense que d'une façon ou d'une autre tout finira par rentrer dans l'ordre. Parfois, on est juste obligé de filer un coup de pouce afin que cela se produise. Sérieusement, sais-tu au moins où est ta ligne temporelle ? J'imagine qu'elle n'est pas facile à localiser. En plus te connaissant, ce n'est pas impossible que tu aies piégé cet endroit pour empêcher tout voyageur lambda d'entrer dedans ou de l'apercevoir. me demande-t-il.

Je ne peux m'empêcher de rire à la remarque du Docteur de la Guerre. Secouant la tête en mettant mes bras sur mes hanches. Je le regarde droit dans les yeux.

- Tu me connais que trop bien, je ne lâcherai pas l'affaire. En voilà une question, si je sais où se trouve mon tombeau. Il serait effectivement imprudent de s'y rendre à l'aveugle, après tout ma « dernière » demeure est à l'image de ce que j'ai été. Bon très bien, uniquement en cas d'extrême urgence. Je te révélerai ce que tu dois savoir, mais pas avant. affirme-je avec détermination.

Faisant un signe au Docteur de venir, je l'invite donc dans mon TARDIS. J'ai complètement refait la décoration de mon vaisseau. La porte ressemble à celle d'un tombeau de couleur bleu foncé avec une décoration très ancienne. La couleur blanche d'origine de ce type de vaisseau a été remplacée par un rouge foncé. Le centre est entouré d'une immense voute bleutée de type Romaine en forme arrondie et ouverte à son sommet laissant la place à un immense faux soleil. Les piliers sont de mini-puits de lumière, le centre de tout ceci diffuse du feu naturel en direction du panneau de commande du TARDIS. On peut entr’apercevoir soit la forme d'une femme (mon épouse Irena) ou parfois un volcan en éruption.

Celui-ci est légèrement surélevé par une rampe et ce contrôle par ma propre volonté. Un peu plus loin, le sol n'est que miroir parfait, reflétant ainsi la beauté des lieux. Pour accéder à l'étage supérieur, un escalier de bois en colimaçon vous y emmène. À votre droite se trouve ma grande bibliothèque, celle-ci fait la moitié de la parcelle. Vous y trouverez de tous. Et sur la gauche, une grande grille menant aux autres pièces de mon vaisseau.

De l'autre côté, libre à vous de voir ce que vous voulez. Vous aurez également un accès direct au sommet de la voute, où vous pourrez observer le contre-bas y compris mon panneau de commande. L'intérieur des piliers de soutiens est entouré par de la végétation. J'avais besoin de fraîcheur et de senteur exotique. On la ressent dès qu'on pénètre dans mon TARDIS. Une odeur qui me rappelle Gallifrey.

Hoo si vous souhaitez voir les étoiles et donc l'univers, il faut se rendre dans ma chambre. J'aime passer des heures à observer le chaos que l'univers engendre. Pour ce qui est du reste, rares sont ceux qui sont autorisés à venir par ici. Je sélectionne avec soin mes invités ...

- Soit le Bienvenue dans mon vaisseau, cher Docteur. dis-je avec un sourire.

Je l'emmène à mon panneau de contrôle, en espérant que le feu qui descend depuis la voute ne l'impressionne pas et qu'il ne souffre pas trop de la chaleur qu'il fait ici dedans. J'appuie sur quelque bouton et de la musique y est diffusée sans que celle-ci ne soit trop forte. Je diffuse le Thème de Zia des Mystérieuses Citées d'Or.

- Gallifrey ? demande-je à mon vieil ami.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Fév - 13:30
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Elle souhaiterait tout faire pour empêcher Harold Saxon de faire le crétin. C'est pas impossible, cependant elle a mis la barre très haute.
Elle avoue savoir ou se trouve son tombeau. Ah !!
Évitons de nous y rendre sans extrême nécessité. C'est la règle de base. Cela provoque des paradoxes qui pourraient bouleverser l'espace et le temps.
Elle me confirme ce que je savais déjà évidemment, que c'était à son image. Donc ses pièges étaient probablement démesurés et mortels. Elle me révélerait tout en cas d'extrême urgence.
Bon, c'est rassurant. Maintenant, j'imagine qu'Aelia pouvait également savoir où elle était enterré mais ce serait contraignant. Il ne souhaitait pas parler de ses cauchemars avec Aelia sauf s'il n'avait pas le choix.

Quelques instants plus tard, on pénètre dans son TARDIS avec mon nouveau compagnon que je traîne avec moi. Il est silencieux et discret. On va juste espérer qu'il ne choisisse pas de se soulager dans le vaisseau de Missy. Il est pas certain qu'elle trouverait cela très drôle.
Après avoir passé la porte, je jette un rapide coup d'oeil aux alentours. La décoration est particulière. La mienne est plus rustique. Des couleurs plus douces sont présentes dans le mien mais elles mériteraient un peu d'entretien. Même l'extérieur de mon propre TARDIS mériterait un coup de peinture. L'ensemble est composé de couleur bleu foncé et rouge. Des couleurs intéressantes. Le sien arbore plutôt des couleurs claires afin d'illuminer la salle de contrôle. L'animal ne bouge pas, il reste prêt de la porte.
Tant mieux, mieux vaut ne pas l'avoir dans les pattes surtout si elle manœuvre.
Une partie est inspirée de style romain, pas mon genre mais je reconnais que cela va bien à cet environnement. Un volcan se situe au centre.
Les images personnelles ne sont pas des choses que je mets en évidence. En général, je les garde dans
mes propres appartements. C'est privé !
Une photo de Susan est parfois présente mais c'est rare. Je n'ai pas besoin de photo pour voir Aelia donc les choses sont simples.
Maintenant à la réfléxion, c'est vrai aussi que Missy n'est pas du genre à accepter tout le monde dans son vaisseau. Elle a peut-être moins de contraintes de ce côté-là.
Quelques livres sont présents dans un coin de la pièce. Pas comme moi, mes livres sont dans une pièce à part bien que la bibliothèque ne soit pas situé très loin de la salle principale.
Elle me souhaite la bienvenue chez elle. Je lui souris sans dire un mot, ne voyant pas quoi ajouter.
Elle m'entraîne vers le panneau de contrôle, une douce chaleur est présente. Elle ne me dérange pas outre mesure bien que je ressente une légère surprise.
Dans mon TARDIS, tout est plutôt rustique et pratique.
Une musique s'élève. Elle écoute les Cités d'Or maintenant ? La différence entre elle et ses anciennes incarnations ne cesse de croître. Je ne crois pas avoir jamais vu l'un d'entre eux écouter de la musique terrienne. Pour eux, c'était souvent de la sous-culture.
A y réfléchir, certains Seigneurs du Temps de Gallifrey le pensais.
Elle lui annonce ensuite leur destination, celle de leur planète natale.
Et c'était partie. Les coordonnées furent entrées.
Gallifrey, la dernière fois il avait vu cette planète livrée aux Daleks et à leur folie destructrice. Les bâtiments détruits, les corps éparpillés ici et là... La lutte pour sauver chaque vie... c'était alors un combat qui se voulait sans fin... Enfin avant qu'Aelia ne vienne le chercher... Et qu'il mette cela en pose.
Il essayait alors de limiter les dégâts. La dernière fois qu'il avait vu les sœurs de Karn, son précédent lui avait dû se régénérer. Ce n'était pas de bons souvenirs mais alors vraiment pas...
Il ne dirait rien à Missy évidemment mais un malaise grandissant commençait à naître en lui bien qu'il le dissumulait facilement.


- Gallifrey, oui... Espérons qu'elle sera dans un meilleur état que la dernière fois !


Il garde un œil sur son ami à quatre pattes mais ce dernier ne bronche pas malgré leur entrée dans le couloir du temps. Surprenant ! Peut-être qu'il allait vraiment le garder !
La bête les regardait faire avec un air imperturbable. Il aurait pû danser tout nu autour de lui, il n'était pas sûr que ce dernier réagisse.
Après cela, il reporta son attention sur son amie.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Mar - 22:38
I'm the future of The Master, a new generation
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Localisation : Quelque part dans le Monde.

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Voir le profil de l'utilisateur
 I'm the future of The Master, a new generation
La planète AkhatenAffichant un sourire en coin, je pense discrètement que mon vieil ami ne changera jamais. Peu importe les incarnations, il restera toujours fidèle à lui-même. Je constate que celui-ci est en train de scruter mon Tardis. Celui-ci s'attendait certainement pas à une telle décoration, à vrai dire non pas du tout. J'avais besoin de fraîcheur, de nouveauté c'est exactement ce que j'ai fait. La sensibilité d'une femme n'est absolument pas la même de celui d'un homme et je suis extrêmement bien placée pour savoir.

Surveillant du coin de l'oeil son animal de compagnie, celui-ci ne bronche pas. Il est d'un calme à toute épreuve, ne fait pas la moindre connerie. Lui au moins, n'est pas aussi pénible et insupportable que des compagnons humains. Je lâche un rire à ma propre réflexion...

Gallifrey ? J'imagine que ça être un choc pour lui, une planète qui n'est plus en guerre. Plus de Haut-Conseil, plus de Seigneurs président, mais à la place une planète laissée à l'abandon par son futur. Je sens en lui une certaine anxiété qu'il tente de dissimuler. Ne faisant pas la moindre remarque, je me contente juste de l'amener à destination comme prévu. Notre terre natale, celle des Gallifreyens et des Seigneurs du Temps. Monde, dont je suis si fière et que contrairement au Docteur, je suis une fervente patriote.

- Gallifrey, oui... Espérons qu'elle sera dans un meilleur état que la dernière fois ! me dit-il avec une certaine fermeté.
- À au moins une version du docteur qui se préoccupe de sa planète ! Bon d'accord, nous sommes certes plus en guerre. Mais nous n'avons plus de chef, grâce à ton futur qui comme d'habitude au lieu d'assumer ses responsabilités, a fui. Les sœurs de Karn sont présentes à cause de lui, nous devons gérer cette nouvelle crise. lui explique-je.

Lâchant mes commandes, je vérifie que nous sommes au bon endroit. Oui, nous ne sommes pas loin de la salle du conseil. Techniquement les sœurs se trouvent avec Madame la générale. Nous ne mettons pas longtemps de les retrouver, je suis toujours le Docteur de la Guerre du Temps. J'imagine que leurs retrouvailles ne vont pas être des plus agréables. Comme à mon habitude, je ferai tout pour détendre l'atmosphère. Je lui dois au moins ça.

- Comme convenu, voici les sœurs. Tu peux leur poser toutes les questions que tu désires. Je suis certaine qu'elles trouveront la solution à ton problème. Les temps ont bien changé depuis la guerre du temps, elles ont aidé ton futur. Alors je suis certaine qu'elles le feront pour toi également, mon vieil ami. lui dis-je tranquillement.
© 2981 12289 0


- like a whole screaming world on fire.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Avr - 21:10
Timelord
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 732
Localisation : Alsace

Fiche Personnage
Age: 800
Groupe:
Epoque:
Voir le profil de l'utilisateur
Timelord
Il la vit toiser son ami qui heureusement se tenait tranquille. Il était vraiment à toute épreuve. Peut-être qu'il le laisserait au manoir en attendant. Il irait le voir de temps en temps évidemment.
Mais enfin, ces choses n'étaient pas connus pour leurs grandes longévités.

Il se doutait qu'elle le connaissait assez bien pour savoir ce qui lui trottait dans la tête. On était pas amis pendant plusieurs centaines d'années sans développer une certaine proximité.
Il avait peur de découvrir dans quel état se trouvait cette planète, franchement il ne comprenait pas pourquoi il allait s'en détourner. D'accord, il avait toujours été attaché à la Terre. Ses habitants étaient intéressants, en tout cas certains. Leur culture était différente de la leur mais cela n'était pas un obstacle... la seule chose gênante était leur ennuyeuse capacité à mourir très facilement.
Malgré tout cela, il restait un Seigneur du Temps et de Gallifrey. Il avait joué sur ces collines, appris tout ce qui avait dû l'être. Il était sensible à leur détresse surtout quand la Guerre du Temps avait commencé et qu'ils s'étaient retrouvés confrontés aux Daleks. Comment être insensible ?
Il y avait des femmes et des enfants innocents des crimes de certains dirigeants. Pourtant il était aussi conscient que les autres peuples souffraient de la longueur du conflit. Beaucoup de planètes souffraient par leur intermédiaire. Il avait quitté cette Guerre mais quand il y retournerait.... tout recommencerait.
Elle évoqua cette nouvelle crise du fait que leur planète se retrouvait sans réel dirigeant capable de les guider. Les sœurs de Karn seraient une conséquence de cela.

Super ! Il doutait que son futur lui est voulu tuer cet homme ou cette femme. Mais enfin !
La fuite avait toujours été une des solutions car cela retardait le conflit à venir. Il avait toujours peur d'y faire face et espérait le dissiper avant que celui-ci ait lieu. Cela avait rarement été une réussite de son point de vue. Il est vrai que sa première fuite après le vol du Tardis avait été un élément décisif dans sa vie.
Elle finit par lâcher les commandes, signe qu'on était arrivé à destination. Il ne savait vraiment pas à quoi s'attendre avec ces personnes. Après, les rêves... D'ici à ce qu'elles prennent cela pour une folie de vieillard ?

- Leur poser des questions ?Oui c'est ce que tu m'avais proposé de faire, j'imagine que cela peut pas faire du mal. J'espère effectivement avoir leur aide et leur soutien pour cette événement.

Il sortit du TARDIS et trouva la salle du conseil de Gallifrey. Elle était vide mais en bonne état contrairement à la dernière fois où il s'y était rendu.
Il regarda autour de lui alors que des pas se firent entendre.
Finalement une femme habillé de rouge, une des sœurs de Karn, Soeur Ohila , fit son apparition.
Cette dernière était suivie de prêt par une autre femme aux cheveux noirs et portant une armure. Un général.... Le général des armées ? Il avait changé de sexe aussi ? C'était à la mode ?
Super il serait entouré de femmes....
Curieusement, leurs regards bien que méfiants ne lui semblaient pas hostiles.

- Bonjour, j'imagine que les présentations sont inutiles. On se connait depuis si longtemps n'est-ce pas ? Bien que cela fasse longtemps depuis la dernière fois qu'on s'est rencontré sœur Ohila.

La femme lui fit un sourire et rendit sa salutation bien que la tension était toujours présente dans la pièce.

- Vous vous rappelez de Missy ? Alias La Maîtresse ? Elle m'a convaincu de venir vous voir afin d'évoquer avec vous un problème auquel je fais fasse depuis quelques temps.



War Doctor
Celui qui a combattu, qui aurait détruit sa planète natale en la faisant exploser. Celui qui avait perdu tout envie de vivre et qui l'a retrouvé en se trouvant une fille adoptive et une égale guerrière. Il s'est même trouvé un compagnon!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Is Running Out! :: Le Passé :: L'Univers-