Time Is Running Out!

Forum RPG sur Doctor Who et Torchwood
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour à tous et bienvenue Invité sur Time is Running Out! Le forum est OUVERT ! Amusez vous bien parmi nous!

Partagez|
Une timelady et demi [Missy Koschei & Donna Noble]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Jeu 23 Nov - 22:16

Une timelady et demi
Le Docteur Donna parcourait les rues de cette petite planète souvent oubliée. Grâce au Tardis de son amie Aelia, elle avait pu capter un message de détresse. Son amie l'avait alors déposée, ayant elle-même des affaires importantes à s'occuper. Cette planète dont personne ne se préoccupe, elle la connaissait. Grâce au savoir du Docteur. Mais Donna déduisait que son meilleur n'avait jamais été sur cette planète, car elle ne reconnaissait pas les paysages. Un appel de détresse qui venait d'un adolescent du coin. Des personnes se faisaient enlever, dont la mère du garçon qui avait lancé l'appel.

Donna menait donc sa petite enquête. Interrogeant des témoins, examinant des indices. D'après des témoins visuels, les kidnappeurs n'étaient pas d'une espèce précise. Tous des aliens de différentes planètes. Elle identifia l'un de ces aliens, le filant le plus discrètement possible, la menant dans un bâtiment sous-terrain. Se cachant au bon moment, elle se faufilait dans les couloirs à la recherche d'un quelconque indice sur le but de ces enlèvements, mais aussi la position des victimes. Elle espérait de tout cœur qu'ils soient encore en vie. Elle entra dans une sorte de laboratoire. Sur un bureau, des dossiers. Le Docteur Donna s'approcha, commençant à feuilleter et lire les dossiers. Une vive douleur. Causée par une décharge ; un taser, en fait. Donna s'effondre, rapidement réceptionnée par ses assaillants.

Lorsqu'elle se réveille, elle est ligotée, seule dans une salle. Elle regarde autour d'elle. Pas de canalisation ou de ventilation. Une porte fermée à double tour était la seule "décoration". Soupirant devant la facilité avec laquelle elle s'est fait avoir, Donna essaye de se libérer de ses liens, abandonnant après un quart d'heure d'essais. Les minutes passent, les heures aussi. Donna s'ennuie. Soudain, la porte s'ouvre sur une magnifique femme. Un chignon élégant, un costume qui l'est tout autant. Une démarche particulière. Elle lui dit quelque chose. Deux aliens l'accompagnent, la ligotant et la laissant ici, refermant la porte et prenant soin de la verrouiller. Cette femme lui était familière, mais elle ne parvenait pas à la nommer. Les deux femmes se regardaient, droit dans les yeux. Aucune des deux ne baissait les yeux.

Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Ven 24 Nov - 20:34
Une timelady et demiMême dans mes rêves les plus fous, je ne pensais pas retrouver ma version masculine. Pour moi, il s’était régénéré en moi, mais ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé. Au début j’ai eu du mal à y croire, mon Man Version coincé dans un corps d’humain. Quelle terrible humiliation pour nous deux. Je lui ai fait comprendre que j’ai compris mon erreur, que je ne la répéterai pas une seconde fois. Que je suis ici pour l’aider et non l’inverse. Je dois admettre que notre discussion a ravivé la flamme que j’avais pour lui.

Pour les humains ce serait totalement immoral, qu’un Seigneur du Temps puisse être amoureux de sa version féminine. Or justement nous ne sommes pas des êtres humains, leur morale s’applique à eux pas à notre espèce. Mais je vois bien là au milieu, le Docteur faire le bla-bla-bla, non ce n’est pas bien. Qu’il s’occupe déjà de ces choses qui l’accompagnent. Et qu’il laisse le maître tranquille pour une fois.

J’essaie de consacrer tout mon temps à ma fille et mon Man version, parfois c’est bien compliqué avec ces deux-là. Je dois de nouveau jouer ce rôle de garde-fou, je le faisais déjà avec le Docteur. Aujourd’hui nous ne sommes pas ensemble, ma fille avait une occupation à faire. Elle n’a pas souhaité que je l’accompagne, j’ai respecté son choix. Je suis restée pendant un certain temps avec ma version masculine. Je l’ai invité dans mon T.A.R.D.I.S et nous avons discuté de choses un peu plus privées nous deux. Avant qu’ils ne doivent partir travailler.

Je me retrouvais donc toute seule, à lire un bouquin près des commandes de mon vaisseau. Soudainement, un appel de détresse affiche sur mon écran. Intriguée, je regarde cela avec attention. Cela semble provenir du passé, d’une planète dont personne ne se préoccupe. Même le Docteur n’a jamais mis les pieds. J’ai impression de l’entendre me dire, vas-y prouve moi que tu as changée. Lâchant un soupire je décide donc de m’y rendre. Calibrant mon tardif sur l’appel, direction le passé sur la planète Isisoy.

Pourtant ma tenue habituelle de Marie Poppins, je me faufile parmi la population. Mon parapluie est caché dans ma poche, pas besoin de trop me faire remarquer. Toujours très élégant, avec un chignon, je m’arrête pour me maquiller. Grâce au petit miroir, j’observe discrètement. D’après le message de détresse, une série d’enlèvements suspects est en cours sur cette planète. Pourquoi enlever des personnes ? Pour les réduire en esclavage ? Faire des expériences sur eux ? Pour le moment je n’ai pas la réponse à cette question.

Observant la population, je serai les va-et-vient en faisant semblant de rien. D’après les témoins, les kidnappeurs ressemblent à un gang opérant depuis plusieurs planètes. Ce sont surtout des Aliens. Qu’est-ce que tout ça signifie, serait-ce un plan diabolique des Daleks ? Non, ils ne sont pas du genre à s’allier avec d’autres races. Il préfère exterminer.

Je crois que si je veux avoir des réponses je dois me faire enlever volontairement. Appliquant mon plan à la lettre, je me fais prendre et emmener de force dans un bâtiment souterrain. Il ne se doute pas que je suis une Dame du temps. N'opposant aucune résistance, je lui suis sans dire le moindre mot. Je ne fais qu’observer, en toute discrétion je cache un poignard à l’intérieur de ma manche. Le même que j’ai utilisé pour poignarder mon Man Version.

Suivant mes kidnappeurs, j’affiche un large sourire qui ne me quitte pas. Ouvrant une porte, ils m'enferment en compagnie d’une femme inconnue. Me rapprochant d’elle extrêmement rapidement, pour me retrouver à quelques centimètres d’elle. Je ne la quitte pas des yeux, je ne pensais pas la revoir depuis que j’ai pris le pouvoir sur terre en tant qu’Harold Saxon. Est-ce qu’elle se souvient de moi ? Je me souviens très bien l'avoir malmenée, et d’avoir provoquée des souvenirs douloureux dans son esprit alors qu’il ne fallait pas.

Oui, je me souviens de son nom Docteur Donna Noble. L’une des rares compagnons du Docteur qui ne cherchait pas une aventure amoureuse. Fronçant les sourcils, je me mets à rire de la situation. La Maîtresse et le Docteur Donna, pendant que je la regarde droit dans les yeux. Je récupère le poignard commence à couper la corde qui retient mes poignets. Oh bien sûr, je suis tournée de façon à qu’on ne me voit pas ce que je fais depuis la porte. Même je commence à danser à faire l’idiote sans jamais me retourner.

- Je vois que le Docteur Donna se porte bien depuis la dernière fois que je vous ai vue. Vous me semblez en très bonne santé, j'espère que je vous ai pas trop traumatisée. N'est-ce pas Madame Femme de l'Espace ! J’imagine que votre question est qui suis-je ? Je suis Missy. lui dis-je à voix basse en lui faisant un clin d’œil amical.

Le but du jeu est maintenant de déconcerter nos ennemis, ceux-ci doivent certainement surveiller ce qui se passe depuis la porte. Réussissant à me détacher grâce au poignard, je continue de danser tout en me mettant à chanter cette fois-ci :

- United States, Canada, Mexico, Panama
Haiti, Jamaica, Peru
Republic Dominican, Cuba, Carraibean
Greenland, El Salvador too;

Puerto Rico, Colombia, Venezuela
Honduras, Guyana and still,
Guatemala, Bolivia, than Argentina
And Ecuador, Chile, Brazil

Costa Rica, Belize, Nicaragua, Bermuda
Bahamas, Tobago, San Juan
Paraguay, Uruguay, Suriname and
French Guyana, Barbados and Guam.

Norway and Sweden,Iceland and Finland
And Germany now one piece.
Switzerland, Austria, Czechoslovakia,
Italy, Turkey and Greece.

Poland, Romania, Scotland, Albania
Ireland, Russia, Oman
Bulgaria, Saudi Arabia, Hungary
Cyprus, Irak and Iran

Then Syria, Lebanon, Israel, Jordan,
Yemen, Kuwait and Bahrain
Netherlands, Luxembourg, Belgium, Portugal
France, UK, Denmark and Spain.

India, Pakistan, Burma, Afghanistan,
Thailand and Nepal, Bhutan
Cambodgia, Malaysia, Bangladesh in Asia
China, Korea, Japan

Mogolia, Laos, Tibet, Indonesia
Phillipine Ilands, Taiwan
Sri Lanka, New Guineea, Sumatra, New Zealand
Borneo And Vietnam

Tunisia, Morocco, Uganda, Angola
Zimbabwe, Ethiopia, Botswana
Mozambic, Zambia, Swaziland, Gambia
Guineea, Algeria, Ghana.

Burundi, Lesotho, Malawi, Togo
And Spanish Sahara is gone
Niger, Nigeria, Chad and Liberia
Egypt, Benin and Gabon

Tanzania, Somalia, Kenya and Mali
Sierra Leone and Alger
Dahomey, Namibia, Senegal, Lybia
Cameroun, Congo, Zair

Ethiopia, Guineea Bissau, Madagascar
Rwanda and it came on
Hong Kong, Abu Dhabi, EAU, Yugoslavia
Crete, Mauritania
Than Transylvania
Monaco, Liechtenstein, Malta and Samoa
Fiji, Australia, Sudan.
chante-je avec énergie.

Alors que je chante, je coupe les liens de Donna pour la libérer. Cachant mon poignard à l’intérieur de ma manche, je sors mon parapluie cette fois-ci. Mon fameux screwdriver laser, je ne tuerai personne. Discrètement, je me mets sur le côté de la porte, le but du jeu est de les attirer à l’intérieur pour les assommer. Pas question que cela se termine en bain de sang, cela ne m’amuse plus. Et comme nous sommes deux, nous allons devoir coopérer ensemble. Je commence à me frotter les mains, cela libère l’énergie temporelle pure. Les éclairs d’énergie que j’ai depuis que j’ai quitté la forêt.  
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Jeu 7 Déc - 21:30

Une timelady et demi
A l'instant où la femme se présenta, elle se souvint. Missy, l'incarnation féminine du Maître. Le Maître. Il est vrai qu'il en avait fait voir de toutes les couleurs à Donna. Mais cette dernière et la Seigneur du Temps semblaient avoir des intérêts communs. Comme sortir de cette fichue prison, par exemple. Le Docteur Donna regardait sa partenaire de galère se pavaner, chanter et danser tout en coupant ses liens. Elle ne put s'empêcher de sourire, et de remarquer que Missy était une bonne chanteuse et une bonne danseuse. Elle ne releva pas la remarque sur leur première rencontre, restant silencieuse en regardant la timelorde faire son petit numéro.

Missy s'approcha de Donna, chantant, et coupant ses liens. Donna la remercia d'un signe de tête. Ensemble, elles se cachèrent afin de tendre un piège à leurs ravisseurs. Lorsque ces derniers entrent, les deux timeladies agissent de pair, assommant chacune l'un des hommes. Donna sourit à Missy, attrapant une carte d'accès à la ceinture d'un homme, avant de sortir, attendant sa partenaire temporaire qui enferme les deux gardiens dans leur ancienne cellule. Les deux femmes avancent discrètement dans les couloirs. Pas question pour Donna de refaire la même erreur qui l'a menée à se faire enfermer. Elle regarde Missy, et sourit.

- Vous savez, vous devriez faire carrière dans la chanson, vous feriez un carton !

Ensemble, les deux femmes fouillèrent l'endroit de fond en comble. Pour finalement tomber sur une pièce assez lugubre. La plupart des personnes disparues étaient là... mais pas forcément entières. Dans des pots, des membres ; mains, pieds... mais aussi des organes. A l'opposé, se trouvaient des femmes et hommes, inconscients. Voyant un ordinateur, Donna demanda à sa coéquipière de le hacker pour trouver les motivations de ce groupe, tandis que la demi-timelady détachaient les personnes, essayant de les réveiller.
Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Sam 30 Déc - 18:52
Une timelady et demiVisiblement notre petit stratagème semble avoir fonctionné, nos ravisseurs sont tombés dans le piège. Prenant mon parapluie, j’assomme le mien, sans le tuer. Une fois à terre, j’observe ma partenaire du coin de l’œil, celle-ci a également réussi à se débarrasser du sien. Elle saisit un d’accès tandis que moi, je m’occupe de les ligoter au centre de la pièce. Une fois achevée, je rejoins donc le Docteur Donna. Je la laisse donc faire et je la suis, je veux voir de quoi elle est capable.

Avançant discrètement dans les couloirs, nous sommes sur le qui-vive et sur nos gardes. Je n’ai pas spécialement envie de me faire à nouveau capturer volontairement. Tout ceci me semble si suspect, beaucoup de questions traversent mon esprit. C’est alors que Donna me sort de mes réflexions :

- Vous savez, vous devriez faire carrière dans la chanson, vous feriez un carton ! me propose Donna.
- Il paraît en effet que la chanson à la musique me colle à la peau. Comme tout seigneur du temps dirais-je. Je suis une Disc-Jockey. lui disais-je en riant discrètement.

Nous fouillons les lieux de fond en comble, quel est cet endroit ? Nous finissons donc par trouver ce que nous étions venus chercher. Quelle désolation… la pièce pue la mort. Dans des bocaux nous trouvons, des restes. Ces gens ne seraient donc que des cobayes ? Ou est-ce un rituel beaucoup plus sordide ? Au loin des personnes inconscientes, le Docteur Donna se dirige tandis que moi, elle me demande de pirater l’ordinateur. Très bien qu’il en soit ainsi.

Je commence alors à faire mes recherches, à savoir les véritables motivations de ce groupe, un gang ou criminel, enfin peu importe. Prenant mon tournevis sonique, j’analyse cet ordinateur et mon environnement. Je commence à le craquer pour obtenir ce que je cherche. Révélation que me donne les données dépassent l’horreur. J’apprends que la mafia est impliquée dans cette sombre affaire. Ici il s’agit en fait d’un gang intergalactique qui sévit dans l’univers depuis au moins 1000 ans. Je me souviens en avoir entendu parler sur Gallifrey, quand j’étais en prison.

Ce trafic n’est qu’un prétexte en réalité, pour un rituel que les humains considéraient comme satanique. D’après les informations que j’ai, cette mafia souhaiterait ramener à la vie un de très anciens dieux. Pour cela, ils ont besoin d’organes et certains membres. Fronçant les sourcils, je constate que cela ne va faire qu’empirer. Il va falloir mettre fin à ce trafic avant que cette espèce de divinité ne revienne à la vie.

- Docteur Donna ? Il faudrait que vous veniez voir ça. Je ne suis pas certaine que les réponses que vous cherchez ne vont vous satisfaire. J’ai bien peur que cette affaire soit plus sanglante et sordide qu’on ne le pense. Nous devons mettre hors d’état de nuire ce gang, sinon j’ai bien peur que tout l’univers en subisse les conséquences. Ils vont avoir besoin d’un sujet en vie pour perpétrer leurs misérable et pathétique rituels. explique-je sur un ton froid.

Je continue de récupérer les données grâce à mon tournevis sonique. Cela pourrait être grandement utile. De l’autre côté, je surveille ce qu’il se passe, je n’aimerais pas recroiser d’autres individus. Je doute que ces deux gardes fussent seuls. Une drôle d’odeur se fait soudainement sentir, je n’aime pas ça. Observant le plafond, cela vient de là. Hé merde… nous ont-ils repérés ? Ou est-ce comme ça qu’ils font pour tuer ces innocents.
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Mar 2 Jan - 12:19

Une timelady et demi
Donna fronça les sourcils. La timelady et elle s'étaient embarquées dans une affaire des plus sordides et dangereuses. Et malgré elle, elle aimait ça, car cela lui rappelait son passé en tant que compagne du Docteur. Mais le temps n'était pas aux souvenirs. Alors que Missy récupérait les données, Donna avait fini de les parcourir et réveillait l'une des victimes. Le Docteur Donna sentit la même odeur que sa coéquipière. L'homme qu'elle avait réveillé commença à s'agiter. Visiblement, il reconnaissait cette odeur. La victime se leva et se précipita vers la sortie.. Mais la porte était fermée et verrouillée. Donna cacha sa bouche et son nez à l'aide de la manche de sa veste, faisant signe à Missy et à l'homme de faire de même. Attrapant des instruments médicaux qui traînait par là, elle demanda à sa coéquipière de finir de prendre ces données. Puis, elle demanda à l'homme de s'occuper des autres victimes. La jeune femme n'avait peut-être pas de tournevis sonique, mais elle savait se débrouiller autrement. La priorité pour elle était de sauver les otages.

Tout d'abord, elle essayait d'utiliser l'accès qu'elle avait volé à un garde. Rien à faire, ils avaient bloqué l'accès. Elle utilisa un instrument pour démonter le boitier, puis elle trifouilla et bidouilla quelques fils, retenant sa respiration autant que possible. Elle poussa un cri de joie lorsqu'elle parvint à ouvrir les portes. L'homme avait réussi à réveiller deux autres personnes, mais l'une restait inconsciente et le gaz relâché dans la pièce menaçait de faire effet. Elle cria aux victimes de sortir. Hochant la tête, ils portèrent leur camarade inconscient et sortirent. Le Docteur Donna se tourna vers Missy. Elle espérait qu'elle avait terminé.

-Missy ! Missy, dépêchez-vous !

Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Mer 3 Jan - 11:17
Une timelady et demiContinuant de récupérer les données via mon tournevis sonique laser, je surveille le plafond. Calculant avec précision, combien de temps il me reste. J’observe discrètement ce qu’il se passe avec Donna. L’un des otages se met à cogiter anormalement, je comprends que mon intuition était juste. Ils assassinent ces innocents par un gaz toxique, je ne connais pas encore la nature de celui-ci. Ayant un métabolisme de Seigneur du Temps, je me permets de couper ma respiration. Nous pouvons tenir beaucoup plus longtemps que les humains sans oxygène.

Alors que ma coéquipière tente d’ouvrir la porte, je fais au plus vite pour terminer ce que j’ai à faire. L’air extrêmement chaud contenu dans mon corps me sert comme « énergie ». C’est en quelque sorte ma réserve d’air que je possède. Si mon feu intérieur s’éteint, cela signifiera que j’ai dépassé ma limite. Il faudra décortiquer toutes ces informations, mais je ferai cela plus tard.

J’entends alors Donna hurler de joie, elle a réussi à ouvrir la porte :

- Missy ! Missy, dépêchez-vous ! me crie Donna.
-J’arrive, j’ai tout ce qu’il faut. Par la peine de rester plus longtemps. répond-je énergétiquement.

Récupérant mon parapluie, je vérifie qu’on a oublié personne. Apparemment si, courant jusqu’à celle-ci. Je le porte dans mes bras et cours en direction de la porte. Le déposant sur le sol, je me serre alors de mon tournevis sonique pour refermer le gaz dans la petite pièce où nous étions. Je peux enfin respirer normalement, observant les otages de mes yeux bleus. Je ne sais pas quel sentiment dois-je ressentir. Je ne suis pas habituée à sauver la vie des autres, c’est plus la spécialité du Docteur que moi. Dans un certain sens, cela me mettait mal à l’aise.

Me rapprochant des otages, je les inspecte pour voir si tout va bien. Je suis incapable de dire quoi que ce soit. Faisant un signe positif de la tête, ceux que nous avons pu sauver sont légèrement intoxiqués, mais rien de grave. Je suis toujours incapable de me régénérer. Je ne peux pas leur offrir ma guérison, farfouillant et triffouillant dans mes poches. Je trouve de quoi les remettre en forme, une petite fiole contenant du jus de fruits venant de ma planète.

- Buvez cela, n’ayez crainte, c’est du jus de fruits. Il va éliminer la toxine que vous avez respirée. parle-je en étant très mal à l'aise.

Maintenant, il va falloir sortir d’ici en un seul morceau. Posant mes deux mains sur mes hanches, je réfléchis. Nous allons certainement avoir un comité d’accueil. Je vais devoir me retenir de ne pas les tuer ni même mon associée. Récupérant mon parapluie, je le range dans ma poche. Vous savez plus petit à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Peut-être que le cadeau de ma fille va être utile, si je peux nommer cela un cadeau. C’est plus une malédiction qu'autre chose, au lieu de m’offrir la mort comme il se devait. Ma fille ressemble beaucoup trop au Docteur. Cette manie à vouloir empêcher le trépas, la faucheuse, la mort à faire son œuvre. Même les Seigneurs du Temps finissent par mourir un jour qu’on le veuille ou non. Je ne maîtrise pas encore mes capacités liées au feu, cela viendra avec le temps. En attendant, quittons ce lieu maudit.
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Ven 5 Jan - 15:18

Une timelady et demi
Le Docteur Donna observait en souriant sa partenaire. Elle avait les souvenirs du Docteur. Elle savait tout ce que Missy, en tant que Maître, a pu faire de mal. Mais cela n'avait plus d'importance. Tout le monde avait droit à une deuxième chance et Missy venait de lui prouver qu'elle la méritait. Et à vrai dire, elles faisaient un duo du tonnerre ! À défaut de retrouver le Docteur, elle s'était trouvée une partenaire. Enfin ! Il était temps de quitter ces lieux, pour éviter que l'un des otages soit tué. Donna fit un geste à sa partenaire, afin qu'elles encadrent toutes les deux les victimes : une timelady devant, une demie derrière. Pour éviter les mauvaises surprises et ne perdre personne.

Bien évidemment, ils furent rapidement arrêtés ; une dizaine de gardes arrive. Quelques-uns devant, d'autres derrière. Donna grimaça. C'était assez mal barré. L'important, c'était qu'aucun des otages ne soient blessés. Donna analysa la situation. Tous les gardes étaient armés. Armes létales. Elle regarda à gauche, puis à droite ; des portes. Mais la jeune femme ne savait pas où menaient ces portes. Et cela serait dur de mettre à l'abri les otages sans que les gardes se mettent à tirer. Correction : C'était très mal barré. Mais ce n'est pas pour autant que le Docteur Donna allait laisser ce gang tuer ces innocents. Oh que non. Tant que Donna Noble vivra et sera en pleine possession de sa mémoire, les méchants n'avaient qu'à bien se tenir. D'ailleurs, ces "méchants" semblaient bien connaître les deux timeladies.
Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Ven 5 Jan - 20:22
Une timelady et demiJe voyais que le Docteur Donna m’observait tout en me souriant. Je crois qu’elle est l’une des rares compagnons que je supporte au final, celle qui ne courait pas après le Docteur juste pour coucher avec lui. Je sais qu’elle me recherche, question d’instinct et de logique. Je ne pensais pas non plus qu’un jour j’allais coopérer avec elle, alors que je l’ai fait vivre l’enfer. L’on m’aurait dit ça il y a quelques siècles en arrière, jamais je n’aurais cru. Moi qui haïssais les femmes, qui ne les supportaient pas. Aujourd’hui tout est différent.

Donna me fit un geste de la main, nous allons escorter les otages pour les protéger. Je me trouve devant et elle derrière. C’est un gage de bonne foi de ma part, bien que je sois toujours très mal à l’aise. Je suis silencieuse perdue dans mes réflexions. Suis-je véritablement faite pour cela ? Je ne sais pas vraiment. Il est peut-être encore beaucoup trop tôt pour me prononcer sur la question.

Bien sûr que tout ce remue-ménage avait attiré l’attention des gardes, une dizaine. Cinq derrière nous cinq devant moi. Nous étions coincés dans ce fichu couloir avec des portes. Heureusement pour moi dans mon piratage, j’ai réussi à obtenir les plans du sous-sol. Je sais exactement où nous devons aller. Mais en attendant, il va falloir se débarrasser de ses gardes. Ces malotrus semblent bien renseignés en ce qui nous concerne, le Docteur Donna et moi-même. Chouette alors s’ils me connaissent ils savent de quoi je suis capable non ?

Sortant de ma poche mon kit de maquillage, je m’amuse à me remaquiller tout en surveillant du coin de l’œil les gardes qui sont derrière nous. Nous y voilà dans un speech qu'ils sont honorés de rencontrer des seigneurs du temps. Vive la discrétion…

- S’il vous plaît… Dame du Temps. La garce est de retour. Pourquoi faites-vous cette tête, n’êtes-vous pas censés savoir qui je suis ? Je suis la Maîtresse du Temps et de l’Espace. Je fais ce que je veux. Je pourrais vous désintégrer sur-le-champ. dis-je sur un ton nonchalant.

Je continue de m’amuser avec le maquillage pour détourner leur attention de ce que je suis en train de préparer. Affichant mon sourire diabolique ou si vous préférez maléfique habituelle, je termine mon affaire. Ils sont en train de discuter de quelle manière est-ce qu’ils vont nous tuer. Faisant un signe du doigt, je pointe leurs collègues de l’autre côté, haussant les épaules. Je leur fais comprendre à cette bande d’imbéciles que si je le veux, je puisse les faire ramper à mes pieds ou s’il préfère, les désintégrer. S’ils veulent que je m’amuse à être très mauvaise vilaine fille, je le peux. Après tout ma réputation me précède…

- This ain't no place for no hero
This ain't no place for no better man.
This ain't no place for no hero
To go home.
chante-je soudainement.

Jetant un léger coup d’œil derrière moi, les otages sont apeurés. Je leur dis discrètement de se rapprocher de Donna et de ne pas bouger. Je dis à l’un d’entre eux à voix très basse qu’elle porte et la bonne. Je me mets donc à danser et à faire l’idiote dont j’ai tellement l’habitude. Je sors de ma poche une bouteille d’alcool quasiment pur. Quand on boit, l’on a chaud n’est-ce pas, voilà un bon moyen de faire monter ma température. Nos ennemis ne comprennent pas ce que je fabrique, normal est-ce que je vais leur dire mon plan non.

Je n’ai pas vraiment l’habitude de faire semblant de jouer à l’alcoolique, mais j’ai besoin de cet ingrédient pour raviver la flamme intérieure. Je sens que ma température monte, ma peau devient de plus en plus chaude. La coloration de mes yeux aussi change, ils virent du bleu au feu. Ma chevelure commence à devenir incandescente. Mon souffle est aussi brûlant que la braise, affichant un très large sourire, je sens que je vais bien m’amuser. Oh bien sûr pas aux dépens des otages ni du Docteur Donna.

Mes ennemis commencent à se moquer de moi, « Hahaha la Maîtresse c’est une alcoolique ! » Qu’est-ce qu’ils peuvent être idiots. Sont-ils véritablement sûrs de bien me connaître, j’ai des doutes. Je donne véritablement l’impression d’être complètement bourrée, que j’ai du mal à me tenir debout et je parle bizarrement. Espérons que Donna en profite pour ouvrir la bonne porte en toute discrétion.

Ma peau est devenue tellement chaude que je commence à fumer et mes cheveux s’embrasent sous le regard médusé de nos ennemis et des otages. D’ailleurs, l’un d’entre eux me dit que je suis en train de m’enflammer, je fais semblant de paniquer de dire ou le feu ou le feu. Reprenant ma bouteille d’alcool, je m’en sers pour cracher du feu et faire reculer nos ennemis. Je les empêche d’agir et de me tirer dessus.

- Courrez pour sauver vos vies, je vous couvre. Je vous retrouverai dehors, ne posez pas de questions et obéissez. Ne vous inquiétez pas pour moi. dis-je tout en étant concentrée sur ce qu'il se passe devant moi.

Sortant mon parapluie, je le confie au Docteur Donna. Il fonctionne normalement avec mon ADN, mais j’ai fait une exception à la règle. Je l’autorise à s’en servir pour avoir le plan, pour qu’elle puisse emmener les otages dehors sains et saufs. Quant à moi je vais m’occuper de ces idiots, bien que j’aie des pulsions meurtrières sur le moment. N’est pas question de les tuer, juste les empêcher de bouger. Et si possible ne pas me reprendre la moindre blessure grave sinon il en est fini de la Maîtresse.
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Sam 6 Jan - 19:02

Une timelady et demi
Soudain, Donna comprenait son meilleur ami. Enfin, elle le comprenait déjà. Elle l'a toujours compris. Mais maintenant qu'elle était à moitié lui et qu'elle se trouvait dans une situation similaire, elle comprenait ce besoin d'avoir quelqu'un avec lui pour sauver le monde. Tout d'abord, bien sûr, la solitude. Quand on vit pendant des siècles, des millénaires, la solitude nous pèse deux fois, que dis-je, dix fois plus. Et puis, sauver le monde à deux, c'est beaucoup plus amusant. Et plus facile. En faisant équipe avec Missy, le Docteur Donna comprenait tout le sens d'un compagnon, ou d'un partenaire, aux yeux du timelord. Elle se sentait comme invincible. Pas parce qu'elle avait la Maîtresse en personne comme coéquipière, mais parce qu'elle n'était simplement pas seule. Et ce partenariat allait porter ses fruits.

La jeune femme observa la timelady faire son numéro. Ayant assisté au même genre de tour lorsqu'elles étaient toutes deux prisonnières, Donna ne tomba pas dans le panneau. Elle se retint même de rire ou de sourire en voyant que cela marchait très bien pour leurs ennemis. Cependant, le numéro de Missy commençait à faire paniquer les otages : comment une femme bourrée pourrait-elle bien les sortir d'affaire ?! Donna les calmait comme elle le pouvait. Les otages, sous l'ordre de Missy, se rapprochèrent de la jeune femme et l'un d'eux lui murmura l'emplacement de la bonne porte. Profitant de la diversion de sa coéquipière, Donna ouvrit la porte, se préparant à y faire passer les victimes de ce gang. Donna sursauta en voyant la Maîtresse s'enflammer. Inquiète, elle se détendit en voyant Missy s'approcher et leur parler. Leur ordonnant de partir sans elle, tendant son parapluie. Donna tenta de protester, mais rapidement, elle arrêta. Après tout, sa partenaire avait gagné sa confiance ! Alors, si elle disait de ne pas s'inquiéter, Donna la croyait.



Rapidement, Donna fit emprunter la porte à tous les otages. Le groupe se mit à courir, suivant la demi-timelady, qui les guida à travers le souterrain à l'aide du parapluie de la Maîtresse. Une quinzaine de minutes passa, tandis qu'ils évitaient les autres gardes qui patrouillaient, courant à travers les couloirs, avant d'enfin attendre la sortie. Le groupe s'éloigna un peu du bâtiment, puis sous l'ordre de Donna, ils restèrent sur place pour attendre Missy. Et bien sûr, le Docteur Donna remit à sa place tous ceux qui protestaient.


Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Sam 6 Jan - 21:01
Une timelady et demiTenant à distance mes ennemis, tout en surveillant que le petit groupe réussisse à assortir en un seul morceau. Je ne me laisse absolument pas distraire, ils ont des armes qui sont capables de me tuer. Faisant reculer avec la chaleur que je produis, je les surveille du coin de l’œil. Il n’est pas question qu’ils s’échappent et ni leur ôter la vie. Pour une fois, je vais laisser les autorités compétentes sont occupés et par faire le ménage moi-même. Je n’en ai plus envie, j’ai d’autres projets plus importants.

Ils sont bien plus nombreux que moi, la seule différence est que je suis une Dame du Temps. Continuant à cracher du feu, je les force à reculer toujours plus. Comme je le craignais, une fusillade éclate. Me cachant derrière le mur, j’observe ce qui se passe. Je crois que je vais les enfermer dans une salle en toute sécurité. Repensant à cela, je crois qu’il y a déjà deux victimes. J’avais complètement oublié les deux gardes que nous avions enfermés, à moins qu’il soit en vie.

Je vais devoir une nouvelle fois faire diversion pour pouvoir les piéger. Mon T.A.R.D.I.S va m’être utile, il va créer une image holographique très réaliste de moi. Pour pouvoir les emmener dans la pièce et que je puisse les enfermer ensuite. Je ne vais pas prendre le risque de tenter de les désarmer un à un. Je risquerais de les brûler vif. Une nouvelle fois, je m’amuse à les tromper pour les enfermer dans une grande salle qui ne donne accès à nulle autre pièce. Ce n’est pas si simple, les projectiles laser et des balles ressemblant à celle que possèdent les humains fusent. C’est extrêmement dangereux, c’est maintenant que je ne suis plus capable de me régénérer que je m’en rends bien compte.

Une fois mon illusion dissipée, ils se rendent compte qu’ils ont été dupés. Me trouvant juste à côté de la porte, je sors un tournevis laser beaucoup plus petit comme l’ancien. Affichant un sourire, ceux-ci me tirent dessus comme un lapin. Je suis touchée au mollet, appuyant mon tournevis contre la porte celle-ci se verrouille. Le seul moyen de l’ouvrir est de l’extérieur. Rangeant mon petit tournevis, je fais le chemin inverse pour sortir. J’ai horriblement mal à la jambe, me traînant presque. La douleur ne fait qu’amplifier le feu intérieur. Non, ça ne va vraiment pas, je ne m’y ferai jamais. Je me sens si … bizarre.

Je suis toujours enflammée, j’ai dû adapter mes vêtements pour qu’ils résistent à la chaleur. La toute première fois que je me suis retrouvée dans cette situation, j’étais complètement nue. Étant extrêmement pudique, j’ai corrigé l’erreur. Arrivant à la sortie bien plus tard que prévu, je ne pense qu’à une seule chose, de l’eau par pitié. Une fois à l’air libre, tirant ma jambe droite. Je cherche du regard une piscine ou à la ou je ne sais quoi de liquide. Trouvant mon bonheur, je m’y dirige le plus rapidement possible malgré la douleur. Sautant dedans, je retiens ma respiration tout en y restant pendant de très longues minutes. J’espère que je ne vais pas y perdre connaissance et que l’eau ne se va pas se mettre à bouillir…
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 60
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Mer 10 Jan - 22:39

Une timelady et demi
Donna s'inquiétait, faisant les cent pas. Missy mettait beaucoup trop de temps pour revenir. Et s'il lui était arrivé quelque chose ? Non, non. Elle était forte et débrouillarde. Fais-lui confiance, Donna. Après tout, la Dame du Temps n'était pas du genre à se laisser blesser ou tuer si facilement. La plupart du temps, c'est les autres qui finissaient blessés.. ou morts. Même si elle avait changé, elle était toujours coriace. D'une certaine façon, les deux femmes se ressemblaient. C'était peut être pour cela que leur duo était si efficace. Qui se ressemble s'assemble, comme on dit.

Le Docteur Donna aperçut, au loin la silhouette d'une femme, bien connue non seulement par la jeune femme rousse, mais aussi par les anciens otages. Elle était toujours enflammée, mais en plus de cela, elle semblait blessée. La demi-timelady se mit à courir en direction de sa partenaire.. qui elle, s'éloigna, pour se jeter dans une piscine. L'eau, tout d'abord, se mit à bouillir sous la chaleur du corps de la Maîtresse. Puis, cela se calma et sa coéquipière semblait avoir retrouvé une température normale. Se penchant, Donna attrapa Missy et la sortit de l'eau doucement. Ne vérifiant pas sur le coup si la jeune femme était consciente ou non, elle s'occupa de faire un garrot afin de stopper, même momentanément, son hémorragie. Puis, avec l'aide d'un des otages, elle porta la timelady afin de l'emmener à l'hôpital le plus proche. Peu à peu, les otages retournèrent chez eux. Donna passerait plus tard vérifier qu'ils vont tous bien. La priorité, pour le moment, était les soins de Missy. Par ailleurs, les voilà arrivés à l'hôpital.
Codage par Libella sur Graphiorum



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32
Messages : 41
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 32

Fiche Personnage
Age: ~2789
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
 I'm the future of The Master, a new generation

Ven 12 Jan - 19:30
Une timelady et demiAu moment même où ma peau entre en contact avec l’eau, celui-ci finit par bouillir et former de la vapeur brûlante. Oui… Tout à fait normal pour une Dame du temps. Je ne savais pas que notre race était capable de former du feu ou de l’électricité lorsque l’on n’est pas mourant ! Je sens que je veux avoir droit à des questions. Fermant mes yeux, je plonge dans un état second. Je dois absolument abaisser ma température, je ne peux pas rester une flamme vivante au risque de semer le chaos. Carboniser tout le monde serait bien tentant pour me venger, mais ça je le réserve à mon ancien Seigneur Président.

Ma température corporelle finit par baisser, et revenir à une température normale de 15°. Ne bougeant pas, je me laisse complètement faire. Il n’y a qu’une seule personne qui semble se préoccuper de moi, le Docteur Donna. Je suis semi-consciente, je ressens que l’on me sort de l’eau. Ma nouvelle « transformation » ne semble pas vraiment être en ma faveur. Plongée dans mon subconscient, j’économise mon énergie pour tenter une guérison basique sans aucun flux temporel pur. Or cette expérience peut être inquiétante pour ceux qui ne connaissent pas notre race.

J’entre alors dans un « coma » de Seigneur du Temps, ralentissant mon rythme cardiaque à deux pulsations par minutes. J’ignore combien de temps ce processus prend et encore moins s’il fonctionne. Pour bien comprendre la chose, extérieurement je ressemble à un cadavre. Oui à une morte, mais intérieurement les organes vitaux fonctionnent toujours, mais au ralenti. Nous faisons cela dans des zones sécurisées, nous savons que nous ne risquons rien. En ce qui concerne Donna noble, je peux lui faire entièrement confiance. Elle n’est pas du genre à me donner en chair à pâture au Dalek.

Je commence à avoir d’étranges rêves, ou devrais dire cauchemars dont j’ai tant l’habitude ces derniers temps. Je vois Gallifrey, à feu et à sang. Sauf que cette fois-ci ce n’est pas la guerre du temps qui en est la cause, mais la guerre civile. Je vois à nouveau mon peuple souffrir, incapable de se réconcilier. Je me vois là-dedans, brûlé au milieu des flammes éternelles sous le regard noir de ma propre fille. Ce cauchemar est tellement fort, que des larmes coulent le long de mes joues. Je finis par me réveiller en sueur en hurlant.

Ouvrant les yeux, je constate que la pièce dans laquelle je me trouvais est complètement blanche. Tournant légèrement la tête, je constate la présence du Docteur Donna. Elle aurait pu m’abandonner, me laisser me noyer dans cette piscine. J’ai l’impression de flotter, et c’est exactement cela. Je me sens complètement étrange, au cela ne changera pas d’habitude. Malheureusement vu que ma régénération est totalement instable, je risque de "provoquer" celle-ci sans le vouloir. Mon code génétique me pause grand souci. Mon regard est très suspicieux, je ne sais pas à quoi, ils sont en train de jouer. Ne supportant pas qu’on me touche, je me mets à pester en les mettant en garde.

- Où sommes-nous ? Que se passe-t-il ? demande-je méfiante.
© 2981 12289 0




You deserve my best. I loved being you. Every second of it. Oh, the way you burned like a sun, like a whole screaming world on fire. I remember that feeling, and I always will... and I will always miss it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Une timelady et demi [Missy Koschei & Donna Noble]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» X CANICHE MALE 1 AN ET DEMI RISQUE EUTHA BETHUNE (62)
» Quelqu un, pour les intime Missy
» Froisss, demi-hobbit
» Elfinor un demi-elfe ici[U.C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Is Running Out! :: Le Passe :: L'Univers-
Sauter vers: