Time Is Running Out!

Forum RPG sur Doctor Who et Torchwood
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour à tous et bienvenue Invité sur Time is Running Out! Le forum est OUVERT ! Amusez vous bien parmi nous!

Partagez|
[Quartiers résidentiels] Je suis de retour et ce n'est pas un mauvais tour!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: 920 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation

Mar 24 Oct - 19:54

Je suis de retour [...]

 


L
a nuit était tombée, pour une fois je sortais tard du commissariat, on s’était fait passé un de ses savons sur l’enquête d’un soldat de la royal qui avait apparemment pété les plombs et qui s’était lancé dans une vendetta contre tous ceux qui avaient participé à une opération. C’était assez vague et il y avait eu une nouvelle victime, et là bonjour la colère du boss… le Skip aussi rouge qu’une tomate si bien que j’ai cru qu’il allait me faire changer les yeux de couleurs… Réaction viscérale de la part de quelqu’un qui a un côté des plus prédateurs ! Faut pas que je me sente menacé même si ce n’est pas le cas, car sinon ça ne loupe pas…

C’est clope au bec, passablement contrariée que je rentre au manoir à pied. Il y en a quelques-uns qui vont se demander ce que je fais si tard dehors. Ils savent bien que c’est normal pour une bête nocturne pour moi, sauf que ces temps-ci je suis autant diurne que nocturne, et je commençais à le sentir passer. Je pense aussi que mon humeur s’en faisait ressentir. Je m’étais prise la tête plusieurs fois avec des gars du labo et j’avais saigné légèrement des mains car je voulais empêcher mes griffes de pousser trop longs. Si seulement je pouvais avoir quelques méchants à massacrer avant d’arriver à la maison. Au pire j’irai les chercher…

Je sors soudainement de ma torpeur, je sens une énergie qui est tout sauf humaine… Un timelord est ici, je le sens, il n’est pas loin. Cela ne me surprendrait pas qu’il m’ait capté aussi. J’entends les sifflements sinistres de ma lame qui commence lentement à réapparaître sur mon dos, les serpents qui l’habitent sont en effervescence, parce que je sens une énergie qui m’intrigue et au cas où, il vaut mieux se préparer au combat.

J’avance prudemment. J’entends des talons qui se rapprochent et en même temps l’énergie qui se rapproche. Je me retourne soudainement et c’est la stupeur pendant quelques secondes. Je souris doucement en coin.

-Tiens, tiens, tiens… Ma chère rouquine ! Ravie de te revoir depuis tout ce temps !
camo©️013


Die for you, I'd do this again

“HEY, IT'S REALLY ME
I am not dead, I am still here, I need you because I love you!” ▬ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org

avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Jeu 26 Oct - 21:59

Je suis de retour [...]

 


D
Une nouvelle dispute avait éclaté à la maison Noble. Et déjà Donna regrettait d'être rentrée. Cela faisait à peine une journée qu'elle était de retour chez elle, et sa mère commençait déjà à lui prendre la tête. Cela faisait des mois et des mois qu'elle parcourait la galaxie et le temps à la recherche du Docteur. Et pourquoi ? Pour rien ! Toujours aucune trace de cet idiot d'alien. Quand la jeune femme tombait sur quelqu'un qui avait croisé sa route, la rencontre datait de plusieurs mois, voir plusieurs années. Cela l'énervait tellement qu'elle se demandait si elle n'était pas à demi seigneur du temps, à demi frustration. C'est quand on le cherchait qu'on ne le trouvait pas, elle le savait. Elle avait essayé des années avant, avant même de voyager dans le Tardis. Bon sang que cela lui manquait. Son meilleur ami lui manquait.

Le Docteur Donna avait donc décidé de rentrer chez elle, passer du temps avec son grand-père et sa mère, se changer un peu les idées, se reposer aussi. Mais être dans la même maison que sa mère était loin d'être reposant. Voilà qu'elle se mettait de nouveau à lui faire la morale. "Cherche un travail au lieu de chercher cet homme", répétait Sylvia Noble. Provoquant la colère de sa fille. C'est ainsi que Wilfred regarde sa fille et sa petite-fille se crier dessus, essayant vainement de les calmer. La dispute aboutissant finalement à un claquement de porte. Donna avait pris son manteau et était partie. Elle avait besoin de prendre l'air.

La jeune femme arpentait les rues, bougonnant, pestant contre sa génitrice qui ne semble même pas essayer de la comprendre. Elle venait juste de se rendre compte qu'elle était sortie alors qu'il faisait nuit. Bah, qui sait, peut être qu'elle allait tomber sur le Docteur, poursuivi par un alien. Elle rit tristement. "Dans tes rêves, ma vieille", pensa-t-elle.

Ses talons claquaient contre le sol et résonnait, comme amplifier par le silence de la ville. La jeune femme avançait sous la lumière des lampadaires. Se retrouver seule n'était pas une si bonne idée que ça, finalement, car elle avait le temps de penser. Penser à tout ce qui la rendait furieuse et triste. Furieuse : sa mère, le Docteur. Mais triste... sa mère et le Docteur aussi. Sa mère n'essayait pas de comprendre et lui faisait des reproches tout le temps. Et ça la mettait à la fois très en colère et triste. Quant au Docteur... Il lui manquait. Et il était introuvable, car incapable de rester à un même endroit très longtemps. Elle perdait espoir de le revoir. De le serrer dans ses bras, de lui dire "je me souviens de toi".

Tout à coup, Donna s'arrêta. Elle sentait quelque chose d'inhabituel. Un timelord ? Une bouffée d'espoir ; est-ce que le Docteur était ici ? Est-ce que c'était lui ? La jeune femme se laisse guider vers l'énergie qu'elle ressent, accélérant au fur et à mesure que l'énergie devient plus fort. Alors qu'elle sentait l'énergie plus forte que jamais, elle remarqua une jeune femme blonde, qui ne lui était pas inconnue. D'abord déçue, elle se disait qu'après tout, le Docteur pouvait s'être régénéré en femme. Elle s'approcha, et la femme se retourna. Donna reconnut immédiatement la jeune femme, qui n'était pas le Docteur, mais bien une amie à la rousse. La rousse n'en croyait pas ses yeux. Elle avait enfin retrouver Aelia, la femme qui lui avait redonné la mémoire, qui lui avait permis de rester une hybride, mi humaine mi timelady. Son amie. La joie de l'instant laissa place à la colère en voyant l'air naturel que la blonde avait pris, comme si elles s'étaient vu la semaine dernière. Évidemment, le tempérament de la rouquine la fit éclater et elle se mit à crier sur son amie.

- ATTENDS TU TE FICHES DE MOI AELIA ?! Tu disparais des années, je te cherche partout, et quand on se retrouve enfin, tu me parles comme si ça faisait une semaine qu'on s'était quittées ?! SERIEUSEMENT ?!
 
camo©️013



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: 920 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation

Jeu 26 Oct - 22:35

Je suis de retour [...]

 


L
e courroux de la rouquine était légitime, après tout je l’avais laissé retourner à sa vie, à son mariage, à sa possible vie de famille… Tout comme Tenth l’avait fait avant moi. J’esquissais un mouvement de recul, mais elle avait raison d’être en colère contre moi. Elle ne m’avait jamais remarqué, toujours un regard, toujours un œil près d’elle. Une ombre anonyme, un passant, mais jamais loin, mais jamais s’immiscer. Je perdis mon sourire qui s’était voulu ironique et je baissais honteusement la tête.

- Tu as le droit de m’en vouloir Donna… Tu as le droit d’être en colère… Je suis désolée, je suis vraiment désolée. Je m’étais donnée comme mission de te faire revenir, après l’incident du Maître… Pas de m’immiscer dans ta vie trop longtemps. *je relève la tête* Une fois que j’étais sûre que tu maîtrisais ton nouveau toi, je suis partie, car comme tu le sais, là où je vais, le Docteur n’est jamais loin. Alors je me devais de partir, de peur qu’il te retrouve et qu’il remette les choses dans son ordre, te faire redevenir humaine et te rendre amnésique une fois de plus…

Je m’approche d’un pas, puis deux puis trois.

- Je ne pensais pas te retrouver un jour… Si tu savais tout ce qu’il s’est passé pendant ton sommeil… On a la majeure partie de l’être que tu recherches au manoir… Ouais, ses régénérations… Pratiquement toutes…

Je continue d’avancer et je continuais de lui expliquer pourquoi j’ai toujours autant été débordée, jamais une visite, jamais un signe, jamais un mot… Juste une présence cachée. Tout ce qu’il s’est passé, les paradoxes, les personnages de d’autres dimensions, Virtual,… Bon elle ne devait pas suivre grand-chose, à part peut-être que le Docteur en était désormais à sa treizième incarnation, si on comptait War… Je lui aussi parlé de Gallifrey tout en avançant vers elle…

- Gallifrey est vivante, Gallifrey n’est pas détruite, elle est cachée… Le Maître est en vie… Quelque part…

Je la prends dans mes bras, je m’en moquais qu’elle me tape dessus, je l’avais abandonnée, je ne valais pas mieux que le Docteur, moi qui m’était jurée de ne jamais laisser quelqu’un derrière moi. Mais je pensais tellement et je le pensais encore, que dans ce genre de cas, le monde se portait sans moi…

- Pour me faire pardonner… Veux-tu m’accompagner dans mes voyages ? Oui, désormais j’ai mon propre TARDIS… C’est une longue histoire…
camo©️013


Die for you, I'd do this again

“HEY, IT'S REALLY ME
I am not dead, I am still here, I need you because I love you!” ▬ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org

avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Ven 27 Oct - 17:28

Je suis de retour [...]

 


D
onna fixait son amie tandis que cette dernière expliquait son départ si soudain. La jeune femme était vraiment en colère. Elle avait souffert de l'absence de Aelia, qui était venue s'ajouter à celle du Docteur. Et elle avait envie de frapper et crier sur son amie. Cependant, elle décida de ne pas l'interrompre et de l'écouter, serrant quand même les poings et garder cet air furieux sur le visage.

Il est vrai que Donna avait pensé à cette possibilité ; que le Docteur lui efface de nouveau la mémoire. Mais à présent, sa partie timelady ne la mettait plus en danger, pas vrai ? Donc ce n'était plus nécessaire ! Mais on ne sait jamais avec ce Docteur... Elle regarda son amie s'approcher, ne bougeant pas, écoutant en silence. Se perdant un peu dans les explications. Mais essayant de suivre le mieux possible. En apprenant que la planète de son meilleur ami était vivante, elle se sentit heureuse et soulagée pour le Docteur.

La jeune femme sursauta lorsque Aelia la prit dans ses bras. Donna frappa un peu l'épaule de son amie avant de la serrer dans ses bras, les larmes aux yeux. Pour finir par fondre en larmes, sa colère s'étant finalement envolée pour laisser place à la joie de revoir la jeune femme blonde. Elle s'écarta légèrement à la proposition d'Aelia, de voyager avec elle. Donna sourit, essuyant rapidement ses larmes. Comment pourrait-elle refuser ? Ce genre de voyage lui manquait tellement !

- Avec plaisir ! Et il faudra que tu me racontes cette histoire. Et je te préviens, si tu disparais encore je te retrouve et je te botte le derrière.

La jeune femme était impatiente de voir le Tardis, de voyager dans le temps et l'espace avec son amie. Profiter de la compagnie d'Aelia, rattraper le temps perdu. Et avec son aide, elle pourrait enfin parvenir à retrouver le Docteur. Et son amie pourrait même l'aider à le convaincre qu'il n'a plus besoin de lui effacer la mémoire. Il est probable qu'elle lui crie dessus comme elle a crié sur Aelia, mais c'est son caractère après tout. Donna regarda son amie, soudain curieuse. Elle lui demanda des informations sur les incarnations du Docteur qu'elle n'avait pas connu. Après tout, elle avait toutes les informations sur les incarnations précédentes du Seigneur du Temps en question, mais aucune sur les trois nouvelles. Une autre question lui vint à l'esprit ; qui l'avait succédé en tant que compagnon ou compagne du Docteur ? Autant poser aussi la question à Aelia !

-D'ailleurs, j'ai aussi une autre question.. Tu peux me parler des compagnons que le Docteur a eu après moi ? J'aimerais les rencontrer !

Après tout, elle avait bien rencontré les précédents compagnons et amis du Seigneur du Temps, autant rencontrer ceux qui ont tenu compagnie à son meilleur ami. Elle espérait vraiment que le Docteur ne soit pas resté seul dans son Tardis à sauver tout le monde. Il n'était vraiment pas fait pour être seul. Elle le savait, elle avait une partie de lui en elle. Elle l'oubliait parfois, elle oubliait qu'elle était banale avant toute cette histoire avec le Maître. Bref, Donna était heureuse d'être avec Aelia.
camo©️013



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: 920 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation

Sam 28 Oct - 11:55

Je suis de retour [...]

 


T
ouchée, elle fondit en larmes, la pauvre, j’avais horreur de voir mes amis pleurer. Mais au moins la perspective de voyager avec moi semblait la consoler grandement. Elle essuya ses larmes et répondit qu’effectivement cela serait avec plaisir qu’elle me suivrait. Il fallait aussi qu’ je lui explique comment j’avais eu mon TARDIS… Faut dire que la première fois que je l’avais recroisé je n’avais pas tellement eu le temps de les présenter. J’étais contente j’allais avoir une compagne qui me connaît un peu. J’espérais juste que cela se passerait bien avec mes autres compagnons occasionnels.  Et là l’image de Sherlock et de Leander m’arrive en pleine figure. Haaan… Ces deux-là, si le Docteur savait la moitié de ce qu’on a fait !

Elle me posa des questions au sujet des nouvelles incarnations du Docteur. Elle aurait forcément l’occasion de les rencontrer, néanmoins en essayant de faire le plus simple possible, je lui ai parlé d’abord du Docteur de la Guerre, que je voyais comme un père adoptif, et lui il savait se battre et il traînait toujours avec une arme à feu. C’était celui qui pensait avoir détruit sa planète natale alors qu’il l’avait aidé avec l’aide du Dixième et Onzième. Malheureusement ils savent qu’elle est sauvée mais ne se rappellent  pas d’avoir fait équipe ensemble… Ensuite il y a l’incarnation suivante, celui que j’appelle Will (un surnom que je lui donnais au tout début), lui c’est un chien fou, un gosse et un footballeur talentueux. On a tendance à le sous-estimer car c’est un surexcité de base.  Mais il reste le Docteur et c’est un homme remarquable qui sait tout faire avec ce qu’il a à portée de mains… Même un gun qu’il a utilisé contre les Anges… Pour ce qui est du dernier en date, c’est un grincheux, froid. Il n’est que très peu avenant et a beaucoup de mal à aller vers les autres… Il s’est dégelé grâce à une de ses compagnes mais il n’est pas aussi chaleureux que celui qu’elle avait connu.

La question suivante je l’attendais, les compagnes, qui lui avaient succédées. Amelia, Clara et Bill que je ne connaissais pas plus que ça… Je lui en ai parlé brièvement en lui disant qu’elle allait avoir  tous les renseignements dans la database de mon TARDIS.

On continue à avancer et on arrive devant une porte dans un mur, complètement anodine.  Je ne peux pas m’empêcher de fanfaronner.

- Moi,  mon circuit caméléon il fonctionne au moins !

Je pose mon pouce au-dessus de la poignée on entend des bruits informatiques et la porte s’ouvre dans un cliquetis sourd… Je l’invite à me suivre à l’intérieur, on pousse une lourde porte immense richement décorée et quand on rentre la première chose qui frappe le visiteur c’est la colonne centrale avec un grand soleil chaud d’été. Le sol est en bois un parquet soigné, l’allée principale est en verre, avec de grands piliers blancs qui changent de couleur. Au-dessus, un plafond terriblement haut  en forme de dôme avec des lustres constitués de petites boules lumineuses, synchronisées avec l’éclairage du plancher de verre. Sur les murs, des livres partout, des étagères avec des artefacts ou breloques rapportés de différents voyages.  Un balcon circulaire avec plein de petits cercles lumineux fait le tour de la pièce avec des portes à intervalles réguliers.  Tout autour de la console, quand il n’y a pas de bibliothèque, il y a un canapé et des fauteuils confortables. Sous un des escaliers, il y a une sorte de gros générateur de secours qui fait penser à un groupe électrogène. Il y a même des plantes vertes qui semblent vivantes vu qu’elles bougent légèrement sans aucun courant d’air. Les couleurs dominantes, aussi bien au point de vue de la décoration que de la lumière, sont des bleus ciels et outremer qui donne une apparence fraîche au TARDIS. Les murs ont une apparence de vitres et il y a deux grands cercles comme des hublots qui sont en réalité des écrans pouvant projeter des hologrammes, mais qui peuvent tout bêtement servir de vitrine sur l’extérieur. Que dire de la console si ce n’est qu’on dirait une console de jeux. Des boutons multicolores, des flèches directionnelles et des leviers qui ressemblent à ceux d’avions de ligne, il y a même une machine à écrire…

Le temps semble changer à l’intérieur de la colonne centrale et on voit un point d’interrogation en nuage se former. Je sais, ou plutôt je sens qu’il est à l’encontre de Donna.  Je souris et je me retourne vers elle.

-Bienvenue chez moi… Irena, je te présente Donna Noble, la femme la plus importante de l’univers et récemment à demi-timelady ! Donna, je te présente l’esprit du TARDIS, ma mère, Irena…

Changement immédiat dans la colonne centrale, le point d’interrogation de nuage se change en feu d’artifice avant de revenir au soleil de l’entrée…
camo©️013


Die for you, I'd do this again

“HEY, IT'S REALLY ME
I am not dead, I am still here, I need you because I love you!” ▬ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org

avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Dim 29 Oct - 23:40

Je suis de retour [...]

 


D
onna écouta les explications de son amie. Donc, les incarnations de son meilleur ami qu'elle ne connaissait pas encore se résumait à celui qui avait connu la guerre dont son Docteur ne voulait pas parler, un gosse surexcité et un grincheux. Des personnalités bien différentes. Cela la surprenait toujours un peu, comme elle n'avait jamais vécu la régénération d'un Seigneur du Temps, ou en tout cas, pas dans un cas normal.

Puis, Aelia lui parla brièvement des compagnes qu'il avait eu. Elles avaient des noms tout à fait mignons ! Elle avait hâte d'en apprendre plus sur elles et de les rencontrer. La dernière fois qu'elle avait rencontré des compagnes de son meilleur ami, cela avait été plutôt... Mouvementé. Après tout, c'est là qu'est née la nouvelle Donna. Le Docteur Donna !

Concentrée dans la conversation, Donna ne s'était pas rendue compte du chemin qu'elles avaient parcourue ensemble. Arrivant devant une porte assez banale. La jeune femme pouffa de rire lorsque son amie fit une petite pique à l'adresse du Docteur, dont le TARDIS restait bloqué sur une cabine téléphonique de police. Le Docteur Donna observa Aelia ouvrir son TARDIS, entrant ensuite avec elle.

Donna s'arrêta à l'entrée, impressionnée par la beauté de l'intérieur. Son regard ne manquait aucun détail, qu'elle notait inconsciemment dans un coin de sa tête, tout en avançant, la main sur la rambarde. Elle fut coupée dans son admiration par Aelia, qui se tournait vers elle pour l'accueillir... et lui présenter sa mère. Donna regarda Aelia, puis la colonne centrale, clignant des yeux, avant de sourire. Le Docteur Donna avança de quelques pas, tout sourire, regardant attentivement les petits signes qui apparaissaient.

La jeune femme avança, continuant d'admirer et de noter chaque détail du TARDIS, avant de s'approcher, prenant un livre au hasard sur l'étagère. Donna sourit. Elle se plaisait déjà ici. Et elle était en plus avec son amie la plus proche. Que demandez de plus ? Soudainement, elle rangea le livre, et se tourna vivement vers son amie, un grand sourire aux lèvres.

-Alors, chef ! Quelle est notre destination, chef ?

Donna trouvait que l’appellation "chef" allait bien à son amie ; de plus, c'était amusant de la qualifier ainsi. Elle avait hâte de commencer les voyages. D'aider les gens en compagnie de Aelia. Elle s'approchait de la colonne centrale, prête à utiliser les connaissances du Docteur afin de conduire -même si le mot n'est probablement pas approprié- ce TARDIS.

- Passé, futur, Terre ou Karass Don Slava ? Dis-moi où on va !

Parfois, ces choses qu'elle connaissait sans les avoir jamais vu l'effrayait un peu. Et parfois aussi, elle avait peur de ressentir la même chose que lorsque son cerveau commençait à se consumer. Quand elle sentait ce raisonnement logique, cette intelligence qu'elle n'avait pas avant (ou peut être était-elle persuadée qu'elle ne l'avait pas), elle avait peur que cela recommence et qu'on lui efface la mémoire de nouveau. Mais elle ne parlait pas de ses craintes, elle ne disait rien, et se contentait de sourire à son amie, et de ne montrer que sa hâte et son excitation à l'idée de voyager avec elle.
camo©️013



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: 920 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation

Sam 11 Nov - 11:30

Je suis de retour [...]

 


B
on ma mère semblait apprécier mon invité, il faut dire que Donna avait le sourire jusqu’aux oreilles, semblant même pas étonnée qu’une âme d’un être vivant prenne corps dans un TARDIS plus évolué que celui des Docteurs par exemple. Une idée me traversa l’esprit, et si c’était cette fusion qui avait amélioré le réceptacle, faudra que je demande à Koschei ce qui l’en pense quand il sera un peu mieux luné.

Elle se retourna d’un coup après avoir reposé un livre dans la vaste bibliothèque. Chef… J’avais horreur qu’elle m’appelle comme ça… J’avais d’ailleurs horreur qu’on use de protocole avec moi, même sur la plaisanterie. Le seul mot de ce genre que j’appréciais c’était quand Lee m’appelle sa princesse. Bien que techniquement j’ai plus l’âge d’une reine-mère.

- Mmmmh… Je ne sais pas ? Quelque part dans l’espace et le temps ?

J’étais revenue vers la console et je commençais à appuyer sur des boutons, tirer et pousser des leviers, limite joué avec un stick directionnel de manette de jeu. Quand elle cita des destinations, je me suis dit qu’il allait falloir que je lui apprenne à maîtriser ces excès de connaissances. Au début Alaric avait eu le même souci, son cerveau tournait plus vite et avait ses propres opinions. Je pense que tout comme lui, tout allait trop vite pour Donna et elle avait peur que tout recommence et que moi je sois forcée de lui effacer la mémoire. Cette idée me déplait. Elle gardait le silence, gardant ses craintes pour elle, ne voulant pas gâcher ce moment. Mais me gâcher des craintes, c’est comme cacher l’odeur de la charogne à un vautour en plein désert, ça ne fonctionne pas… J’ai mis les réacteurs en route et en silence je suis allée chercher deux tasses et un thé bien chaud dans une magnifique théière de porcelaine de Chine sur un plateau assorti. Je lui ai fait signe de se diriger vers le petit salon avec des fauteuils confortables. Je nous ai servi deux tasses, et je me souvenais que Donna le prenait sans sucre. Moi j’aimais bien mettre une cuillère de miel dedans.

- Donna, je sens tes craintes… Tu ne peux pas me les cacher, je ne suis pas une dame du temps ordinaire. Mon empathie est amplifiée, surtout auprès des gens que j’aime ou que j’apprécie… Tu sais je n’en suis pas à mon coup d’essai… J’ai utilisé la matrice du TARDIS pour ramener quelqu’un à la vie en le calquant sur mon ADN. Résultat, j’ai créé un être tabou, un Timelord artificiel, qui en plus d’avoir le même souci que toi au point de vue gestion de ses nouvelles compétences, devait aussi faire face à des pulsions vampiriques, faire face à des envies de sang dévorantes… Maintenant, non seulement il gère sa nature timelordienne mais en plus vampirique… Je ne devrais pas avoir trop de mal à t’aider à maîtriser ce flot confus de données !

Je lui tends sa tasse.

- Thé noir fumé, si j’ai bonne mémoire tu l’aimes bien…
camo©️013


Die for you, I'd do this again

“HEY, IT'S REALLY ME
I am not dead, I am still here, I need you because I love you!” ▬ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org

avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Mer 15 Nov - 20:38

Je suis de retour [...]

 


S
on amie avait visiblement senti ses craintes ; elle l'invita à s'asseoir devant une tasse de thé dans le salon. Donna prit place dans un des sièges, et écouta Aelia. Elle lui racontait l'histoire d'une personne qu'elle avait ramené à la vie. Elle se dit qu'elle aimerait bien rencontrer ce Timelord artificiel. Elle sourit lorsque Aelia lui tendit la tasse et la prit en la remerciant.

-Tu as très bonne mémoire. C'est l'un des seuls thés que je bois, je préfère le café d'habitude, mais celui-là est mon préféré !

Donna, pensive, but quelques gorgées de sa tasse. Elle décida de parler de ses craintes. Son amie était là pour elle, et puisqu'elles allaient voyager ensemble, autant ne rien se cacher. Elle parla de cette vie qu'elle avait avant tout ça, avant sa rencontre avec le Docteur, avant de devenir elle-même "le Docteur" en quelque sorte. En partie. Cette vie morne, qu'elle détestait, mais qu'elle vivait par conformité, parce qu'il n'y avait rien de mieux. Les voyages avec son meilleur ami, avec ce Timelord si particulier, lui avait donné la vie qu'elle voulait. Donna évoqua le sentiment qu'elle avait ressenti quand elle s'est rendue compte qu'elle allait perdre cette vie pour retourner à sa vie d'avant. Cette vie qu'elle détestait. Aelia l'avait autant sauvé que le Docteur : le Docteur l'a sauvé une première fois de son quotidien, avant de l'y renvoyer, de l'abandonner. Et Aelia l'a sauvé une deuxième fois en lui redonnant la mémoire et lui permettant d'être elle-même. Cette période de perte de mémoire avait été un enfer pour Donna, et elle ne s'en était pas rendue compte jusqu'à redevenir elle-même. De nouveau, le Docteur Donna remercie son amie.

- J'ai peur, aussi, tu sais.. que le Docteur m'efface à nouveau la mémoire sans me laisser lui expliquer. D'ailleurs.. Je suis désolée si je parais obsédée par lui. C'est juste... Ca fait si longtemps que je ne l'ai pas vu... Il me manque. Tout comme tu m'as manqué, Aelia.

En silence, Donna termina son thé, puis sourit, se leva. Demandant avec enthousiasme leur destination. Elle allait profiter de ses voyages avec Aelia. Et essayer de mettre quelques temps de côté sa recherche du Docteur pour rattraper le temps passer avec son amie.. sa meilleure amie.
camo©️013



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir
Messages : 622
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: 920 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation

Ven 17 Nov - 11:14
- Un des seuls thés que tu bois, vraiment ? Quand on trainait ensembles tu ne buvais que ça !

Non mais vraiment, c’est moi qui suis vieille et c’est elle qui a des problèmes de mémoire. Je souris doucement avant de pouffer. Je repris mon sérieux quand notre discussion partit sur ses craintes. Elle avait bien les peurs que j’avais captées, revoir le Docteur qui n’accepterait pas qu’elle soit une aberration et lui effacerait à nouveau la mémoire. Sauf que cette fois, j’étais là et cela n’arriverait pas. Elle avait dû vivre un enfer, ne comprenant pas certaines choses qu’elle devait ressentir de temps à autres, comme une impression, un truc dans la tête. Et puis j’étais revenue, car une Timelady en plus serait une aide non négligeable. J’aurai aimé que Donna soit prête pour les événements de Virtual, mais on s’était débrouillé sans.

Le Docteur lui manquait, énormément. Ca se voyait, mais elle était aussi animée par cette peur que le Docteur, son Docteur en converse, n’accepte pas plus cette fois que l’autre fois qu’elle soit le Docteur Donna, la femme la plus importante de l’univers. Il y avait son métacrisis à ce Docteur qui se baladait dans un monde parallèle avec Rose, qui au final était revenue ici. Je souris.


- Tu sais, ton Docteur, le Docteur en Converse il n’a pas beaucoup changé, il est toujours aussi foufou, mais il est plus sombre, même s’il est à deux doigts de récupérer sa Rose Tyler… Tu le reverras bientôt, c’est garanti !

Je souris et je la regarde se lever, après avoir bu sa tasse et me demander notre destination. Je n’avais pas tellement d’idée… A moins que… Non, mauvaise idée… Et puis depuis quand j’ai peur de la réaction des Timelords ? Des Docteurs, du Maître, de Missy ? C’était décidé, on resterait en vol stationnaire, mais elle la verrait, cette grosse rouge-orangée. Disparue, mais ramenée et protégée à la fin de l’Univers.

Je viens donc en silence vers la console et je commande la destination. Je lui fais un clin d’œil et je lance les réacteurs.


Die for you, I'd do this again

“HEY, IT'S REALLY ME
I am not dead, I am still here, I need you because I love you!” ▬ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org

avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.
Messages : 66
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Quelque part dans l'espace et le temps.

Fiche Personnage
Age: Inconnu
Groupe:
Epoque: Présent
The Most Important Woman in the Universe

Lun 20 Nov - 21:41

Je suis de retour [...]

 


D
onna ne l'avouera pas, mais qu'elle ait oublié qu'elle ne buvait que du thé avant lui faisait peur. Ça lui rappelait sa perte de mémoire provoquée par le Docteur. De toute façon, Aelia le devinera sûrement. Son amie lui parla de son Docteur, ce qui la fit sourire. Il n'avait pas changé, alors. Elle avait hâte de le revoir et de lui crier qu'il était un crétin avant de le serrer dans ses bras. Donna regarda son amie se lever, aller vers la console et rentrer une destination. En voyant le clin d'oeil, le Docteur Donna commença à s'exciter, s'approchant pour essayer de voir la destination mais la timelord s'entêtait à lui cacher. Rouspétant, la jeune femme suppliait à son amie de lui laisser voir, agissant comme une enfant.

Le TARDIS s'arrêtait. Du regard, Donna demanda si elle pouvait ouvrir la porte. Obtenant l'accord de son amie, accompagné d'un sourire, la jeune femme s'avança vers la porte. Doucement, elle l'ouvra.

En face d'elle, une grande, magnifique planète se tenait. Elle rayonnait d'un rouge orangé puissant, ressemblant à un soleil qui brillerait seul ici. Donna restait scotché devant la beauté de la planète devant elle. Elle la reconnaissait. Gallifrey. Sa.. Non, pas sa planète. Même si elle était à moitié Docteur, sa planète était la Terre. Gallifrey était la planète de son meilleur ami.

Alors Gallifrey était vraiment vivante. Le Docteur l'avait vraiment sauvée. Donna sourit. Heureuse de voir cette planète qu'elle semblait connaître depuis toujours alors qu'en réalité, c'était la première fois qu'elle la voyait. Elle se tourna vers Aelia, toute enthousiaste, et la remercia, avant de demander en suppliant si elles peuvent aller sur la planète. Elle voulait absolument visiter, même si tous les paysages étaient déjà gravés dans sa tête. Elle voulait tout voir de ses propres eux.
camo©️013



☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[Quartiers résidentiels] Je suis de retour et ce n'est pas un mauvais tour!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quartiers Résidentiels
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» Je suis de retour !
» Je suis de retour. (Pour vous jouer un mauvais tour!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Is Running Out! :: Le Présent :: La Terre :: Europe :: Royaume-Uni & Irlandes :: Londres :: Centre-ville et alentours-
Sauter vers: