Time Is Running Out!

Forum RPG sur Doctor Who et Torchwood
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour à tous et bienvenue Invité sur Time Crash! Le forum est ouvert! La période de révision pour les examens a commencé. Ne vous étonnez donc pas que le forum ait un peu l'air désert. Seul Sam et War peuvent vous répondre. Merci de votre compréhension!

Partagez|
MessageSujet: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Jeu 9 Fév - 0:05
Aelia McPherson

Sam
Beckett

Aelia
McPherson

A la naissance il n'y avait rien...
Je n’avais pas vu autant d’étoiles dans un ciel terrestre… Pas un bruit, pas un souffle, un peu de fraîcheur mais pas assez pour me faire frissonner. Malgré tout c’est mon tour de garde, tandis qu’à côté de moi, presque blotti contre moi ça dormait paisiblement. Il m’avait mis au défi de lui montrer que des certitudes scientifiques pouvaient être bouleversées. Pas de problèmes, il a demandé ça à quelqu’un qui voyage dans le temps et l’espace depuis près de plus de 850 ans.

Si bien que je l’avais emmené au début de l’âge, au début où il n’y avait qu’une étendue sans aucune roche, sans aucune planète… La naissance de la Terre… Et la cerise sur le gâteau fut le vaisseau Racnoss en tant que première pierre de l’édifice. Je me revois encore le regarder défiante « Et là ? Elles ne sont pas ébranlées tes certitudes de scientifique ? » La tête qu’il avait faite ! J’ai éclaté de rire sur le moment… Puis nous étions revenus une poignée de siècles plus tard pour atterrir… La nature sans animaux ou presque, sans humains, sans pollution, mère nature dans toute sa splendeur. Des arbres géants, un ciel toujours bleu, des plaines fleuries à perte de vue. Un cadre Idyllique où je lui ai proposé alors de camper. Là horreur ! « Tu ne comptes pas faire un feu ici ? » Je souris encore à la pensée de sa réaction. Un feu artificiel brûlait comme un vrai… Chaud, rassurant, protecteur. Les vampires n’aiment pas le feu, moi c’est l’orage qui me pose souci, chacun son problème !

Je regarde mon compagnon avec des yeux doux. Je lui caresse doucement ses cheveux avant de revenir à ma rêverie… Je crois qu’il ne s’est jamais autant empiffré de fruits. Faut dire qu’il n’y avait pas encore des masses de poisson dans la rivière qu’on avait croisée. Pourtant, on entendait des genres de cigales dans cette belle nuit… Je regarde ma montre… Le soleil ne va pas tarder à poindre le bout de son nez. Déjà, la nuit si sombre et si belle de petites paillettes stellaires commençait à s’éclaircir et à prendre des teintes violacées. Mais rapidement les teintes s’éclaircirent et face à nous l’aube se montrait… J’ai réveillé Sam aussi doucement que je pouvais, mais il fallait qu’il voit ça…


-Sam… Sam réveilles toi… Tu ne peux pas la première aube de notre planète quand même ! C’est magnifique…




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Ven 10 Fév - 15:42
Sam Beckett
Toutes ces émotions, toutes ces merveilles ... Si Aelia ne me les avait pas montré, si je ne les avaient pas vu, je n'y aurais pas cru un seul instant. Je me souviens quand j'avais construit Zigi. La première fois que j'ai pu l'entendre me donner les calculs pour le premier voyage temporel, j'étais certain que j'avais atteint un point de non-retour sans précédent. Il fallait que je voie... vois de mes propres yeux le voyage dans le temps tel que je l'avais imaginé.

Malheureusement j'avais trop vu et j'avais cru me perdre pour de bon. C'est peut-être pour cela qu'au début j'étais quelques peu retissant à croire certainement. J'étais bien loin de penser que les questions sur l'univers ne m'était pas acquis. Et avec le voyage dans le temps, j'avais donc pensé que tous ces réponses auxquelles l'on donnait aux questions sur l'univers étaient assez satisfaisant. J'avais tort... tort sur toute la ligne! Aelia avait encore réussi à me couper le souffle et à me bluffer comme j'avais été saisi lors de mon premier saut. Le fameux saut de l'inconnu qui vous prend aux tripes et qui vous garde chaque instant de votre existence.

J’assistais donc à cette naissance de la terre qui se déroula devant mes yeux ébahi, comme un gamin qui découvre le monde d'un peut plus haut quand il se lève pour apprendre à marcher. A mon age, je venais de me prendre une baffe monumentale sur mes croyances et mes connaissances. Une fois la construction du monde en place, grâce a ce premier vaisseau qui usurpa le noyaux de notre planète, je ne verais plus vraiment les araignées de la même manière. Le choc passé, ma time-lady m'emmena plus loin dans le futur lorsque la terre était encore jeune et vierge de toute faune sauvage. Les fruits sucrées que portaient les arbres en ce temps étaient tellement délicieux que je ne put y résister. Cela montrait vraiment a quel point l'homme avait vraiment tout gâcher.

Je m'endormis, repu par ce repas frugivore bien mérité en me sentant en sécurité devant ce feu qui n'en était pas un et une femme... qui n'en était pas une vraiment une non plus... En tout cas même si elle en avait l'apparence, j'avais l'impression d'être plus en présence d'un ange qu'une extraterrestre. Et ce fut encore le cas quand elle me réveilla a l'aube. La première aube de notre belle boule de cristal bleu.

Je me réveillais doucement, puis vite sur pied nous nous éloignâmes du campement pour nous mettre sur une colline en surplomb d'une vallée qui somme toute pourrais être à l'origine de l'emplacement de Londres des millions d'années plus tard. Petit à petit le gris violet du ciel fit place à un gris clair puis orangé. Je Soleil pointa à l'horizon donnant des couleurs de feu au ciel. Ho oui ! Que c'était magnifique, magique même. Je regardais alors Aelia avec un sourire doux.


- Merci... c'est vraiment merveilleux. Je n'aurais jamais pensé à vivre ça un jour et surtout pas grâce à une femme aussi merveilleuse que toi. Je me demande encore quelle surprise tu me réserves et j'avoue... * je finis par regarder le soleil qui montait lentement dans le ciel* je m'attendrai à tout venant toi désormais.




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Sam 11 Fév - 20:49
Aelia McPherson
- Tu n’en fais pas un peu trop ? Merveilleuse ? c’est pas un peu fort…

Je souris, je savais qu’on se tournait autour, et je dois dire que je serais très tentée de m’y laisser prendre. Après tout, j’avais été la première à le voir et le premier visage qu’il avait vu. Au départ, je passais pour le parfait des monstres puis il s’était radouci, puis on avait fini par… Partager quelque chose que j’aurai bien voulu ne pas avoir à lui donner… Ma condition. Quoiqu’il en soit on en avait fait du chemin et comme un jeu on se tournait autour et faire ce genre de compliments faisaient partie de sa façon de jouer. Je m’y étais habituée, mais pas trop !

- Je n’aurai jamais fini de te surprendre !


Fis-je en lui faisant un clin d’œil en cherchant sa main tout en regardant le lever du soleil… Cet instant fut très court malheureusement, alors que ma montre reliée au TARDIS bipa bruyamment… J’ai repris ma main et j’ai regardé le bracelet…

- Aie ! On ne peut malheureusement rester plus longtemps, la pression atmosphérique rentre en phase d’instabilité, dans cinq minutes on aura le droit à une sacrée tempête !

Fis-je en rebroussant tout doucement chemin. Je n’avais pas relevé ses paroles, et c’est en redescendant de la colline. J’ai fini par lui répondre.

- Tu devrais continuer à être surpris, c’est l’essence même de ta profession… Et donc à ne pas t’attendre à l’inattendu ! Ca serait dommage que je n’arrive pas à ce que t’y attendes pas !

Je suis donc redescendue de la colline, ramassé le « fire maker » et je suis entrée à nouveau dans le TARDIS attendant qu’il en fasse de même, j’ai programmé une nouvelle destination… J’ai mis les réacteurs le laissant regarder le temps se gâter, les tornades se former, et les orages gronder, puis nous avons disparu. Je me suis retournée et j’ai souri.


- Ne fais pas cette tête ! Tu la reverras bien vite !


Je soupire et nous arrivons là où je voulais l’emmener, il avait le choix soit il ouvrait la porte soit non... C'était quelque chose d'assez traumatisant…

- Tu as vu sa naissance… Et comme toute chose a une fin…

Fis-je en lui désignant la porte…




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Sam 11 Fév - 23:29
Sam Beckett
Lorsque je senti sa main dans la mienne, un frisson me parcourut. J'aurais voulu que cet instant ne s'arrête jamais, mais malheureusement ce ne fût pas le cas. Je finis par la suivre dans le Tardis après m'être un peu attardé (pas longtemps juste une ou deux seconde de plus) à regarder le soleil, puis sans me presser, les mains dans les poches, je rentrais juste à temps dans le vaisseau pour voir le temps se gâter. J'eus un petit pincement au cœur. J'aurais bien voulu assister à cette tempête bien à l'abri dans le Tardis. Elle releva mon expression et m'assura que je la reverrais. Bien sûr que je la reverrais, mais avec ces bétons froids et ces immeubles gris...

Une fois stabilisé, elle me proposa de regarder. Je savais ou elle m'avait emmené. La fin du monde. La vraie fin, pas celle des hommes, mais bel et bien celle de la planète. Je mis ma main sur la poignée, hésitant. Puis la curiosité l'emporta et j'ouvris en grand. Le Soleil était immense...et gonflait à vue d’œil. La planète avait l'air préserver par un champ de forces. Je m'étonnais de la technologie du futur tendit qu'un satellite surplombait la planète. Je le dénigrais, trop absorber par le spectacle de la géante rouge qui venait surement d'engouffrer mercure et vénus tel un monstre géant, commençant a grignoté le système solaire.

Alors que le soleil arriva à la hauteur de la terre, les boucliers se rompirent et je la vis explosée en millions de morceaux. Je ne pus que verser une larme d'émotion. Elle avait fait son temps et je lui disais adieu en mon for intérieur, la remerciant de nous avoir abrité si longtemps avant son agonie. Pendant un instant, je contemplait ces rochers qui avaient été ma planète quelques minutes auparavant, puis doucement, mais surement, je refermais la porte avant de me tourner vers Aelia.


- J'ai beau savoir que nous allons revenir dans le présent... enfin notre présent et que la terre sera toujours là sous nos pieds lorsque nous sortirons du Tardis, mais... je ne peux pas m'empêcher de me sentir mal comme si je ne la reverrais plus jamais... Comme quoi l'homme n'est peut-être réellement pas fait pour voyager dans le temps...ou... ne peut finalement pas comprendre ça vrai place dans l'univers!

Je la regarde dans les yeux  avec un sourire triste.




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 11:39
Aelia McPherson

Je savais que ce genre d’événements ne laissait pas de glace et que même quelqu’un qui en avait vu comme Sam, cela pouvait apporter divers réaction et un certain traumatisme… Même si je n’étais pas devant le spectacle que je connaissais déjà, j’ai quand même versé ma petite larme. J’ignorais qu’au même instant, Sam versait la sienne.

C’est son monologue qui me tira de mes écrans et je suis venue vers lui. Je ressentais son malaise, j’aurai peut-être pas dû, mais aucun scientifique de son siècle n’aurait pu voir les deux spectacles que je venais de lui offrir… J’ai posé ma main sur son épaule, même le TARDIS semblait devenir silencieux et baissait la lumière…


-Si cela peut te rassurer, quand cela va arriver, la Terre est devenue inhabitable, il n’y a plus aucune vie, végétale ou animale. C’est une planète désertique où la température dépasse les 90°c le jour depuis plusieurs siècles… Il n’y a plus de nuits… L’humanité a colonisé d’autres mondes… Ya même un vaisseau appelé l’Arche de Noé II qui a emmené toutes les races animales de la Terre vers d’autres planètes ayant le même écosystème…

Je soupire doucement.

- Ne dis pas ça… Depuis la fin du 21e siècle, les humains se sont lancés à la conquête de l’espace… Toi tu as été un pionnier dans le voyage dans le temps humain. Chacun son truc ! Donc non… Les voyages, l’humain peut les faire… Mais il faut prendre en compte que ce genre de voyages peuvent changer radicalement la vision des choses !

Je commence à repartir vers la console en ronchonnant.

- Et c’est quoi cette mode chez vous les humains de vous croire si petit à côté de l’univers, hein ? vous êtes une des seules races à tout rationnaliser, les mariages, les Noëls, les anniversaires… Vous n’êtes pas du tout petit et vous avez parfaitement votre place dans l’univers….

Je fus interrompue par les alarmes de sécurité qui refermèrent automatiquement  les portes et les réacteurs se mirent en route rapidement… On se faisait secouer comme des pruniers… Sur les écrans les stats des boucliers thermiques se sont excités activant le système de survie du TARDIS.

- Cramponne-toi,  ça va swinguer !

J’ai abaissé la manette et on a commencé vraiment à voyager, mais je crois qu’Irena s’était fait une frayeur vu à quelle vitesse on voyageait… On a atterri un peu fort et le système de maintenance se mit en route…

-A yé… On a atterri… Ché pas où on est…

Je me redresse et je prends ma lame et mon tournevis et j’ouvre la porte… Je me protège bien vite les yeux.

- Owwww…. C’est lumineux ici….




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 12:51
Sam Beckett
Elle avait raison, j'avais été plutôt pessimiste sur ce coup, mais c'est bien ce que cet événement m'avait inspiré. Je l'avais laissé parler et je l'écoutais sans rien dire jusqu'à ce que la fermeture des portes me sorte de ma torpeur.

- Wow le Tardis n'a pas de bouclier pour ce genre de chose ? Je croyais que c'était un vaisseau technologiquement évoluer...

Mince, j'aurais dû me taire. J'avais oubliez la sensibiliser de ces vaisseaux qui avaient une conscience. J'eus l'impression que cette aventure m'avait beaucoup plus ébranlé que je ne l'aurais cru. Quand Aelia me demanda de m'accrocher je pris la parois la plus saillante près de moi et m'accrochai de toutes mes forces. Ce fut malheureusement raté. Je tombais assis par terre et ma tête heurta le mur derrière moi. Cela ne m’assomma pas heureusement, mais c'est sûr que j'allais avoir une petite bosse. Une fois stabilisé je finis par m'arracher du sol trop bas en gémissant.

- Je crois que je me fais trop vieux pour ces bêtises! Ouch! *puis me ravisais en me rappelant que non seulement j'étais un vampire mais aussi qu'Aelia était largement plus vieille que moi* oups désolé j'ai tendance à oublier ma condition parfois!

Une fois sur pied, je vis Aelia ouvrir les portes. Étant moi aussi en face je me pris de la lumière intense dans les yeux. Je me les couvraient avec la main essayant de m'y habituer, mais j'eus l'impression que cette lumière n'en finissait pas.

- Où sommes-nous exactement ? On dirait qu'on est plongé dans une lumière sans fin c'est incroyable.

J'essayais de venir près d'Aelia afin peut-être d'avoir une idée de là où nous étions, cependant c'était presque impossible avec toute cette lumière aveuglante qui prenait l'ouverture du Tardis. Une lumière à la fois froide et chaleureuse, je n'aurais pas su vraiment dire comment je me sentais face à ce tel déferlement. J'avais complètement oublié d'où nous venions et je ne savais vraiment pas comment nous avions atterri ici. Une chose était certaine, nous étions très très loin de la terre...ou en tout cas c'était mon intuition... Je ne sentais rien pas même âmes qui vivent cela rendait cette lumière encore plus angoissante. Mes sens développés ne m'étaient d'aucune utilité dans la détermination du lieu et encore moins du temps où nous étions

- Peut-être que maintenant que le vaisseau s'est stabilisé il pourra nous dire où et quand nous sommes parce que là je dois dire que je suis perdu.




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 19:24
Aelia McPherson
- C’est justement l’alarme des boucliers qui nous font bouger ! Ils ont du atteindre leur capacité…

Je regarde la colonne centrale, je soupire lourdement. Il pleut, il l’a peiné… J’ai caressé cette même colonne et la pluie s’est arrêté à l’intérieur. Quand le tardis a commencé à nous secouer, avec le concert d’alarmes, J’ai entendu vaguement la petite chute de mon passager… Mentalement je lui demandais si cela allait, mais quand tout devint trop silencieux à mon goût je revins vers lui en l’aidant à se relever.

- Mais non tu n’es pas trop vieux ! Tu es un jeunot comparé à moi !

J’ai éclaté de rire lui faisant bien comprendre que je ne le prenais pas mal. Effectivement la lumière n’en finissait pas. Elle ne semblait pas avoir de fin et je n’avais aucune idée d’où on était. Ni quand d’ailleurs. J’ai refermé les portes en claquant des doigts. Mes yeux en pleuraient tellement la lumière avait été violente. Je suis retournée vers la console en faisant signe à Sam de me rejoindre. Au moins au niveau de la console il sera plus facile de se cramponner. Je soupire, aucune information et j’ai à peine le temps de dire « ouf ! » qu’on bouge à nouveau, et légèrement plus violent comme atterrissage…

-Bordel ! Mais qu’est-ce que tu as !

Une retourne à la porte… Je referme aussi sec l’air terrifié…

-Oh…My…Gosh… Surtout… Ne pas ouvrir la porte…

Grincement sinistre… On sent que le TARDIS essaie de s’équilibrer en tanguant de droite à gauche, le clocher sonne gravement. Pas bon du tout… Je deviens visiblement préoccupée…

-On est en équilibre sur une falaise… Je ne sais pas pourquoi on a atterri là… Mais il y a un truc qui coince…

J’appuie sur des tas de boutons, abaisse et remonte des tas de leviers… Je finis par passer en dessous de la console à trifouiller quelques fils. Le courant revient totalement alors que nous étions en lumière tamisée. Je me prends la bourre plusieurs fois… Les réacteurs redémarrent enfin…

- Bon sang ! C’est quoi ce cirque ?

Fis-je en me relevant. On était repartis et les écrans étaient de nouveau en service. J’allais avoir besoin de mon Docteur pour élucider ce qui venait de se produire…

- Dis-moi Sam… Quand tu te transmutais, la lumière était bleue, c’est bien ça… Mais c’était une lumière aveuglante similaire ? Et si c’était une boucle de transmutation ? C’est tiré par les cheveux mais là je suis à court d’idée…




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 20:17
Sam Beckett
Je ne comprenais pas plus qu'elle ce qu'il venait de se produire. Nous avions quitté cette lumière intense pour nous retrouver je ne sais où. En tout cas une chose était sûre, c'était que le pauvre Tardis en voyait de toutes les couleurs. Aelia sembla reprendre les choses en main. J'avais enfin réussi à me cramponner à la console et je regardais d'un air songeur l'écran devant moi qui venais enfin d'afficher des informations.

- Et bien maintenant que tu le dis j'avoue que je ne me suis pas trop posé la question... J'ai eu une drôle de sensation. Un certain infini en la regardant, mais si je me rappelle bien mes transmutations et je dirais que c'est similaire sans pour autant être exactement cela.

Il y eu un "zap" significatif et quelque chose s'afficha sûr l'écran. "HELP"!

- Hmm alors soit le Tardis essaye de nous parler parce qu'il a un problème ou bien...Quelqu'un a réellement besoin d'aide.

Alors que je m'accrochais toujours à la console pour ne pas tomber le Tardis s'arrêta enfin. J'avais fermé les yeux à force d'être bringuebalé de tous les côtés puis enfin je les ouvris. J'avais l'impression d'être encore secoué dans tous les sens alors que tout était enfin stabilisé.

- D'accord je suis désolé... si je t'ai vexé ce n'était absolument pas...mon intention! *Fis-je à l'adresse du tube qui recommençais à pleuvoir. Je me tournais vers Aelia. * Tu crois que tous ces tonneaux l'ont endommagé .

Je me relevais doucement sans rien dire de plus. Le mot "HELP" clignotait toujours en rouge avec des petits bruits de "zap" à chaque apparition sur l'écran. Il était clair que quelque chose n'allait vraiment pas. J'espérais être arrivé à une destination praticable sans encombre. Et c'est alors que l'improbable survint....

On frappa à la porte du Tardis. La cloche sonnait, le message bipait et nous avions quelqu'un ou quelque chose qui frappait!




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 21:38
Aelia McPherson
- Ok, la prochaine fois, arrête moi quand je veux te poser ce genre de question je suis encore plus perdue !

Je ris jaune. Non sérieusement je n’avais aucune idée d’où venait cette lumière ni le fait que le Tardis tanguait pour trouver une position confortable… Ou pas. Tandis qu’il essayait de se hisser à la verticale je l’ai aidé à s’arracher du sol. Le zap m’attira à l’écran. Oh ! Un message… Je n’aime pas ce genre de message. Le Docteur non plus… Dans la colonne centrale, la pluie diluvienne tombait comme des hallebardes. Je regarde alors qu’il s’excuse auprès d’Irena pensant qu’il était fautif de la pluie… Je souris doucement alors que le soleil apparaît faiblement dans la colonne pour lui faire comprendre qu’il n’y était pour rien…

- Tu n’y es pour rien… Je pense qu’elle a morflé des différentes péripéties qui nous aient arrivés. Je ne pense pas que c’est pour ta remarque de toute à l’heure, elle te connaît, elle sait que tu ne disais pas cela à mal. Après tout, outre celui du Docteur, Elle est le premier TARDIS que tu as vu, non ?


Le message zappait toujours sur l’écran, mais les capteurs semblaient être à la ramasse. Le mode maintenance enclenché, elle ne fonctionnait qu’avec les systèmes critiques. Au minimum quoi. Et puis ces coups sur la porte me firent froid dans le dos, je crois même avoir tressailli… Quatre coups… Comme les battements de cœur d’un Timelord… Mon souffle se coupa un peu…

- Quatre… Coups… Comme le cœur… D’un Timelord…

Ma respiration reprend alors que je sens la présence rassurante de Sam à mes côtés… J’ai forcé les systèmes… On était encerclé par des Anges pleureurs… GEEEEENIIIIAAAAAL ! J’ai horreur de ces bêtes-là !

- On n’est pas sorti du sable… Des Anges Pleureurs…. Manquait plus que ça !




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Dim 12 Fév - 22:18
Sam Beckett
Je la regardait intrigué, la question me brûlant les lèvres.

- Les quoi ?

Après tout je venais de mettre à peine un pied dans l'univers d'Aelia et de son ami le Docteur et j'étais loin de m'imaginer ce que pouvais être ces anges pleureurs qui lui faisaient faire une tel grimace. Nous devions certainement être dans la galère jusqu'au cou pour qu'elle est cette aire-là. Je m'attendais certainement à une explication et pendant qu'elle répondait à ma question je commençais à tourner en rond.

- Il doit bien y avoir un moyen... et ce message-là... ce n'est peut-être pas un piège de cet Anges après tout. Peut-être que quelqu'un dehors est piégé tut comme nous. Et le mieux c'est d'ouvrir et d'aller voir.

Je la regardais déterminer. Après tout quel autre choix avions-nous? La seule option était que l'on reste ici à se poser des questions et essayer de repartir alors que son Tardis était largement endommagé. Qui sait, dehors nous pourrions retrouver des matériaux pour la réparer et au moins retourner dans notre présent? Je ne pouvais pas trop imaginer ce que cela voulait dire que d'être entouré par des anges pleureurs, mais quand je finis ma tirade, énumérant les possibilités qui s’offraient à nous purs nous mener au chemin du retour j'eus un frisson quand j'entendis de nouveau les quatre coups plus soutenus.

-Ok oublie ce que j'ai dit en fait... tu crois qu'ils peuvent ouvrir la porte ? *J'espérais une réponse négative et je finis par trouver un marteau non loin de là* bon quand est-ce qu'on commence à réparer tout ça vite fait bien fait ?

Je me doutais que cela ne serait absolument pas simple voir plus facile à dire qu'à faire. Comment ce sortir de cette situation qui semblait inextricable ?




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Lun 13 Fév - 1:20
Aelia McPherson

- Les anges pleureurs… Weeping Angels… Les plus grands assassins de l’univers ! Ils ne sont pas dans le quantum temporel actuel, ils sont hors de là… Quand tu les regardes, ils sont figés, ils ne peuvent pas bougés, prisonniers de notre temps… Mais perds les une seconde du regard, détourne les yeux ou cligne… Et tu es mort ! Oui monsieur… Mort sans sommation… Quelque part dans ta ligne temporelle remontée dans le passé d’autant d’années qu’il te reste à vivre !

Explication crue mais explicite. Au moins il était fixé sur leurs intentions. Ou presque… Il me fit rire jaune quand il me donna des explications un peu scabreuses sur ce message et les intentions de ces anges…

- Ca se voit que tu ne les connais pas… Ils se nourrissent d’énergie temporelle. Les Timelords et les tardis sont des plats de luxes pour eux… Leurs intentions sont toujours mauvaises ! Alors non, désolée mais on n’ouvre pas la porte !

J’ai sursauté quand les quatre coups retentirent plus soutenus.  J’ai reculé morte de peur… Je priais pour qu’un miracle se produise, je voulais quelqu’un de plus ici… Je ne voulais pas être seule à protéger Sam… Je ne voulais pas être seule face à ces anges de la Mort… J’ai vu Sam se raviser et prendre un marteau, je n’ai pas pu m’empêcher d’émettre un petit rire moqueur.

- Non… Non je ne pense pas, mais ils peuvent essayer de nous faire sortir… *regarde l’écran de contrôle du TARDIS, et pousse un soupir qui était loin du soulagement* Ce n’est pas si simple. Le tardis peut se réparer tout seul… Juste que là, vu le pourcentage ça va être long… Et on manque de temps… Je sais… Ironique quand on est dans une machine qui voyage dans le temps et l’espace…

Il y avait bien une solution… Mais je ne voulais pas que Sam soit seul si je devais la réaliser, surtout qu’elle était très risquée, mais ça pourrait aisément booster le soin du tardis et ainsi notre départ de la zone sinistrée…

- Ha ok… Je comprends mieux… On est dans un essaim d’anges… River et Will y sont déjà venus…

J’ai soudain du mal à déglutir… J’ai peur de ces créatures, docteur ou pas. C’est alors qu’un miracle inattendu se produisit. La porte de « l’étage » s’ouvrit et un homme piquant un sprint en sortit et s’arrêta en haut de l’escalier.

- …. RIC !!!

J’ai été incapable pour le moment de dire autre chose. J’ai foncé dans ses bras. Ric, mon jumeau, celui qui me ressemblait tellement, au point de vue génétique mais également au point de vue caractériel. Et le savoir à mes côtés me rassurait tellement… plus que Sam… Désolée Sam…

- J’ai jamais été aussi contente de te voir… On est aux prises avec les Anges pleureurs, et le Tardis n’a pas assez d’énergie pour nous sortir de là ! J’ai… zappé que tu habitais là… Désolée…

Je me calme un peu et je l’invite à me suivre, ma main dans la sienne… Et je lui montre les stats à l’écran, vraiment pas bon… un pourcentage de récupération du tardis pas très haut, et de plus en plus de ces anges, attirés par l’énergie d’Irena… Il va falloir que je fasse un truc qu’il allait détester, mais c’était certainement notre seule chance… Il allait falloir que j’utilise l’énergie de régénération pour faire redémarrer les réacteurs…

- Alaric, Je pense que tu sais ce que je vais devoir faire… Je ne voulais pas que Sam soit seul face à cela… *mon regard sur Leander l’indique sur ce que je compte faire, si bien que mes yeux deviennent violets avant de reprendre une couleur normale… Le genre plus risqué tu meures* On a pas le choix et tu le sais… Je veux juste qu’en cas de souci…Et... Il va falloir que tu me donnes un peu de sang... *l’embrasse sur la joue* Je sais que tu y arriveras…

Je me mets en place, j’appose mes mains sur la console, ces dernières émanent rapidement d’une fumée dorée… Au bout de quelques secondes Irena reprend du poil de la bête et démarre d’un coup sans prévenir et fonce à travers le temps et l’espace jusqu’au manoir. Je m’effondre très rapidement inconsciente…. L’orage de la colonne centrale tonne dans tout le TARDIS.




You know you are mad when?
When you are the only one who stand in the storm to relieve friends, and when no one can understand you, Then you are really mad of them!

avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 921
Localisation : Au manoir

Fiche Personnage
Age: + 800 ans
Groupe: Timelords
Epoque: Présent
Timelord Insanity Creation
Voir le profil de l'utilisateur http://time-is-running-out.forumactif.org
Timelord Insanity Creation
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam] Mar 14 Fév - 16:16
Sam Beckett
- Ho Bravo...!!!

Je posais le marteau dépité, complètement submerger par le stress même si j'essayais de ne pas le montrer. Nous étions dans la panade la plus totale et je me demandais si j'allais m'en sortir. Oui, à cet instant, je pensais à mon sort. Pourquoi ne pensais-je pas au sort d'Aelia ? Parce qu'elle en avait vu d'autres et que j'étais sûr qu'elle s'en sortirait très bien sans moi. Je secouais la tête me giflant intérieurement. Il fallait à tout prix que je reprenne le dessus. Il était hors de question d'abandonner sans avoir un minimum essayer. De plus Aelia était une amie très cher et je me devais de l'aider et de la protéger quoiqu'il arrive même si c'était largement plutôt l'inverse qui se produisait la plupart du temps. J'espérais aussi qu'elle n'ai pas entendu mes mauvaises pensées ce qui n'aurait fichtrement pas aidé à la situation.

J'essayais donc de penser vite et bien pour trouver une solution qui aurait pu aider et satisfaire tout le monde (même son Tardis!!), quand soudain il arriva devant nous. Leander, un des ami précieux d'Aelia,  venait de faire une apparition des plus inattendus. J'avouais que sur le coup je ne su que faire ni que dire. J'eus même une pointe de jalousie sachant qu'elle lui faisait plus confiance a lui qu'a moi. Cependant la situation était assez inextricable pour que je garde mes sentiments pour moi et que j'essaye de ne pas montre ma rancœur.


- Ha! Leander, je ne savais pas non plus que tu était là...Je suppose que c'est une bonne choses n'est-ce pas...

Nos ennuis était loin, voir très loin, de se terminer. Je ne doutais pas du danger de la situation, mais je redoutais qu'Aelia fasse quelque chose d’insensé et quand elle demanda son aide à Leander je vis mon mauvais pressentiment se confirmer. Elle allait encore se sacrifier pour nous sauver ce qui ne me plaisait pas du tout. Pourtant je n'avais aucune autres solution à proposer et quand bien même j'aurais voulu en proposer une,  son choix venait être fait.

- Bon sang Aelia je t'en prie ne fait rien qui risque de te blesser!! Je préférerais encore trouver une autre solution plutôt que tu te sacrifies une fois plus au nom de notre protection!!

Mais rien de ce que je pouvais dire n'y changea rien. Je la vis s'accrocher à la console et l'énergie de sa régénération commença à sortir d'elle en volute de fumer doré jusque dans le Tardis qui dans un sursaut de "résurrection" presque instantané repris sa course folle dans le vortex temporel pour nous faire atterrir dans un autre endroit sûr. Du moins je l'espérais. Je réussis à rattraper Aelia in extremis avant qu'elle ne touche le sol complètement inconsciente. Je finis par enlever ma veste et à m'agenouillé pour la lui mettre sous la tête en guise d’oreiller. Je me sentait  tout aussi impuissant et en colère que le vaisseau si bien que je tremblais avec nervosité.

- Mais pourquoi tu te mets toujours en situation de danger extrême? Il faudra bien que tu perdes cette fâcheuse habitude de vouloir à tout prix te sacrifier comme ça!

Je savais qu'elle ne pourrait certainement pas m'entendre, pourtant cela faisait un peu de bien de vider mon sac. Je ne voulais pas la perdre et je doutais fortement que Leander le veuille aussi. Je savais qu'elle lui avait demandé quelques chose son sang à lui. Pas le mien, mais le siens! J'espérais sincèrement qu'il puisse la ramener. J'aurais put le faire moi mais je me sentait tellement redevable en vers Aelia que je ne put qu'attendre que Leander le fasse et ainsi suivre ces instructions malgré la situation. Le faite de la voir dans cet été m'était insupportable . Le faite qu'elle avais eu plus confiance en lui l'était encore plus. Je me sentais limite très inutile ce qui chez moi n'était pas chose facile à supporter. J'étais considéré comme le plus jeune génie de ma génération et je venais d'être incapable de trouver une solution qui aurait pu éviter ce sacrifice et voilà qu'elle gisait là près de moi sans que j'aie eu à lever le petit doigt. Certes cela ne servait à rien de me lamenter, cependant une larme coula le long de mes joues et je l'effaçais d'un revers de main.




Workholic
(c) black.pineapple

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 43
Localisation : Ici et La-bas

Fiche Personnage
Age: 39 ans
Groupe: Allies
Epoque: Présent
Lost Time Traveler
Voir le profil de l'utilisateur
Lost Time Traveler
MessageSujet: Re: A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam]
Contenu sponsorisé
A la naissance il y avait rien, après il y eut la lumière! [PV Sam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tu fumes après l’amour, toi ? J’en sais rien baby. J’ai jamais regardé. ∞ nathanne
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Une taffe, une taffe ! [Turner]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Is Running Out! :: Le Passé :: L'Univers-
Sauter vers: